Final Fantasy XIII sur Xbox 360, le test de jaylaybool

Publiez votre test
Signaler
jaylaybool
2
jaylaybool X360

FF XIII ou Comment Square Enix m'a dégoûté d'une saga!!!

Je vais être clair, concis, brutal, mais néanmoins lucide: FF XIII est une daube! Une daube magnifique, certes, avec des décors somptueux et des cinématiques à s'arracher les yeux, okay, mais une daube quand même!Et pourtant, je suis un bon client: je suis tous les FF depuis le VII sur Playstation One (une tuerie, soit dit en passant) et j'ai même supporté le XII alors que personne autour de moi ne l'aimait. J'ai même fait le X-2! Un fan, j'vous dis... Mais là... Trop, c'est trop!

Malgré tout, j'y ai cru... Le début s'annonce prometteur, original même, avec des persos au charisme décoiffant (exceptée Vanille, qu'on a envie de claquer dès qu'elle fait... quoi que ce soit, d'ailleurs...) et un scénario intriguant qui donne vraiment envie d'en savoir plus. Le système de combat est vraiment fun, le coup des rôles étant franchement novateur (sauf peut-être pour le Défenseur, rôle un peu plus discutable, peut-être essentiel pour éclater les monstres ultimes, mais à part ça...), un peu facile une fois qu'on a saisi le coup, mais bon, soit, on fera avec!

Et puis on avance, on combat des monstres ou des trucs bizarroïdes et puis... on avance et on combat des monstres ou des trucs bizarroïdes et puis on avance et... Je deviens lourd, là? Pourtant, c'est exactement ça, FF XIII: un beat'em up de luxe!

Pas de gens avec qui discuter (à part trois pélerins paniqués), pas de villages à explorer, pas de quêtes loufoques à accomplir, pas de dieux planqués (juste 6 "eidolons" aussi utiles qu'un parpaing à un morpion, on a plus vite fait d'exploser les monstres avec son trio), rien de rien, que dalle, que tchi, nib, niente!

Alors bon, les gens de Square, malins, ont placé tous les symboles qu'on attend d'un FF (chocobos, pampas, mogs et autres tomberrys, Cid et sa "Cavalerie", méchants charismatiques -mention spéciale au Primarque Dysley, qui, sans faire concurrence à Sephiroth, est plutôt pas mal dans le genre démoniaque, bien plus qu'un Seymour un peu fade ou un Kuja limite parodique pour ceux qui se souviennent-) mais à part ça, hein, vous m'avez compris...

Et ce ne sont pas les musiques qui rattrapent le coup... N'en déplaisent à ceux qui les trouvent "originales", je dirais que combattre un boss un peu coriace sur du jazz funky, ça le fait franchement moyen, question intensité, non?

Je demandais pas un miracle (après tout, le XII nous l'avait déjà joué un peu plus léger, question quêtes annexes), mais bon sang, un peu d'audace et d'originalité, que diable! Enfin bon, ça y est, je viens de le terminer, la poubelle est toute proche, et je me dis que... non, je vais pas faire ça quand même... si??? Argh!!! En être réduit à imaginer ça, moi, un fan de la première heure...

Non, franchement, autant aller mater les cinématiques sur YouTube, c'est un gain de temps (et d'argent!) Voilà, je pourrais rager pendant des plombes, mais bon, je crois que vous avez compris mon point de vue...

En résumé? FF XIII, un magnifique paquet-cadeau... avec rien à l'intérieur! Vivement le suivant, que je retrouve le sourire... ou que je me tourne vers autre chose, allez savoir... Et dire qu'ils ont déjà prévu un XIII-2... Sans moi, les amis!

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Vos tests de Final Fantasy XIII

tous les tests