Enchanted Arms sur PlayStation 3, le test de Poisseman

Publiez votre test
Signaler
Poisseman
8
Poisseman PS3

Classique et sobrement efficace

Voila un RPG japonais on ne peut plus classique pour m'occuper en ce début d'année, sorti en 2006 sur 360 puis au lancement de la PS3 quelques mois plus tard mais que je ne touche que maintenant.

Le méconnu titre de From Software (Demon's Souls, Armored Core) est un vrai RPG à l'ancienne dans le déroulement de son histoire, ses combats aléatoires au tour-par-tour, la customisation (armes et pouvoirs) de nos héros, ses nombreux PNJ avec qui discuter, ses cinématiques et autres séquences parlotes importantes doublées (anglais ou japonais), ses nombreux lieux à explorer... mais également plus contemporain avec une linéarité tel Final Fantasy X qui ne nous permet pas de vadrouiller en toute liberté et donc l'absence d'une carte du monde sur laquelle se déplacer (par contre, tous les décors sont à l'échelle et en caméra libre, et ça c'est bon).

L'histoire nous met aux commandes d'un jeune étudiant (comme d'hab') du nom de Atsuma dont la particularité est d'avoir un bras droit greffé au pouvoir mystérieux, dans un monde en proie à une terrible fin (évidemment) qu'il faudra donc sauver à tout prix. Un grand méchant impressionnant, des alliés sympathiques, des combats à gogo, un peu d'exploration, de rares quêtes annexes et une chasse aux monstres vous attendent alors dans un périple d'une durée totale d'environ cinquante heures, fort plaisante à suivre de surcroît, qu'il est possible de sauvegarder à volonté et en tous lieux (mais avec des chargements très fréquents).

Les affrontements se déroulent sur un damier mettant les deux groupes de combattants face à face (quatre de notre côté), ceux-ci pouvant se déplacer sur leur moitié de terrain mais en aucun cas dans celui de l'autre. Au joueur donc de réfléchir aux attaques qu'il va mener - proches ou lointaine, avec possibilité de combo entre ses membres - afin d'achever le combat au plus vite, car il est tributaire d'un système de points d'endurance qui diminue avec le nombre de tours passés (et un perso à 0 est hors de combat). Pas d'inquiétude cependant si cela arrive, car le soft offre la possibilité de capturer les ennemis (plus exactement battre un adversaire précis puis le reconstruire) et de les intégrer au groupe. Et c'est une incroyable ménagerie qui nous accompagne alors, avec ses forces et faiblesses à utiliser à bon escient - l'opposition des éléments est un point important des combats. Enfin, il est bon à savoir que les HP sont rétablis automatiquement après chaque joute (contrairement à l'endurance) et que le niveau général est relativement facile.

Un scénario qui ne fait pas dans l'originalité mais en reste bien sympathique, un système de combat abouti, un rendu visuel un peu dépassé (début de cette génération de consoles) mais plus qu'acceptable, une ambiance de bonne facture: Enchanted Arms est un bon vieux RPG comme je les aime, pas prise de tête à l'histoire bien contée et agréable à manier.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Enchanted Arms

tous les tests