Final Fantasy XIII sur PlayStation 3, le test de glauktier

Publiez votre test
Signaler
glauktier
6
glauktier PS3

Moi je l'aurais pas fait comme ça !

 

Il y a une fin à tout, même aux Final Fantasy. C'est après 53 heures de jeu que je suis parvenu à éliminer les dernier points de vie du boss qui me séparait de la séquence de fin.

J'ai cerné ce qui m'a finalement laissé un goût amer après avoir vu la magnifique cinématique HD de fin. Final Fantasy n'est pas un jeu, c'est un roman "presse-bouton". 

En fait, FFXIII nous raconte simplement l'histoire de 6 personnes. Là ou cet opus à été fort c'est qu'il s'est permis de lancer des thématique intéressante ENTRE les personnages, alors qu'habituellement, on avait une équipe solidaire jusqu'au bout des ongles contre la machination qui menaçait le monde. C'était tellement intéressant que lorsque les personnages se sont réunis et ont décidé d'un commun accord ce qu'ils allaient faire (et donc du coup qu'il n'y avait plus de tension) et ben c'est retombé gravement à plat le FF XIII ! Disons qu'à 35 heures de jeu, il avait déja perdu une grande part d'intéret à mes yeux.

Ensuite, l'histoire est si dirigiste qu'arrivé à la fin, on a juste envie de terminer le jeu, et non de ré-explorer le "monde" que l'on a traversé. Je dis ça parce qu'en comparaison avec FFX qui était un véritable pélerinage à travers des lieux charismatiques et marquants, FXIII n'a fait que nous trimbaler à travers des "couloirs" (pour le coup je le dis) certes très beaux mais sans profondeurs. De plus, nous n'avons rien à y faire. Rien n'est prévu. Aucun mini-jeu, aucune quête annexe intéressantes, mis à part, bien sûr la grande "cour" Gran Pulse qui n'est qu'une vaste étendue peu stimulante… Là, de ce que j'en ai vu, les quêtes se résument à "Va tuer ce monstre !" et on s'éxécute et basta. Les autres FF fourmillaient de mini-jeu, d'histoires annexes et de secret à découvrir. Là rien. Juste l'histoire à finir, on va tout droit.

En général, avant la fin des FF, on peut parcourir le monde (à bord ou pas d'un vaisseau) à la recherche de trésors. Là on est a pied avec un vulgaire téléporteur qui peut nous emmener qu'à un seul endroit de tout ce qu'on avait vu. Pas flatteur pour les développeurs qui se sont tué à faire des décors de malade. C'est aussi une conséquence de l'absence de carte géographique (sans parler d'atlas), empéchant totalement la possibilité de se repérer dans l'espace physique du jeu. Du coup on est cantonné à suivre les couloirs. Couloirs en signifie pas "anti-liberté" mais dans FFXIII, l'absence de semi-liberté est vraiment un gros malus. Comme on ne peut pas se repérer, on ne peut pas totalement s'immerger non plus ! Ce monde n'existe pas pour nous, alors que ceux des FF avaient une structure, une forme et une réalité virtuelle. Cette différence est énorme et rapproche FFXIII d'une roman qui nous montre que ce qu'il veut plus d'un jeu ou on est censé tout voir et tout maitriser.

On nous agite Gran Pulse comme un monde gigantesque et au final on n'a qu'une vague plaine et rien d'autre. ON A RIEN VU DE GRAN PULSE !

 

L'évolution des armes et celles de nos personnages suivent la même voie. Une trés faible panoplie d'armes nous accompagneront (n'étant franchement pas super intéressantes ni les unes ni les autres) qu'ils faut faire évoluer avec des objets et de l'argent. Rien de sexy, juste du custom chiant qui se résoud par des maths et des logiciels de fans fait pour. L'argent ne sert qu'à ça.

Quant à l'évolution, on pousse un curseur suite à l'expérience engrangé et ce n'est qu'à la fin, ayant pu cerner notre véritable "équipe" avec nos affinités et leur utilité, que nous avons une possibilité de choix extrêmement restreinte. "Force", "Magie" et "Points de vie", soit vous en éliminez une des trois (qui ne sera pas "Point de vie" bien sûr) et vous sondez maintenant la "profondeur" de la tactique du jeu. Choisir entre magie et force, oû prendre les deux si votre persos utilise les deux. C'est d'une platitude incroyable !

Et ce n'est pas parce que l'évolution est linéaire que je dis ça. FFX avait une évolution très linaire mais finalement nous donnait les clefs pour faire évoluer nous-même le sphérier et nous donner la possibilité de faire de nos personnages des monstres surpuissant (à raison de centaines d'heures, bien sûr) ! Ici, le XIII ne nous donnes aucune possibilité de véritable choix. On prend ce que le jeu nous donne et basta. J'en attendais plus.

 

Je ferai quelque remarques supplémentaires notamment sur la façon dont est raconté l'histoire. Celle-ci est compliqué mais pour encore plus nous en donner la sensation, la traduction française est horrible ! D'une part, on peut voir des choses qui ne se font pas trop (exemple un personnage revient vers le groupe, il dit "YO" en anglais et le sous-titre affiche "Re !" qui est un langage plus que familier, adepte de conversation Tchat. Ça le fait pas trop dans un FF) mais aussi des phrases qui ne clarifient rien. Aprés une séquence d'explication, on est OBLIGEÉ d'aller voir dans le menu l'onglet "Évènement" pour lire un résumé de ce qui vient de se passer pour comprendre ce qui se passe et comment les personnages ont réagi. Quel drame pour une jeu qui nous raconte une histoire et qui n'est pas capable de nous la transmettre correctement ! Heureusement que cet onglet existe dans le menu mais sa présence et son utilisation trop fréquente trahi sa nécessité et donc un problème de narration (même si c'est pratique lorsqu'on a fait une pause de deux semaines et qu'on veut se rappeler ce qui se passe).

Cela rend l'histoire complexe et donc moins attractive d'autant qu'elle est déjà difficile à comprendre. Ce qui fait qu'à la fin on se dit "mais où ils veulent en venir, il font exactement ce que les méchants veulent qu'ils fassent sans vouloir le faire mais en le faisant quand même…". Rien n'est clair et ce questionnement permanent empêche gravement l'immersion.

Je note aussi que SquareEnix a fait disparaître une affection particulière marquant la monté en puissance de nos personnages. Le système de combat est extrêmement dynamique (bien qu'au final très simplifié, il se résume à appuyer toujours sur le même bouton et à changer de stratégie lorsque c'est nécessaire pour re-appuyer sur le même bouton) et envoi des chiffres partout. Nos dégats ne se comptent plus !… et c'est là le problème. Dans les FF précédents, nos héros portaient rarement plusieurs coups à la fois et jamais ensemble ce qui fait qu'on avait une vision clair et simple de leur puissance, voyant les dégats monter au fur et à mesure de l'histoire et de leur évolution. Dans FFXIII, tous les dégats sont noyés ce qui nous empêche de nous faire un idée de notre réélle puissance, ne pouvant pas se faire une idée sur les monstres qui sont aussi puissant que nous. On ne se dit pas "Ça y est je suis méga puissant !" mais juste "ah, je crois avoir aperçu un 20 000 mais… ça n'a pas l'air exceptionnel". C'est aussi l'absence de coup "critique" qui fait ça. Dommage alors que dans les opus précédents on tremblait quand nos personnages arrivaient à porter enfin les fameux coups à 9999 (voir 99 999 dans FFX) ! là on sait pas trop et comme on sait pas trop bah ça donne pas envie de monter plus que ça nos persos.

 

Voila mon sentiment réél sur ce Final Fantasy XIII.

Je reviens donc sur plusieurs de mes propos (j'avais prévenu) et finit par classer le jeu dans "Pour les curieux". Ce n'est pas un mauvais FF, mais il est clairement moins bon (mais rien ne fera aussi mauvais que le IX de toute façon). Par contre, là ou je reste intransigeant c'est que la qualité visuelle est superbe. J'ai même gardé des sauvegardes afin de revoir les séquences (qu'apparement on ne peut pas revoir autrement que comme ça, BOUUUUUH !!!!!!! QUELLE HONTE SQUARE !!!!!!!!!) avec un bel écran HD que j'aurais dans le futur… j'espère.

Les musiques aussi, que je trouve trés belles (mis à part cette bouse de RnB à la toute fin) et qui est a mon goût parfaitement réussi. Bravo Masashi Hamausu ! Je continuerais de les écouter avec grand plaisir.

Alors que ma seule envie, une fois après avoir fini FFX était de la recommencer depuis le debut, ce que je ressent après FFXIII c'est plutôt "Bon bah, voila…c'était beau. Suivant.". Il n'était pas si loin d'une grande réussite, mais ironiquement, ce jeu est allé trop loin dans la direction scénaristique et à oublié qu'un jeu était intéractif avec le joueur.

 

Amicalement,

Glauktier

 

ps: mes anciens propos ou je m'extasiais sont visible ici : http://glauktier.over-blog.com/

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Vos tests de Final Fantasy XIII

tous les tests