Red Faction sur PC, le test de SamPlay

Publiez votre test
Signaler
SamPlay
8
SamPlay PC

Un tour sur Mars et on repart

Voilà un exemple de jeu qui m'a laissé un très bon souvenir à sa sortie, en 2001, et que je trouvais fandard de refaire près de 9 ans après. Cette merveilleuse idée naquit quelque temps après avoir acheté le dernier Red Faction: Guerilla qui délaissait le genre FPS pour du bon gros shoot bac à sable centré autour de la possibilité de détruire plein de construction infantiles. Et là l'enchaînement est facile puisque on arrive sur la grosse feature de cette série: le Geo-Mod. Vous savez c'est ce fameux principe de "modification géométrique" ou si vous préférez celui de "tous-ce-qui-fait-boom-fait-des-trous". Et là on se dit: c'est trop de la bombe de balle mon frère! On va foutre le boxon dans toute la cité minière!" Hop hop hop, je vous arrête tout de suite jeunes délinquants avides de destruction à grande échelle. Il ne faut pas croire tout ce qu'il y a derrière la pochette du jeu!

Car en fait Red Faction n'est vraiment Red Faction que durant la première heure. Les mines, les tunnels, la rébellion, la terre rouge, la destruction des décors, tout ça s'estompe au fur et à mesure jusqu'à ce que le jeu deviennent un FPS tout ce qu'il y a de plus classique. Classique ne veux pas dire mauvais mais le Geo-Mod apparaît au final comme un gadget, et ça c'est un peu con. Il faut quand même signaler que derrière ce moteur graphique il y a un mec qui s'est cassé le cul pendant 6 mois pour un résultat jouissif parfois, limité souvent et trop peu utilisé surtout. Enfin bon passons à autre chose. Car c'est bien de dire quand quelque chose ne va pas mais il y a surtout de très bonnes choses dans ce Red Faction.

Le scénario par exem... euh non en fait. Ok le déroulement de l'intrigue est sympatoche mais pas de quoi en faire en film de deux heures. Par contre au niveau des pétoires et du plaisir de jeu, ça vaut peut-être pas une bonne guerre mais ça s'en rapproche. 15 armes mes bon amis! Dont certaines absolument excellentes! Déjà Je peux vous dire qu'a l'époque le bouclier anti-émeute avec les impacts de balle en temps réel me trouait le cul! Dans le même ordre d'idée le fusil tirant des impulsions électromagnétiques traversant les murs avait provoqué chez moi un plaisir sadique fort grand. Même les classiques lance-flamme, charges collantes et autre mitraillettes surpuissantes avait presque réussi à me faire rejoindre l'armée de terre française. Mais comme j'étais encore en CM2 et que je n''était encore qu'au début du jeu j'ai décidé d'y renoncer. Des fois j'y repense et je me dis que si j'avais écouté mon coeur je serais déjà dans un pays sous-développé à tuer de vrais humains et non des IA de merde, mais bon...

Revenons sur notre planète communiste préférée pour continuer le magnifique test qui s'écrit sous vos yeux. Yeux qui seront aux anges en jouant à Red Faction puisque même aujourd'hui cela reste très agréable de pulvériser autant de traîtres dans de si jolie décors et avec de si jolies armes. Sous-terrain, complexe scientifique et extérieurs, tel sont les 3 mamelles de la vache mutante qu'est le jeu. On ne s'ennuie jamais grâce à la grande variété des situations qui nous amènent à piloter des véhicules (sous-marin, jeep, tank), à être en apesanteur, à affronter des dictateurs fripés de petite taille et surtout à tuer de nombreuses personnes de nombreuse manières. Il y a un petit côté Half-Life assez agréable lorsque l'on joue et même si Red Faction n'a clairement pas l'aura du titre de Valve, il reste une bonne alternative et un FPS de très bonne facture. Dernier gros problème: la durée de vie qui ne dépasse pas les 5 heures en solo. C'est vite torché donc mais la fin toute pourrie vaut le détour! Surtout pour quelque euros...

SamPlay (de coller une bombe sur un garde et avoir sa misérable existence au bout de mon doigt).

Graphismes: C'est beau mais on regrette quand même que le Geo-Mod soit si peu exploité. Surtout que celui-ci nous offre quelque beaux bugs. Voilà, pas grand chose à dire sinon que j'adore les vitres qui se brisent dans jeu!

Jouabilité: Ne cherchez pas l'originalité dans le gameplay: c'est du FPS tout ce qu'il y a de plus classique. Par contre, la variété de phases de jeu est réellement le point fort du titre. Le pilotage des véhicules permet de varier les plaisirs et de tout détruire, tandis que les armes donnent du piment à la progression. On note même quelques phases d'infiltration qui finissent en véritable carnage au pistolet silencieux.

Durée de vie: Sans bourrer comme un sagouin, on boucle l'affaire en 5 heures à peine! Certains passages sont assez corsés pourtant mais la fin arrive de façon tellement "à l'arrache" que l'on y reste justement... sur sa faim. Reste le multi, toujours actif et maintenu par les fans via un petit programme.

Bande-son: Les musiques sont franchement pas mal! Plutôt électroniques, elles assurent une bonne ambiance tout long du jeu. Les voix françaises passent également bien et les répliques des gardes font plaisir à entendre.

Scénario: Vous incarner un mineur comme les autres, Parker, qui va se rebeller plus que les autres et découvrir une putain de conspiration. Ensuite il y a des mutants, des méchants, des trucs moches et une happy-end toute nulle. On a vu pire...


Plus de folie, d'humour et de jeux sur Pourquoi SamPlay? Laissez des com' les amis!

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Red Faction

tous les tests