Kingdom Hearts 358/2 Days sur DS, le test de Vlidi

Publiez votre test
Signaler
Vlidi
8
Vlidi DS

Une bonne surprise

 

Après 3 ans d'absence, Kingdom Hearts fait son retour sur console portable pour nous conter la genèse de Roxas. Le pari de Square Enix était risqué, car retranscrire le gameplay de la série sur DS ne paraissait pas chose aisée. Nous allons voir si le pari est réussi dans les lignes qui suivent...

L'aventure commence lors de l'arrivée de Roxas, le Simili de Sora, dans l'Organisation XIII. Cette organisation composée exclusivement de Simili, êtres sans cœur incapable de ressentir la moindre émotion , recherche à recréer Kingdom Hearts en collectant les coeurs que contiennent certains types de sans cœur. Seulement, Roxas est le seul à pouvoir récupérer ces cœurs car il est détenteur de la fameuse Keyblade. La vie de Roxas dans l'Organisation va donc se composer essentiellement de mission hebdomadaire ayant pour but d'amasser le plus de cœurs possible. Toutefois, un mystérieux membre détenant elle aussi une Keyblade, Xion, va vite rejoindre l'Organisation XIII et semer le trouble sur les origines de Roxas et les mystérieux complots des leaders de l'Organisation.

Le jeu va donc se dérouler sous forme de courtes missions à remplir dans les différents mondes Disney présentés dans cet opus. D'Agrabah à Neverland, en passant par l'Halloween Town, ce n'est pas moins de 8 mondes différents que l'on pourra parcourir ici. Chaque mission vous demandera soit de collecter un certain nombre de coeur, d'éliminer un ennemi précis ou de collecter des emblèmes de l'Organisation. Certains pourront trouver ça répétitif, mais les ennemis changeant assez régulièrement et le gameplay évoluant assez souvent en nous gratifiant de nouveaux pouvoirs, cela permet à la lassitude de ne jamais s'installer, ou presque. En effet, si le scénario se révèle au final intéressant, les 12 premières heures sont toutefois assez longues, la majorité des événements se déroulant alors consistant principalement à voir Roxas, Axel et Xion manger leurs immondes glaces à l'eau de mer sur le clocher de Twilight Town .

Heureusement que le gameplay est là pour nous motiver à continuer. Celui-ci est en effet fidèle à ce qui a fait le succès de la série, tous les mouvements possibles sur console de salon étant possibles sur DS, les combats bénéficiant de la même intensité que les opus principaux. Mais en plus du gameplay des combats retranscrit à la perfection, le système de panel vient enrichir la customisation de notre personnage. En effet chaque pouvoir ou équipement devront s'équiper sur un tableau composé d'un certain nombre panels. De plus en plus de panels seront disponibles au fil de la progression, et il faudra alors gérer l'équipement de ces derniers comme bon nous semble. En plus des niveaux supplémentaires qui devront être attribués via ces tableaux, on pourra équiper toute sortes de pouvoirs et objets. Il sera donc possible de munir nos Keyblade de différentes améliorations, ou bien d'améliorer nos magies, voir de donner des effets à notre parade. Des tonnes de combinaisons sont disponibles et la possibilité de sauvegarder plusieurs configurations encourage à varier notre style de jeu, en pouvant passer en deux secondes d'une configuration très offensive à une autre plutôt basée sur la magie, par exemple.

En plus de l'aventure principale, une bonne centaine de challenges et les missions du mode Mission sont à récupérer sous forme de pièce dans les niveaux du mode Histoire. Les challenges requerront pour la plupart de finir un niveau dans un temps record, de battre un boss en sautant le moins possible ou bien sans se faire toucher. Chaque challenge réussi donne droit à des sceaux qui débloqueront des récompenses variées à la boutique.
Le mode Mission va lui consister à refaire les missions du mode Solo en multijoueur, ou en solo si l'on veut quand même récupérer les récompenses s'acquérant de la même manière que les challenges. Pour ce faire, ce mode permettra d'incarner les membres de l'Organisation, sans oublier certains invités de marque de la série. Chaque personnage est différent, certains se jouant plus avec des panels magiques tandis que d'autre vont être bien plus porté sur la puissance brute. Un système de point à glaner durant les missions a aussi été mis en place afin de faire jouer la rivalité en multijoueur, permettant à celui qui en aura récupérer le plus grand nombre à la fin d'une mission de gagner un sceau supplémentaire. Ce mode, associé aux différents challenges, est une réelle bonne surprise et permet d'allonger encore plus la durée de vie du jeu qui n'a déjà pas à rougir, l'aventure principale mettant une bonne trentaine d'heure avant de se clôturer.

A part un début un peu poussif au niveau du scénario, ce Kingdom Hearts est donc un opus totalement adapté au format portable, doté de graphismes et de cinématiques impressionnantes pour de la DS. Les musiques de Shimomura accompagnent à merveille l'aventure, et il serait dommage de passer à côté de cet épisode si l'on est un tant soit peu attiré par l'univers de Kingdom Hearts.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Kingdom Hearts 358/2 Days

tous les tests