Saints Row : The Third sur PlayStation 3, le test de BlackLabel

Publiez votre test
Signaler
BlackLabel
2
BlackLabel PS3

Un dimanche matin sur Gameblog

Quand je n'ai pas de chance le dimanche matin, je traîne sur Gameblog. Pas de chance, c'est-à-dire que c'est l'hiver et il fait froid, donc aucune sortie de prévue dehors, et une copine qui est en plein milieu de sa soixante-douze millième partie de Resident Evil 4 donc aucune chance de toucher à la PS3. Gameblog, contrairement aux autres sites, fait au moins semblant d'avoir des activités le week-end, on a le sujet "À quoi que vous avez joué cette semaine ?", on a un bot qui choisi au hasard des articles de la communauté pour les mettre sur le home. Au moins y'a quelque chose. Donc je traînouille, j'ai le temps de lire en une seule fois un article d'upselo que je l'ai déjà lu, je fouille le blog d'un seblecaribou en faisant remonter un article que lui-même avait oublié. Tout ça n'est ni plaisant, ni déplaisant. C'est un peu déprimant, loin de l'effervescence de la semaine, avec l'édito du lundi où j'ai hâte de ne pas être d'accord avec Rahan, les news où il y aura 75 pages de mécontents, les devs de Hitman qui me désespèrent en essayant de me rassurer... Y'a de l'action, du suspense, du scandale, des crises de larmes. La vie, quoi ! Virtuelle, quand même.

Bref, si je parle autant de Gameblog en intro, c'est un peu parce qu'il n'y pas grand-chose à dire de Saints Rows the Third, si ce n'est qu'on dirait Gameblog le dimanche matin. Même Batman AC que je n'ai pas aimé, j'y jouais avec une certaine motivation. Je veux dire, même me taper les énigmes de l'homme-mystère c'était plus motivant. Là, quand j'ai du temps libre je me dis "Tiens je sais pas quoi lire... Mais ! C'est vrai, j'ai Saints Rows the Third"... puis je traînouille dessus.

Graphiquement SRTT a le même filtre dégeulasse que Grand Theft Auto 4. Sauf que derrière ce filtre, dans GTA4, y'a un beau jeu. Là, 3 ans plus tard, on a un jeu aux modélisations simplistes, avec des textures qui le sont tout autant, avec un moteur physique pas terrible, des animations convenues ET un filtre dégeulasse en plus d'un frame-rate pas terrible. Le jeu est censé être super drôle et faire dans la surenchère, sauf que niveau scènes d'action, Uncharted 2 est passé avant lui, et en beau et bien fait. Donc là c'est du déjà-vu en moche, très série B. Heureusement, tout ça est sauvé par la direction artistique ! Non je déconne, la ville ne ressemble à rien, on n'a aucune envie de la visiter, tout se ressemble alors que c'est minuscule. Le seul truc potable, c'est l'aspect cartoon des personnages.

Le scénario est inexistant, on s'en balance mais d'une force inimaginable. L'humour est juste nul. Comme le héros est personnalisable à souhait, les cinématiques ne servent qu'à admirer le dernier bonhomme qu'on a inventé, et on s'en lasse très vite. Le gameplay n'ayant aucune subtilité, on passe son temps à placer des headshots sur des ennemis qui courent de gauche à droite comme dans les TPS sur PS2. On gagne de l'XP, des défis du genre "Écraser 500 passants" se débloquent tout seuls, et on ouvre des magasins pour gagner plus d'argent façon Assassin's Creed, donc on est dans un jeu sur lequel on... traînouille. On va s'acheter des fringues, on passe par la chirurgie esthétique pour remodeler pour la dixième fois son personnage alors qu'on n'a pas encore fait 5% du scénario. Les missions secondaires, comme dans le 2, sont géniales dans l'idée, mais pas terribles dans les faits car c'est approximatif.

Saints Rows The Third avec la réalisation de Gay Tony, et sa direction artistique (pour la ville), son gameplay, son moteur physique, sa mise en scène pour les cinématiques, son chara-design, mais avec sa proposition de grand n'importe quoi et de débilité assumés, ce serait du pur bonheur. Là c'est Saints Rows 2 en... euh... Là c'est Saints Rows 2. Sauf que Saints Rows 2 au moins les graphismes étaient propres.

Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Vos tests de Saints Row : The Third

tous les tests