Red Dead Redemption sur PlayStation 3, le test de Cathedrale

Publiez votre test
Signaler
Cathedrale
10
Cathedrale PS3

"Une vache, c'est rien qu'un tas d'ennuis dans un sac de cuir"

Quelques notes sèches s'échappent d'une guitare poussiéreuse, craquelée, offrant au joueur un instant de plénitude inoui. Bruissement d'ailes, grincement de carrioles et autres cris de Lady en détresse font échos aux balles vengeresses, que l'ont entend au loin, par delà le canyon. Agitation palpitante qui tranche avec la quiétude de ce grand Ouest sur le déclin. Enfourche ta monture, charge ton pistolet, l'Aventure commence, ici, maintenant, dans Red Dead Redemption. 

 

Bouteille de whisky a portée de main, légère torpeur qui t'embrume l'esprit, personnage crasseux blessé à mort dès les premières minutes de jeu, tu te dis, ça commence bien. Grotesque miracle que celui prodigué par les Mac Farlane , mais finalement pourquoi pas. Une fois requinqué, les doigts se crispent sur la manette: va falloir faire ses preuves. et vite. Premières proies: des animaux. vite, vite, descends les coyotes. ne laisse aucun lapin s'en réchapper. suis moi. recharge, dézingue. dame Précision est maîtresse des lieux. Très vite, on se prend au jeu et servir Bonnie Mac Farlane devient un plaisir. Jeune femme sympathique, intelligente, directe, on lui est reconnaissant de l'aide qu'elle nous prodigue, et celà, tout au long de l'aventure.  Elle n'est d'ailleurs pas la seule à nous faire vibrer. Du cinglé-sans-dents-fouineur-de-tombe aux menaçants hommes en noir à l'origine de tout ce merdier, on peut dire que l'on sera servit. Des personnages charismatiques, marquants, parfois touchants,  qui nous hantent et créent des liens bien réels. 

 

L'histoire se tient, les missions s'enchaînent tel les tricheries au poker, habile scénario qui nous fait oublier que ce n'est qu'un jeu. Courses poursuites folles, fouettées au rythme d'une musique endiablée, moments intenses et violents entrecoupés d'instants propices à l'évasion. Qui ne s'est arrêté au bord d"un chemin pour regarder. voir. sentir le vent contre sa joue . percevoir. l'horizon, les cactus, la terre, les arbres, l'orage. on frémit. Malheureux coyote qui mord notre cheval. dépeçage barbare et nécessaire de notre fidèle monture. Cri de victoire lors de la capture d'un pur Sang. Hébétude niaiseuse lors des passages de guidage de troupeau. On prend son rôle très au sérieux. Pour ceux lassés de ce train-train, il n'y a qu'à emprunter la voie du crime.  Pillage, vols, meurtres en pagaille, tout est permis. Rasade de Whisky avant d'aller nettoyer le canyon. Recherche haletante de trésors enfouis. Quiétude retrouvée auprès d'une femme. Chasse rude et difficile de Grizzlis, suivons les empreintes sanglantes a moitié recouvertes de neige. Désir de ressentir le sens du mot Aventure.

 

Gameplay intuitif, possibilités de jeu infinies, Red Dead Redemption peut s'aborder comme un grand film du genre. Tous les éléments clefs d'un bon western Spaghetti sont ici présents, plongez votre gun dans la marmite sans hésiter. Mais c'est avant tout une Atmosphère. Jamais un jeu n'aura aussi bien mélangé Nature Organe Vie et Douleur . Car une fois l'aventure terminée, c'est bien une trace de poussière vermeille que l'on essuie de notre joue. 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Red Dead Redemption

tous les tests