Dead Space 2 sur PlayStation 3, le test de Poisseman

Publiez votre test
Signaler
Poisseman
8
Poisseman PS3

Un cri dans l'espace

A peine terminé Extraction et les origines des événements du premier opus (soit dit en passant excellent titre), me voila lancé dans la tant attendue suite des aventures d'Isaac Clark, acclamée de partout et notée comme encore meilleure. Alors, Dead Space 2 tient-il ses promesses? Ayant déjà joué les sept premiers chapitres - et prêt à repartir dès la fin de cet écrit - je peux d'ores et déjà avouer que sa réputation n'est pas usurpée.

Isaac trouve dans ce titre un visage et une voix, et ça fait du bien de pouvoir désormais mieux s'associer à notre héros. Fini le muet obéissant, maintenant il pose des questions, dialogue, bref se rend plus présent dans l'histoire. Le principe de jeu reste identique: parcourir divers lieux infestés de nécromorphes (ou pas), survivre à ces monstres en utilisant armes et pouvoir télékinétique, résoudre des énigmes, le tout afin de savoir ce qui s'est une nouvelle fois produit comme désastre pour y mettre un terme. Des décors plus variés et monstrueusement beaux, un bestiaire toujours cradingue et un fond sonore lugubre à souhait donnent une ambiance bien flippante aux valeureux visiteurs de La Méduse.

C'est que l'on est rapidement balancé dans l'action, sans comprendre quoi que ce soit à notre présence à bord de la base installée sur Titan; tout juste apprend-t-on que l'on sort d'un très long coma que les premiers ennemis font leur apparition alors que nous, ben je vous laisse la surprise - sachez que j'ai vu mon premier game over avant de passer dix minutes sur la partie, auquel moment je me suis écrié "holy shit" et "WTF" en même temps... Difficile prise de repères, puis ensuite ça va mieux. Les persos secondaires se font connaître, l'intrigue se dévoile petit à petit, puis viennent les affrontements contre les boss diablement prenants. Avec un équipement et des armes à customiser, le plaisir de se sentir toujours un peu plus puissant se développe, mais la découverte de nouveaux lieux pose toujours une certaine tension au joueur.

C'est vrai qu'il est addictif, ce Dead Space 2, tant la prise en main est nickelle tout comme la gestion des caméras et son ambiance oppressante. Pour ma part, il me fait énormément penser à un Biochock à la troisième personne, avec un agencement des niveaux similaire, deux villes dans chaque cas (La Méduse et Rapture), des ennemis assez proches tout comme le système de piratage, ainsi qu'un goût du gore bien prononcé. Plus qu'une simple suite, c'est une évolution qui nous est proposée avec quelques nouveautés bienvenues comme par exemple la possibilité de voler (jet-pack) dans les zones sans gravité. Vraie bonne suite très bien travaillée, ce jeu n'a pas fini de vous faire trembler.

Ah oui, je n'ai pas parlé du multijoueur, mais en même temps je suis tellement concentré sur la campagne solo que je ne l'ai en fait même pas essayé. Je m'y lancerai de suite après avoir détruit ce fichu monolithe pour de bon! Bon jeu les Meuporgs.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Vos tests de Dead Space 2

tous les tests