Persona 3 sur PlayStation 2, le test de ACR

Publiez votre test
Signaler
ACR
10
ACR PS2

Enivrant !

Nouvel épisode dans la saga tentaculaire des Shin Megami Tensei et nouveau spin-off dans la série des Persona, ce jeu insuffle un vent frais sur la série et renouvelle avec brio un genre plutôt en perte de vitesse.

Persona 3 est un J-RPG qui vous place dans une enveloppe vide. Vous êtes l'avatar, vous ne pouvez pas le customiser (de toutes façons il a suffisamment la classe pour ça) mais vous lui donnez un nom et vous forgerez sa personnalité en fonction de vos choix et de vos relations dans le jeu.
Ce sublime jeu contient tous les ingrédients du J-RPG type : des persos emblématiques et charismatiques, des menus pas très ergonomique et surtout une difficulté énorme qui rebutera les moins patients.
Mais passé ce dernier défaut qui n'est qu'un détail, le système de jeu démontre toute l'ingéniosité des designers d'Atlus tellement c'est clean et bien pensé. Pour vous faire un rapide topo c'est très simple : la journée vous vivez votre vie de lycéen en forgeant diverses relations avec divers personnages qui vont directement influer les combats, et la nuit durant la Dark Hour vous partez tabasser du monstre dans le donjon unique du jeu auquel il faut grimper, étage par étage, afin d'arriver tout en haut. 
Les combats sont au tour par tour sauf que n'on ne contrôle que le héros, les autres personnages étant gérés par l'IA et de manière plutôt intelligente. Ils sont difficiles et il faudra de l'entrainement, de la persévérance et de la stratégie pour ne pas perdre contre des monstres lambda. En effet chaque monstre ou presque est sensible à un élément ou plusieurs (glace, feu, vent etc..) et chaque coup porté au point faible de l'ennemi vous fait gagner un tour supplémentaire ce qui dynamise vraiment les combats. Chaque perso a bien évidemment une jauge de HP et de MP mais ici les magies s'obtiennent en faisant monter les personae de niveau. Ce sont des esprits qui donnent des pouvoirs au joueur avec la particularité que le protagoniste principal est le seul à pouvoir en posséder plusieurs et à les fusionner pour les rendre plus puissantes.
Côté scénario, bien que classique dans son déroulement il propose un point de vue intéressant et surtout se révèle vraiment dans le dernier tiers du jeu qui est absolument fantastique. En effet le jeu joue sur l'empathie du joueur d'une manière exceptionnelle. Les émotions des différents personnages sont vraiment bien retranscrites à travers les différents artworks de Soejima lors des phases de dialogue et l'on sent bien où la joie ou la détresse ou encore la peur de nos protagonistes.
Les musiques sont une joie de tous les instants mais ne plairont pas à tous. En effet Meguro mélange (habilement) le jazz à l'électro au rap et à la J-Pop qui donne un mélange original et qui colle parfaitement à l'ambiance du jeu. Le compositeur a pris des risques mais il le fait tellement bien que finalement on le remercie d'avoir fait ça.

Pour conclure, Persona 3 est un jeu extrêmement exigeant et qui demande un investissement énorme en temps et en motivation. Mais le jeu en vaut la chandelle et le genre du RPG japonais est brillamment renouvelé. 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Vos tests de Persona 3

tous les tests