Machinarium sur PC, le test de Fugelas

Publiez votre test
Signaler
Fugelas
10
Fugelas PC

Machinarium - La tôle n'a jamais été aussi vivante

Voilà bien 6 mois que le développeur Amanita Design a créé Machinarium. Le temps passant à la vitesse Superman au carré, ce n’est que cette semaine que j’ai pu y jouer. Et j’en ressors enchanté. Un vrai petit bijou qui conforte l’idée qu’il ne faut pas dépenser des millions de dollars pour offrir du plaisir mais il faut surtout avoir du talent, et Amanito Design en a … Beaucoup! 

Machinarium est jeu d’aventure où vous incarnez un petit robot. L’univers dans lequel vous êtes projeté n’est que robotique, aucune âme humaine qui vive. Les chats, oiseaux, rats, chiens ne sont qu’un assemblage de pièces métalliques. Avec cette description, un monde froid nous attend et pourtant tout ce qu’on va observer nous touchera et nous émerveillera par son cadre artistique. En effet, à la vue des premiers scènes, on admire tout de suite des décors crayonnés qui offrent une ambiance unique. Chaque plan est une œuvre d’art. Ils sont à déguster et à savourer. On s’empreigne de ce décor à l’apparence froide mais si vivant.

L’histoire ne commence pas par de l’épique, loin s’en faut. Vous vous voyez balancé dans les ordures comme un malpropre en dehors de la ville pour une raison inconnue (pour l’instant). Quoi de plus valorisant ?

Après avoir retrouvé tous vos membres, vous allez essayer de rejoindre l’endroit où l’on vous a jeté. Pour cela, vous dirigerez ledit robot qui en plus d’être attendrissant, peut allonger ses membres, grandir, se faire tout petit et stocker tous les objets dans son ventre tel le sac de Marry Poppins. Des atouts qui serviront maintes fois. Notre boite de conserve devra s’infiltrer dans la cité et retrouver sa tendre et chère petite amie. Pour cela il devra se faufiler aux quatre coins de la ville en prenant des éléments du décor et en les utilisant de diverses façons pour résoudre des énigmes. Si cette dernière est trop compliquée, vous pourrez recevoir un petit coup de pouce qui servira à comprendre globalement à quoi vous devez arriver. Si, malgré tout, vous ne comprenez pas il est possible de prendre un gros livre – disponible durant toute l’aventure et utilisable tout le temps – et de lire les détails des différentes étapes à opérer pour réussir. Cependant à chaque fois que vous voudrez l’ouvrir, un mini-jeu façon shoot’em up devra être réussi. N’étant pas des plus passionnants, il aurait pu être dispensable mais peut dissuader d’utiliser sans arrêt la soluce. Malgré tout, ce livre est une bonne chose pour ceux qui perdent vite patience.

Les énigmes se déroulent souvent sur 1 plan et les éléments du décor ne servent principalement que pour cette zone. J’ai particulièrement aimé cette manière de procéder. On ne doit pas se coltiner toute la ville, crapahuter partout et cliquer dans tous les sens pour deviner où se trouve le déclencheur de l’objet acquis (référence  à Monkey Island ? à vous de voir). Ici, vous avez une zone, des objets pour celle-ci et c’est parti.

Pour conter cette histoire, aucun dialogue ne sera présent, vous verrez des phylactères très explicites qui montreront ce qu’il faut effectuer ou ce que réclame tel ou tel robot. Et vous en croiserez plus d’un : le vieux en chaise roulante, le policier fleur bleue, un groupe de musiciens, un pro du tic-tac-toe, etc. Un ramassis de boulons pourris qui, par je ne sais pas quelle magie sont tous plus qu’attachants.

Je ne suis pas un grand fan de point’n’click, je suis toujours emballé au début puis après de longues heures, je me lasse et je ne prends plus de plaisir à réaliser les énigmes. Pourtant j’ai « overkiffé » Machinarium. La raison ? Mis à part un univers unique, la durée de vie assez courte m’a permis de profiter un maximum intensément, je n’ai pas eu le temps de m’en lasser. Ce point est très subjectif mais il me semble intéressant d’en parler.

En conclusion, Machinarium nous permet de se lancer dans une petite aventure touchante avec des graphismes magnifiques et des énigmes que l’on prend plaisir à résoudre. Les friands de nouvelles expériences prendront un plaisir d’essayer ce jeu. Pour certains, la durée de vie semblera courte mais ce n’est pas une raison pour passer à côté, de plus qu’il n’est pas onéreux.

Verdict : 8/10

Les plus :

Des décors fabuleux

La musique

Les énigmes

Les moins :

Court ?

L’aide pouvant être utilisée tout le temps

 

Pour plus de tests, rendez vous sur www.lavisestdur.com

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Machinarium

tous les tests