Alpha Protocol sur Xbox 360, le test de BlackLabel

Publiez votre test
Signaler
BlackLabel
5
BlackLabel X360

Mauvais choix de level-design

Alpha Protocol propose un système de dialogues assez intéressant puisque selon les répliques, on obtient des conséquences concrètes. De plus pas besoin d'être tout le temps sympathique, le jeu précisant qu'être détesté peut fournir aussi des avantages. On joue donc au feeling, décidant de respecter l'étiquette face à tel protagoniste, d'être un connard face à un autre, au lieu de chercher à bien jouer, puisqu'ici il n'y a pas de règles précises à suivre, et c'est tant mieux puisqu'on parle de rapports humains. Malheureusement les dialogues intéressants sont trop parsemés dans l'aventure, et si les protagonistes jouent bien, les répliques sont longues et on n'intervient pas beaucoup. Ajoutons que pour une raison peu logique, nous avons un temps limité pour choisir le ton de la réponse, comme si on n'avait pas le droit de réfléchir. Je pense qu'il aurait été plus intéressant de proposer un temps limité pour certaines répliques seulement, du genre qui coupe la parole au type d'en face.

Par contre il est intéressant de voir que via des e-mails ou dossiers récupérés dans les niveaux, on peut apprendre des choses sur les personnages, et les prendre en compte lors des dialogues. Assez malin !

Alpha Protocol propose un TPS où on peut choisir entre l'approche furtive ou musclée. En réalité il faut choisir les deux puisque le jeu est assez mal fagoté, entre IA imprévisible et idiote, et passages où la puissance de feu et la résistance sont nécessaires, notamment les boss à barre de vie où la furtivité est limite impossible. Son système de tir, où pour viser juste il faut attendre, semble tout droit sortir de la PS2. Obsidian y ajoute une grosse couche RPG qui n'aide en rien et semble hors-sujet, entre compétences à acquérir et équipement à améliorer. Notons tout de même qu'il avait de l'avance sur les shooters actuels en proposant ce système.

Le choix du TPS façon Splinter Cell n'est pas très judicieux et semble avoir été choisi faute de mieux. J'y aurais plutôt vu pour ma part un titre dans la veine des Hitman, avec phases de dialogues en plus, donc un titre où on fait face à des sortes de grosses énigmes environnementales, où l'action n'est pas primordiale, le tout teinté d'objectifs de type espionnage. En interrogeant des persos nous aurions pu par exemple obtenir un code d'accès, un mot de passe, etc., voire un faux mot de passe pour qu'on se fasse griller.

Certains voient dans Alpha Protocol un titre très honorable seulement plombé par des problèmes techniques. Personnellement je trouve le jeu assez bancal dans l'idée, mais sympathique tout de même par la sincérité de sa proposition. On ne fait pas face à un titre commercial et donc obligé de servir une recette formatée. Si on parvient à oublier qu'il est censé être un jeu PS360, on peut y retrouver un certain feeling PS2, phases d'action approximatives mais avec de l'idée. Même si graphiquement faiblard avec des décors vides, on peut noter ici et là des détails sympas que beaucoup de gros titres ignorent ; les ennemis réagissent aux impacts des balles, leurs corps sont comme fauchés par les balles lorsqu'ils courent, et les mini-jeux sont réussis (crochetage, piratage).

Sans m'intéresser plus que cela au scénario, j'ai une implication dans les dialogues grâce au système, à la qualité des dialogues (longuets, mais bien interprétés), et à la modélisation convaincante des personnages. Un énorme plus face à des Mass Effect ou Dragon Age

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Vos tests de Alpha Protocol

tous les tests