Condemned : Criminal Origins sur Xbox 360, le test de SerialButcher

Publiez votre test
Signaler
SerialButcher
10
SerialButcher X360

Cauchemar éveillé

Me voilà assis, en présence d’un inspecteur mandaté par le F.B.I. pour m’interroger et me questionner sans relâche sur mes “dons” particuliers et sur la mort suspecte de mes deux collègues. Mort qui m’est imputé... À moi, Ethan Thomas, le meilleur des flics... Un criminel... Je rêve... Pourtant ce que je viens de traverser tient plutôt du cauchemar éveillé que d’une douce réalité éthérée...

Je n’ai eu de cesse de poursuivre le tueur de flics à travers les lieux les plus glauques, insalubres, dangereux, de cette foutue ville ! D’un squat peuplé de camés fous furieux, je continuais mon investigation au travers les dédales d’une bibliothèque incendiée, d’une école abandonnée, de rames de métro aussi sales que malfamées... Tous les lieux pittoresques d’une ville qui dégénère. En effet plus je progressais dans mon enquête plus le nombre de meurtres, d’assassinats et d’agressions augmentait, s’intensifiait pour atteindre un niveau record et sans précédent ! Le plus étrange fût tous ces oiseaux que je retrouvais morts, le cerveau en bouillie... Plus mon enquête avançait, aidé en sous-marin par ma collègue Rosa, plus je récoltais de nombreux indices grâce au matériel scientifique mis à ma disposition. Du détecteur d’empreinte et de substance organique, à l’analyseur d’ADN ou encore de l’appareil photo. Tout ceci me permettant d’y voir plus clair dans ce brouillard impénétrable qui prenait une épaisseur ouatée et paranormale. 
Et puis qu’avais-je pour me défendre ? Des planches cloutées, des tuyaux de canalisation, des pieds-de-biche, des coupe-papiers, des masses, des haches... Toutes ces armes blanches qui donnaient à ces affrontements une dimension unique, d’une violence inouïe et rarement aussi bien retranscrite. Le nombre d’armes à feu que je trouvais fut si faible que je ne pouvais pas vraiment compter dessus pour me tirer des plus mauvais pas... Le tout éclairé d’une pauvre lampe de poche à moitié morte... J’eus de réels moments de frayeurs pendant lesquels mon coeur pris de violentes accélérations... Le grand magasin, les douches de l’école et ses placards “pochette surprise”, mes hallucinations... Tout ceci me plongeant dans un état de stress, de frayeur et d’angoisse permanent. Cette chasse au "tueur de tueurs en série" me conduisit enfin hors de la ville pour une dernière promenade nocturne et champêtre pour achever ce cauchemar sur un choix crucial...

Après des heures et des heures d’interrogatoire me voilà enfin libre, pour l’instant... 
J’ai rendez-vous avec Rosa au bar du coin, pour la remercier de son aide... 
Mais je me sens nauséeux...
J’espère que je n’ai pas chopé la crève...

Ce Survival-Horror-FPS, très prenant et angoissant, bénéficie de n’avoir aucun réel concurrent tant son style lui est propre. Mélangeant avec succès l’horreur, la violence et l’action. Ultra immersif et flippant à souhait, (à condition de jouer dans le noir, seul et le son à fond !), il rejoint le panthéon des jeux malsains d’où il parvient à détrôner le précurseur, le génialissime et cultissime Silent Hill !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Condemned : Criminal Origins

tous les tests