Demon's Souls sur PlayStation 3, le test de moacmoii

Publiez votre test
Signaler
moacmoii
8
moacmoii PS3

Le SM est de retour ...

Il est des jeux, qui malgré la volonté primaire de leurs éditeurs, sont destinés à être connus par delà leurs frontières. Demon’s souls fait partie de ceux là et ce pour une bonne raison, le genre auquel il appartient est une niche qui n’avait pas été exploitée depuis bien longtemps.

Demon’s souls est un action RPG, vous contrôlez un et un seul personnage que vous faites évoluez pour qu’il devienne de plus en plus puissant. Bien que d’origine japonaise, le jeu n’en a pas moins des inspirations occidentales, ainsi Demon’s Souls est plus proche d’un Diablo premier du nom, que d’un Zelda ou d’un Secret of Mana.

Le monde que vous allez visiter est un monde médiéval fantastique, rempli de zombis, de démons et autres dragons. L’atmosphère est lourde et pesante, les lieux traversés sentent le mal. D’ailleurs les premiers instants du jeu vous mettent de suite dans l’ambiance, après vous avoir expliqué rapidement (peut être trop) le maniement de votre personnage, vous serez exterminé par un démon.

La mort n’est, parait il, qu’un commencement et donc vous reviendrez sous forme d’âmes arpenter les terres désolé du jeu. Le seul moyen pour retrouver votre corps est de tuer un démon majeur. Chose plus facile à dire qu’à faire compte tenu de la difficulté du jeu mais aussi que sous votre forme d’âme vous ne disposez pas de toute votre force vitale.

Difficile le jeu l’est assurément, à la manière d’un Ninja Gaiden, vos ennemis ne seront pas que de simple faire valoir, et il faudra progresser avec patience et respect dans un jeu qui ne vous pardonnera pas votre arrogance. Si par malheur vous deviez finir par mourir sous forme d’âme, vous pourrez encore avoir une chance de ne pas perdre le fruit de vos travaux passés. En effet, si vous retournez à l’endroit exact de votre mort, vous pourrez récupérer les âmes démoniaques si difficilement récupérées.

Les âmes démoniaques font ici office de monnaie et d’expérience. Dans le Nexus, le lieu qui sert de hub dans le jeu, vous pourrez changer vos âmes soit en compétences, soit en objet et équipement, soit en amélioration des compétences. Il faudra donc faire des choix.

La gestion du multi joueur est ici partie constante de l’aventure solo. Vous pourrez donc laisser des messages que les autres joueurs pourront consulter (pour les prévenir ou les induire en erreur). Vous pourrez aussi jouer au fantome noir et venir pourrir la vie des autres joueurs qui le voudront bien. Bref, le multi joueur est donc particulier mais donne une âme à ce jeu.

D’un point de vue purement technique, le jeu n’est pas une réussite. Le moteur Havock utilisé dans le jeu pour la physique contient toutes les erreurs auxquelles il nous a habitué. Le moteur graphique ne rend pas honneur au travail sur l’ambiance du jeu, avec un moteur agé qui fait peine à voir. L’ambiance sonore est elle minimaliste mais suffisamment présente pour inspirer la crainte.

Passons aux paragraphes imposés :

Jouabilité :
Une maniabilité précise et exigeante qui rend juste acceptable la difficulté importante du jeu.

Graphismes :
C’est vraiment très moyen pour ne pas dire faible.

Son :
L’ambiance du jeu est très prenante et enrichie par une bande son qui surligne la morosité du jeu.

Intérêt :
Un jeu profond qui ne se laisse pas facilement apprivoisé. Mais sous le vilain petit canard, se cache un jeu profond et prenant.

En conclusion, Demon’s Souls n’est pas un jeu pour tout le monde. C’est un jeu de niche, un action rpg qui mélange difficulté à l’ancienne et multi joueur innovant dans un tout cohérent mais peu abordable. Si vous donnez le temps à ce jeu, il saura vous gratifier d’une expérience rare mais au prix d’un grand nombre de petits bugs et d’une réalisation pas franchement au fait de l’art.

Mon appréciation : Bon

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Vos tests de Demon's Souls

tous les tests