Bayonetta sur Xbox 360, le test de LeJon

Publiez votre test
Signaler
LeJon
8
LeJon X360

Femme fatale ou pas...

 

"Les femmes sont comme les étoiles, certaines sont brillantes d'autres étincelantes et mystérieuses, elles fascine et semble inaccessible on les observe pour leurs beautés, elles ravisses nos pensées, pour elles on est près à voyager et décrocher la lune".

En effet j'en connais plus d'un qui serait prêt à décrocher la lune pour Bayonetta si elle existais réellement, en tous cas c'est peut être ce qu'a pensé Mr Hideki Kamiya en développent Bayonetta. Hideki Kamiya se nom ne vous dis peut être rien et pourtant c'est lui le génial créateur de jeux comme Devil May Cry 1er du nom, Resident Evil 2, Viewtiful Joe ou Okami du temps ou il travaillait chez Capcom.

Et c'est donc en 2009 que nous revient Hideki Kamiya avec sont nouveau jeu développé par Platinum Games et édité par Sega : Bayonetta

Mais Kécécé Bayonetta?:

Bayonetta c'est un Beat them all (un jeu ou le but est de tuer tous les ennemis présent à l'écran) comme Devil May Cry, les habituées reconnaitrons ici le style si particulier de Kamiya et ce dès l'intro du jeu.

L'histoire nous conte celle d'une jolie jeune femme au nom de Bayonetta qui est en réalité une sorcière aillent perdu la mémoire, dès les 1ère minutes de jeu le ton est donné ça va vite, très vite Bayonetta à des armes et des atouts pour s'en servir et nous le prouve dans des scéquences de combats dantesque et un rien sexy, car oui Bayonetta est une femme fatale et l'assume complètement, poses sexy et assurance hors du commun donne à notre sorcière un coté mystérieux et envoutent qui ne laissera personne indifférent.

Bayonetta dans sa quête de mémoire se verra devoir défié les anges du Paradis, et pour ce faire elle dispose d'armes aussi classe que peut orthodoxe (certaines à récupérés tout au long du jeu) comme 4 pistolets ( 2 pour les mains et 2 pour les pieds), vous l'aurez compris moult armes mais aussi moult combos qui donne le droit à un vrai déluge d'effet visuel pendant les combats, parfois même trop, à noté que les phases de chargements sont sous la forme d'un entrainement nous montrant toutes les possibilités de combos par armes, bien sur on en retiendra certaines plus que d'autres. Les armes les combos mais se n'est pas tous en effet autre action pendants les combats les "coup sadique" qui peuvent être déclenchés une fois la jauge de magie remplie, ses actions sous forme de quicktime event déclenche un action spéciale qui permet à Bayonetta de jeté sont adversaire dans un sarcophage remplie d'épines ou encore de le faire passé à la guillotine j'en passe et des meilleurs, toujours avec cette petite note d'humour un rien provocateur et sexy. Les Boss ne sont pas en reste car pour les achevées elle dispose de l'Apothéose qui lui permet d'invoqué une entité tous droit venu des enfers, pour cela elle doit entièrement se dévêtir (quant je vous dis sexy), c'est ensuite ou joueur par le biais d'un quicktime event de terminé le boss dans un bain de sang.

Niveau graphisme le jeu n'a pas à rougir de la concurrence les environnements visités sont très beaux et très détaillés du petit village à une sombre vallée en passent par une base militaire les lieux sont variées et allie habillement esthétique gothique et technologies moderne. Les cinématiques bien présente en début et fin de stage livre ici tout le potentiel de la mise en scène du jeu, Bayonetta y est sexy, provocatrice et donne de sa personne dans de véritable combats que l'on pourrait qualifié de ballet artistique mortuaire, ça va vite, c'est classe, c'est surfait, on en prend plein les yeux, mais qu'est ce que c'est bon.

Mr Kamiya l'avait dit, et il l'a fait le jeu n'a pas de DLC, tout est dans le jeu, ainsi vous pourrez débloquer tout au long de vos parties, des armes, des tenues, des objets des extras, des techniques et bien d'autres choses selon le niveau de difficulté auquel vous jouez. Cela va du mode débutant au mode apothéose....le mode normal quant à lui est un bon niveau pour débuté car il vous apprendra bien la vie.

Conclusion:

Bayonetta est un jeux défouloir, un jeux qui à la pêche, un jeux fait avec passions par des passionnées, la durée de vie selon le niveau de difficulté est environ de 12 à 14h, mais si vous comptez tout débloquer alors la il vous faudra un temps fou. Le scénario quant à lui n'est pas surpuissant mais se laisse suivre tranquillement jusqu'au dénouement, les personnages (qui ont tous des lunettes) peut nombreux soit ils on chacun leurs personnalités qui les rendent classe et attachant. Bayonetta ose, Bayonetta provoque, en jouent sur la carte du surfait et du sexy, voulant nous séduire avec ses courbes généreuses et ses phases de gunfights titanesque à la mise en scène de folie, cela ne plaira sans doute pas à tout le monde, mais Bayonetta est un bon jeu, qui nous fait passé un bon moment devant notre écran, on en redemande, on se surprend à imaginer qu'elle action surréaliste elle va faire dans la prochaine séquence de jeu, Bayonetta est un jeu qui transpire la passions et la générosité, un jeu comme on aimeraient en voir plus souvent.  

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Bayonetta

tous les tests