Dead Space 2 sur PlayStation 3, le test de moacmoii

Publiez votre test
Signaler
moacmoii
8
moacmoii PS3

Schizo ou Necro ?

 

Après une longue pause dans la rédaction de mes tests pour cause de travaux, déménagement, me voici de retour avec le test du très attendu Dead Space 2. Dead Space avait signé le retour en grâce du très grand survival horror, voyons si le deuxième épisode réussit lui aussi à s’imposer au panthéon du genre ?

Isaak Clark est de retour dans ce deuxième épisode, après son expérience plus que traumatisante sur l’Ishimura, celui-ci n’a plus tout son esprit. On le retrouve donc sur Titan, une lune de Saturne et surtout une colonie humaine. Isaak n’est pas quelqu’un qui gagnera au Loto de sitôt car poursuivi par la poisse, il se retrouve à nouveau au milieu de l’invasion nécromorphe (les monstres du premier épisode).

L’histoire dans Dead Space 2 est l’un de ses points faibles. Le background créé dans le premier épisode n’est ici qu’effleuré, la situation d’Isaak bien que trouble n’est pas non plus bien exploitée, les personnages secondaires ne sont ici que pour guider le héro vers un objectif plus ou moins défini. On est donc loin de la cohérence de la situation sur l’Ishimura et la tension dramatique en prend donc un coup.

Mais malgré cette déception, Dead Space 2 possède tout un tas d’atout qui font de lui un jeu qui vaut d’être joué. La colonie n’est pas un vaisseau spatial et donc nous pouvons profiter d’environnements bien plus variés mais toujours aussi effrayant. La réalisation graphique est d’ailleurs magnifique avec des jeux de lumières tout simplement bluffant. La réalisation sonore est aussi une merveille, nous plongeant à nouveau dans le cauchemar d’Isaak.

Le gameplay évolue en douceur simplement pour corriger les lacunes du premier, le personnage est plus maniable, les phases sans gravité sont plus agréables (mais donc moins stressantes). Le rythme du jeu est aussi toujours aussi bon, avec des phases d’action intenses mais aussi de longs moments d’angoisse lors de la découverte des environnements. Le jeu ne se transforme pas en jeu d’action à la manière d’un Resident Evil 5, ouf. On regrettera simplement que les énigmes se soient trop simplifiées ou qu’elles aient été remplacées par du simple hacking.

A noter qu’un mode multi joueur permet de s’affronter en ligne. Un peu comme dans Left 4 Dead de Valve, le mode multi oppose des joueurs qui jouent les humains et d’autres jouant les nécromorphes. Sympathique, l’ajout n’en est pas pour autant indispensable et ne sera sans doute pas autant joué très longtemps.

 

Passons aux paragraphes imposés :

Jouabilité : 

Une amélioration complète par rapport au premier épisode.

Graphismes :

C’est tout simplement magnifique.

Son :

Si vous avez un home cinéma vous vous régalerez avec ce jeu qui est au niveau des meilleures productions cinématographique.

Intérêt :

Un scénario moins intéressant mais un meilleur jeu vidéo en terme de gameplay.

 

En conclusion, Dead Space 2 améliore tout un tas de point par rapport à son ainé, il est plus maniable, plus beau, plus complet mais aussi et c’est un paradoxe moins marquant. A défaut d’un grand jeu, nous avons un très bon jeu bien supérieur à un Resident Evil 5 par exemple.

Mon appréciation : Très Bon

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Vos tests de Dead Space 2

tous les tests