Halo 4 sur Xbox 360, le test de tesca

Publiez votre test
Signaler
tesca
8
tesca X360

Le Halo que l'on attendait

Changement de studio, mais conservation d'un univers

En effet, après nous avoir délivré deux épisodes annexes à la série, et de qualité plutôt satisfaisante, Bungie fini par cèder le flambo de sa licence à 343 Industries, un studio interne de chez Microsoft.

La franchise étant mondialement connue et extrêmement baquable, nous pouvions aisément imaginer que la pression se ferait forte auprès de ceux à qui la tâche serait de produire la suite. Et comme contrainte, de mener à bien le projet, et ainsi, générer un succès aussi équivalent qu'auparavant.

Un travail qui parait apriori fastidieu, et un chantier gigantesque. L'attente est grande et de plus, assez légitime dans un sens. Mais fort heureusement, ce nouveau studio à su mener à bien sa mission, en nous proposant un soft extrêmement fidèle d'un point de vue artistique, avec un rehaussement technique significatif, tout en proposant un dérivé scénaristique cohérent et accrocheur, de nouveaux ennemis et de nouvelles armes pour le plus grand plaisir des joueurs. Le résultat est donc plutôt concluant.

Efficacité, mais aucunes prises de risque

Les anciens développeurs, à l'origine de tout, avaient su insufler un vent nouveau dans le genre FPS console, en proposant quelque chose de frait, d'inatendu, teinté d'un background étoffé, de couleurs flashy, et d'un gameplay solide. D'années en années, les suite n'ont fait qu'améliorer certains aspect, mais ne bousculaient en rien les codes déjà près-établis, ce qui à contribué à fidéliser, habituer les fans à quelque chose de plutôt stable, d'équilibré et réajusté au fil du temps, comme le ferais un forgeron en égisant sa lame.

Mais voilà qu'une certaine tranche non négligeable de la press spécialisée, ainsi que des joueurs chevronnés, semblent remarquer cet aspect un peut pesant, qui rappel à quel point les concepteurs semblent se reposer un peu sur leur laurier, sans proposer autre chose que ce qui à su fonctionner. Alors, vient à l'esprit des grands nom tel que PES, Fifa, et autre Gran Turismo qui ne font que proposer, en grande partie, que des mises à jour régulière de leur création, sans pour autant révolutionner le genre.

La question serait alors ; est il indispensable de vouloir tout chambouler ?...

L'éditeur répondrais plutôt non, c'est une recette qui marche, c'est rentable tel quel. Le développeur pourrait dire, ça nous arrange, réinvestir dans un nouveau moteur 3D serait un trop grand investissement en argent et en temps de travail. Mais le journaliste, blogger ou autre joueur, pourrait alors dire; c'est bien beau tout ça, mais moi, j'ai l'impression de refaire le même jeu à chaque fois.

Visiblement, la sécurité à encore une fois été prise, mais paradoxalement, cela passe encore assez bien, mais il se peut que ce soit, pour le coup, l'épisode qui apporte le début de quelque chose d'autre. C'est probablement la raison pour laquelle nous lui cèdons volontier ce petit écart de conduite, et donne une chance à cette nouvelle trilogie de pouvoir nous en montrer un peu plus, lorsqu'Halo 5 et 6 sortirons en temps voulu.

En conclusion, Halo 4 propose une expérience intéressante, avec son petit lot d'améliorations qui est le bienvenu, une recherche artistique poussée, un rendu visuel impressionnant et détaillé (le tout de manière fluide). Mais pêche un peut par son manque d'ambition évident. Le multi rajoute quand à lui une durée de vie quasi-illimité, et ravira donc les fans de la première heure, à ne pas en douter.

A titre personnel, je trouve que 343 indistries prend une voie encourageante, et attend la suite avec curiosité, en espérant qu'ils seront bousculer un peu les choses, en proposant un gameplay et un level design plus étoffés, sans pour autant trahir la forme et le fond, comme ils ont su le faire pour Halo 4.

Allez, encore un petit effort ! :)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Halo 4

tous les tests