Castlevania : Lords of Shadow sur Xbox 360, le test de Yoto

Publiez votre test
Signaler
Yoto
10
Yoto X360

Me gusta Castlevania !

Second Castlevania en 3D après un premier décevant, descendant d’une longue série de hits, Kojima qui soutient le projet, la pression était donc grande pour le studio de développement espagnol Mercury System. Alors est-ce un opus digne de la série ou un renouvellement de franchise ratée ?

Histoire

Rien d’extraordinaire à ce niveau là, on retrouve un héro dénué de fiancée suite à la mort de cette dernière, il souhaite donc la récupérer et au passage poutrer les Seigneurs des ténèbres. Malgré ce pitch peu original, la suite de l’histoire réservera quelques surprises jusqu’à nous amener à un final renversant et épique.

Ambiance et univers

Ce n’est donc pas l’histoire qui impressionne dans ce jeu mais son univers. Reprenant celui de la série des Castlevanias les développeurs y ajoutent plein de référence.  Et ce sont bien des références et non du plagia. Ainsi certains personnages nous renvoient au monde du cinéma comme le dieu Pan similaire à son homologue dans Le labyrinthe de Pan, ou la petite fille vampire sortant tout droit d’Entretien avec un vampire. Les clins d’œil au monde du jeu vidéo sont aussi nombreux, on appréciera les phases de combat épique contre les titans à la Shadow of colossus ou les thèmes musicaux entrainant à la God of War.

Alors oui c’est vrai, parfois ces références peuvent donner une impression de fan-service ou de manque d’idée dans le développement. Mais l’univers qui est construit tout autour nous prouve le contraire. Les décors et les musiques sont magnifiques et l’ambiance des Castlevania y est retranscrite parfaitement, et même parfois mieux que dans les opus 2D (oh sacrilège !). Même si le premier tiers du jeu me semble trop « lumineux » pour un Castlevania ou que les cheveux du héros ressemblent à des dreadlocks.

Gameplay

Un bon univers c’est pas mal mais ça ne fait pas un bon jeu. Alors qu’en est-il au niveau du gameplay ? C’est plutôt du classique à la God of War, avec quelques petits plus comme le système de magie rouge ou bleu ou le fait de reprendre les combats contres les colosses à la Shadow of Colossus.

Les références dans le gameplay vont même jusque dans les défauts avec certaine phase de plate-forme qui rappelleront aux aficionados du genre certains passages de God of War (Ce p***** n d’enfer !). Le gameplay n’a donc rien de révolutionnaire, mais reste excellent et varié.

Conclusion

Quand j’ai entendu parler de ce Castlevania, j’étais dubitatif et peu attiré. Etant un amateur de la série et se remémorant le premier épisode 3D, je m’attendais à peu. Les différents tests et l’engouement autour du titre m’ont finalement encouragé à le faire. Et après avoir posé la manette à la fin de la toute dernière cinématique, je n’ai aucun regret. Castlevania Lord of Shadow est un des meilleurs jeux de l’année 2010 et l’un des plus épiques. La succession est réussie, les Castlevanias ont un avenir en 3D.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Castlevania : Lords of Shadow

tous les tests