Fragile Dreams sur Wii, le test de StephKo

Publiez votre test
Signaler
StephKo
6
StephKo Wii

Entre Rêve et Réalité

Fragile Dreams porte incroyablement bien son titre: Le gameplay est "Fragile" mais l'ambiance nous fait "Rêver".

Commençons par les choses qui fâchent, le gameplay. On lit partout qu'il est d'un autre temps et c'est clairement le cas, en effet les déplacements sont lourd, lents, laborieux et nous ramène rapidement à la 3D période 32 bit.

Indissociable du gameplay le level desing est lui aussi recouvert de poussière, en effet loin des couloirs linéaires qui caractérisent la production vidéoludique actuelle on erre le plus souvent dans des couloirs interminables, mais est-ce vraiment un défaut ? Pour la première fois depuis des années on se surprend à regarder la carte et à chercher son chemin sans jamais vraiment se perdre. On explore ces couloirs de métro autrefois plein de vie mais aujourd’hui déserts, hanté par les fantômes de cette civilisation oublié.

Des fantômes ? Bon, peut-être le moment est-il venu de parler du scenario, ou plutôt de l’ambiance qui se dégage du jeu. Le héro de ce Jeu, Seto, à la suite d’un événement tragique se retrouve seul et décide de partir à la recherche d’une âme qui vive dans un futur dévasté par on ne sait quel cataclysme mondial.

Tyler dit qu’on ne possède pas les choses, il dit que c’est elle qui nous possèdent. Chuck Palahniuk - Malheureusement sur son chemin notre héro d’un jour ne trouve que désolation et mort, en effet il possède un médaillon qui lui permet de lire les derniers souvenirs des morts, inscrit dans les objets de la vie de tout le jours. Rapidement, le poète en herbe se retrouve à faire la chasse aux objets caché dans chaque recoin. Dans ce jeu aucune impasse n’est placé là au hasard et c’est au joueur de chercher dans chaque recoin ces objets qui permettent d'écouter des morceaux de vie émouvant, voir bouleversant pour peu que l'on soit suffisamment réceptif.

On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux. Antoine de Saint-Exupéry - Quant aux graphismes, ils sont tantôt impressionnant pour cette console, tantot vide et désespérants, pourtant ce sont bien les même graphismes que nous avons devant les yeux, seul changent les sentiments de celui qui regarde.

Le principal a été dit, ce jeu d’une autre époque nous plonge dans un voyage initiatique d’où le joueur se découvre lui-même, entre agacement et émerveillement, entre poésie et pixels. Un jeu de contraste, mais définitivement japonais, à jouer en version original ou à ne pas jouer (pensez à passer dans les options avant de commencer le jeu, par défaut le jeu est en Anglais).

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Fragile Dreams

tous les tests