Halo 4 sur Xbox 360, le test de EdouardC

Publiez votre test
Signaler
EdouardC
8
EdouardC X360

Avec lui on ne se fait jamais chi…ef

           Déjà, soyons clair je ne suis pas fan absolu de la saga, j’adore son background, son coté fantastique et son côté mystérieux qui m’avait plus lors du 1er opus. Fini Bungie et bienvenu à 343 industries qui ne va pas prendre de pincettes et va aller au front pour nous faire vivre une aventure épique et intime. Halo 4 se découpe en trois parties : le mode campane, le multi compétitif et la nouveauté, le mode spartan ops.

            Une des choses qui marque le plus dans Halo 4 est sans conteste son moteur graphique qui fait souvent des choses magnifiques et qui renvoient souvent à la découverte du premier, depuis Red Dead Redemptionn je ne me souviens pas vraiment d’un jeu qui me fasse m’arrêter régulièrement afin de regarder autour de moi (la flotte covenant autour du Dawn, ou bien les épaves après le crash du début). Niveau gameplay on ne change pas une équipe qui gagne, on reprend vite ses habitudes. En face l’IA est toujours aussi solide, les élites chargent et les grunt hurlent en courant. Le vrai défi reste du côté des prométhéens qui donnent des combats acharnés où il faut une certaine stratégie à prendre pour vaincre ces ennemis (l’un vous charge, un autre ressemble à l’élite qui peut revivre grâce à son camarade volant). L’aventure est bien rythmée, on retrouve des scènes d’actions variées à pied ou en véhicules, pour passé à des scènes plus intimes et de découvertes de l’univers entre John et Cortana plus vivante que jamais. Pour finir sur la campagne, sa durée de vie est un peu frustrante, malgré ses 8 heures qui sont déjà au dessus des standards actuels, on en voudrait toujours plus. Mais ce plus va se trouver sur le multi.

            L’idéal est de commencer par le nouveau mode Spartan ops qui peut être à la fois fait en solo comme en multi, mais avec son propre perso qui restera en multi avec xp… Ce mode intéressant est dur à juger car incomplet, chaque semaine un nouveau chapitre contenant cinq nouvelles missions concernant l’équipe de spartans de l’Infinity. Ce sont des missions pour le moment de multi scénarisés (détruire des covenant, enquêter sur une disparition, mais c’est toujours histoire de descendre de l’ennemi) d’une dizaine de minutes pour juste une heure de jeu pour ma part.

         Mais le vrai multi passe par le compétitif. On reste sur les bases des prédécesseurs, avec toujours un mode Forge et Théâtre, les modes d’affrontement restes classiques, notons l’apport du mode parasite où il faut survivre au flood qui contamine chaque joueur touché et donne une tension où l’on veut survivre ou contaminer toute l’équipe adverse. Du côté des modes classiques les frags et les morts s’enchainent rapidement. La progression du joueur à débloquer à la manière d’un COD en reste encore loin pour le bonheur des puristes, le matchmaking reste équilibré et un level moindre peut rivaliser avec un haut level qui a débloqué les deux armes principales en même temps.

            Pour conclure ce test, par cet épisode on sent que la série Halo est entre de bonnes mains, et que 343 industries sans faire une révolution, a démontré avoir les épaules pour continuer à faire de cette série, la plus marquante de la console de Microsoft. Rompez soldats !  

      

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Vos tests de Halo 4

tous les tests