Final Fantasy XIII sur PlayStation 3, le test de Mungopark

Publiez votre test
Signaler
Mungopark
10
Mungopark PS3

Eloge des couloirs

J’ai toujours été un peu gêné par tous ces jeux de rôles (qui par définition se doivent de créer en nous une vraie empathie, voire une identification avec les protagonistes du jeu), qui nous permettent de nous distraire en folâtrant dans les contrées du jeu ou en effectuant des quêtes annexes pendant des journées entières alors même qu’on est en train de sauver le monde et/ou que nos meilleurs amis, notre famille sont en danger de mort et qu’il n’y a que nous pour les sauver, et/ou qu’on est en train de fuir des tueurs (forcément) sans pitié lancés à nos trousses.

Final Fantasy 13, lui, est totalement cohérent : il met en scène les ennemis public n°1 de Cocoon (la mégapole volante du jeu) en fuite et pourchassés par le gouvernement en place. Leurs visages sont connus de tous les habitants de ce monde qui les considèrent comme un danger mortel. Pouvoir faire du tourisme, du shopping, interroger les gens, dormir à l’hôtel comme dans les autres Final Fantasy serait totalement absurde. Donc pas d’autre activité possible que celle de suivre le chemin que nos personnages ont choisi de prendre, et un vrai sentiment d’urgence. Le contraire m’aurait choqué...

C’est aussi un jeu qui prend en compte le fait que les joueurs ont vieilli (13 ans après FF7, la découverte du genre pour beaucoup), et ont plus de mal à passer plus d’une heure de suite à jouer, ou puissent ne pas se souvenir de toute l’histoire au moment de reprendre le jeu. Tout est fait pour eux : bornes de sauvegarde toutes les 3 minutes de jeu (le seul problème c’est que l’excuse « oui oui, j’arrête dés que j’ai atteint la prochaine sauvegarde », et hop 30 minutes, ne tient plus...), histoire complète accessible à tout moment, bien écrite et constamment mise à jour, encyclopédie des ennemis rencontrés, progression (ultra) guidée mais qui réussit malgré cela à être (ultra) satisfaisante.

Ce Final Fantasy est un voyage en montagnes russes de grand luxe avec une excellente histoire, une vraie sensation de montée en puissance des personnages et le meilleur système de combat tous FF confondus. Le plaisir ressenti lorsqu’on réussit à trouver la stratégie pour mettre en état de Choc un ennemi bien coriace qui nous a massacré au combat précédent est unique...

Tous les FF sont en rupture avec les précédents, tout en gardant ce qui fait l’essence même de cette série : combats hypnotisants, jouissifs et méga spectaculaires, personnages caricaturaux mais qu’on suit avec intérêt, technique et graphismes irréprochables, temps qui passe sans qu’on s’en rende compte (bien plus que n’importe quel jeu que je connaisse...)... Celui-là remplit son contrat à 200%.

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Vos tests de Final Fantasy XIII

tous les tests