Dead Space 2 sur Xbox 360, le test de Yohann26

Publiez votre test
Signaler
Yohann26
10
Yohann26 X360

Le retour du monolithe maléfique

 

Partant d'un Dead space 1 qui disposait d'une esthétique encore jamais égalée de par sa technique quasiment photo-réaliste, sans aucun aliasing ou petite nuisance technique qui vous rappelle que vous êtes dans un jeu vidéo, le jeu possède aussi des effets de lumière/ombre/ poussière les plus impressionnants existants sur console HD à ce jour. Le premier épisode proposait un univers ultra crédible et immersif, le réalisme du level design rempli de petits détails rendant le tout très cohérent, mais malheureusement l'univers était assez répétitif et donnait le sentiment de tourner en rond dans la même zone.

 

Ce défaut a pu être en partie corrigé pour Dead space 2, qui propose un parcours du combattant permettant de vraiment vous faufiler dans cette station spatiale en proie au chaos, par des chemins divers et variés (pas simplement une suite de salles et de portes) qui vous mène dans des lieux tout aussi divers et variés. À peine habitué à un lieu et vous voilà dans un environnement nouveau. Même si le sentiment d'être à l'étroit, très présent dans le 1, peut être vu comme une qualité et renforcer la peur, il est vraiment agréable de se trouver par moment face à des zones plus ouverte, ou alors simplement à des panoramas splendides sur l'espace, ou des zones urbaines de Titan, témoignant souvent de la situation qui frappe cette station spatiale.

 

On regrettera quand même d'être encore une fois le bon nigaud de service qui va suivre les conseils/ordres d'un inconnu à la radio pour essayer de s'en sortir, ne vous laissant aucune liberté ou prise de décision possible. Il est aussi assez frustrant de constater que les ascenseurs ne peuvent vous conduire qu’à un seul étage : celui qui correspond à votre trajet.

 

Même si certains des lieux visités sont une vraie bouffée d'air frais de par leur originalité dans le contexte horreur futuriste (il y a l'église par exemple, mais je ne vous spoilerai pas les autres), on regrette quand même que les développeurs ne soient pas allés encore plus loin dans leur désir de variété (aucun décor de type nature par exemple)

 

Qu'en est-il du gameplay ? Les choses sont elles exactement identiques, ou l'aventure prend-t-elle une nouvelle forme ? Eh bien, j'ai envie de dire que c'est pareil mais en mieux. J'entends par là que le concept du « horror movie » façon Hollywood a été poussé à l'extrême, les passages calmes à suspense avant que « ça pète » vous plongent dans une solitude encore plus intense, et quand l'effet de surprise qui vous fait sursauter (pas à tous les coups non plus) passé, on est parti pour une séquence de boucherie macabre encore plus nerveuse et sanglante que par le passé, les ennemis arrivent vraiment par vague et on ne sait jamais quand ça va s’arrêter, ça vous tombe par le plafond, ça surgit d'une bouche d'aération derrière vous.... Vous allez vraiment devoir faire preuve de sang froid et bien adapter votre arsenal et votre tactique en fonction de l’adversaire pour en sortir sans bobos. Une fois que c'est réellement fini, parce que parfois un petit dernier arrive 10 secondes après pour le bouquet final, et puis vous allez lentement devoir vous réhabituer à la solitude et continuer votre bout de chemin jonché de cadavres en morceaux.

 

Hormis les petits plus précédemment cités, ainsi qu’une ou deux nouvelles armes et une gravité qui vous permet de vous déplacer de manière libre, on retrouve tout ce qui a fait le succès du 1, à l'identique. Un enchainement de minis puzzle-game/énigmes qui vous force à jouer avec la gravité, la télékinésie et vos réserves d’oxygène, de fréquents contacts vidéos/radios de vos alliés (que vous allez, comme dans le 1, ne jamais vraiment pouvoir approcher) ou autres hallucinations causées par le monolithe. Bref on trouve très (trop) vite ses repères.

 

Dans ce même esprit de recyclage, on retrouve la plupart des ennemis présents dans le 1, et ce concept de modèle plus coriace tout en noir. Fort heureusement, une bonne quantité de nouveaux ennemis vont faire leur apparition, donc quelques uns vraiment originaux et redoutables. Comme promis certains d'entre eux vous prendront en chasse en meute et vous traqueront de manière intelligente, rappelant les vélociraptors du cinéma Hollywoodien.

 

On notera que, malgré une mise en scène à toute épreuve digne de titres comme Uncharted 2, le scénario est malheureusement très distant, limite inexistant, il sera uniquement un prétexte à une balade mouvementée vous envoyant un peu partout sur la station spatiale. Il est également assez triste de constater qu’à part quelques minis boss, le jeu ne comporte pas de grands méchants ou autre Nemesis qui apportent toujours une expérience plus personnelle et un souvenir délicieusement horrifique.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Dead Space 2

tous les tests