The Legend of Zelda : The Wind Waker sur GameCube, le test de Lez

Publiez votre test
Signaler
Lez
8
Lez GC

Test The Legend of Zelda : Wind Waker

Editeur : Nintendo 

 

Développeur : Nintendo 

 

Type : Action / Aventure 

 

Date de Sortie : 3 mai 2003 

 

 

 

Bonjour à toutes et à tous, aujourd’hui on va parler DU jeu ultime de la petit console cubique de Nintendo, et oui je parle bien de ゼルダの伝説 風のタクト plus connu dans notre continent sous le nom de : The Legend of Zelda : Wind Waker. 

 

 

 

D’abord pour les groteux, on va expliquer qu’es que la série The Legend of Zelda : 

 

La série The Legend of Zelda a était crée en 1986 par le grand Shigeru Miyamoto, c’est un jeu d’Action-Aventure sans pour autant être un jeu bourrin car il est aussi connu pour ses centaines d’énigmes qui nous retourne le cerveau et qui nous ferra même aller chercher les solutions sur le net ou dans les magazines. 

 

Dans ces jeux vous incarnez Link, un enfant (mais qui est dans certain jeu un adulte) qui doit sauver Hyrule, son monde, en délivrant la princesse Zelda des griffe du méchant porc : Ganon ! (voila, ça résume bien l’truc !). 

 

 

 

Donc maintenant que vous savez ça, passons au plus important, le jeu que je devrai présenter aujourd’hui, Wind Waker : 

 

 

 

Dans cette opus, vous ne contrôlez pas Link que vous connaissiez dans les anciens volets, mais son décédant, car oui, cette opus se passe une centaines d’années après Majoras Mask et Ocarina of Time, et pendant ce temps, le royaume d’Hyrule a été engloutie, et tous qu’il en reste et quelques iles, don une petite ile, l’ile de l’aurore, là ou vit notre héro, qui est tous joyaux au début du jeu, car c’est son anniversaire, il fête ces 12 ans, et comme le veut la tradition, il doit se vêtir de la tunique du héro ( la tunique vert flashy ridicule de Link ). 

 

Quand sa petite sœur vint pour lui offrir son cadeau (les vêtements et un long vu) il aperçut dans les cieux, un oiseau énorme qui tenait une jeune fille, oiseau, qui accidentellement a fait tomber la jeune fille dans la forêt. 

 

Le courageux Link (appelons le héro Link), prit l’épée qui était dans son grenier, et partie a ça rescousse, mais arriver là bas, il remarqua que c’est ça sœur qui ce fit prendre par l’oiseau cette fois-çi. 

 

Heureusement la jeune fille sais ou l’emmena l’oiseau, donc elle décida de l’emmener a la forteresse maudite avec son bateau pirate, l’endroit ou il retrouva Arielle, sa sœur chérie et d’autre jeunes fille, mais a cette endroit, Link se fit attaquer par l’oiseau du début du jeu et se réveilla a bord d’un mystérieux bateau nommé le lion rouge qui avait la capacité de parler au humains, il lui expliqua que cette oiseau a été envoyé par Ganondorf, le maléfique, car il cherchait la descendante de la princesses Zelda, mais quelqu’un doit l’arrêter, et celui qui doit le faire n’est nulle d’autre que le décédant du héro d’Hyrule c'est-à-dire notre héro. 

 

C’est comme ça que ce petit Link traversera les mers de long en large, pendant un périple qui durera plusieurs journées ! 

 

 

 

Ce jeu vous ferra vivre une aventure que vous n’oublierez pas de si tôt, vous vous ferrez une joie de vivre dans la peau de ce Link. 

 

En plus le jeu est bourré d’humours et de séquence émotion, alors sa double encore plus le plaisir ! 

 

 

 

Passons maintenant aux graphismes : 

 

 

 

C’est l’un des premier mais aussi des rare jeu a utilisé le system de modélisation cell-shading, c’est-à-dire, des graphismes en 3D avec un aspect cartoon, je vais pas vous expliquer en détails, je vais juste vous donner le lien Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cel-shading . 

 

Les décors sont tout simplement magnifiques, toujours en cell-shading,  ils sont énorme et vastes sans pour autant avoir un gros cliping, car oui, nous les testeurs, quand on test les jeux, on regarde tout, et j’ai pu apercevoir un petit clipping entre les iles, mais rien de trop grave. 

 

Les personnages on une belle bouille, et sont super charismatiques, on s’y attache très vite, c’est pour cella qu’il l’on réutilisé pour le Minish Cap, Phantom of Hourglass, et Spirit Tracks, en fessant aussi une petite apparition dans Super Smash Bros. Brawl. 

 

 

 

Les musiques sont envoutantes, on est obliger d’adoré, chaque iles a sa musique qui colle parfaitement à son environnement. 

 

 

 

Il existe exactement 133 musique de bande son, tous superbe les unes que les autres, et tous regrouper dans 2 CD vendu uniquement au japon (mais qui est surement trouvable sur internet). 

 

Bien sur, quelques thèmes qui vient directement d’ancien jeu on été revisité pour le bonheur des plus ancien joueur (ENORME LA RIME) 

 

Moi personnellement, et sa doit aussi être l’avis de plusieurs autres personnes, ma musique préféré et celle de l’écran titre ! 

 

 

 

Niveau bruitages, cet opus a su rendre hommage aux anciens jeux, que dire de plus, de toute façon, personne ne s’en fiche des bruitages… 

 

Les personnages on une petite voix quelques fois, il font des petit hmph, haya !, yay, bref des petit bruit louche, et même agaçant a la longue, surtout Link avec ses, yah !! 

 

 

 

La jouabilité est très semblable à celle d’Ocarina of time, 3 boutons d’assignations d’objets, X, Y et Z, toujours les sauts automatiques quand on court vers un précipice, toujours B pour brandir son épée, A pour faire une roulade, R pour se protégé, et L pour locker les ennemis, et en passant, le system de lock a été amélioré, et il est juste indispensable, en plus, en appuyant sur A au bon moment (quand l’ennemie attaque et que vous le locker) eh bien Link fait une superbe attaque surpuissante et en plus avec classe. 

 

Niveau maniabilité c’est pas simpliste mais sa se prend en mains rapidement. 

 

Ensuite il faut que je vous parle de la jouabilité sur le navire : 

 

 

 

Là c’est facile, l’important c’est d’avoir la voile, les bombes et le grappin griffe assigner au 3 bouton, monter sur le bateau en sautant dessus, puis utiliser la voile pour avancer, puis avec le stick analogique tournez vers l’ouest ou a l’est avec gauche et la droite, orientez-vous grâce à votre carte des mers et votre boussole pour arriver vers l’ile que vous voulez. 

 

Vous pourrez utiliser vos bombes dans le canon du bateau pour détruire les bateaux des ennemies ou vaincre les monstres des mers. 

 

 

 

Si le vent n’est pas dans les sens que vous voulez, vous pourrez toujours utiliser la baguette du vent, l’instrument du jeu (qui remplace l’ocarina du temps) pour changer l’orientation du vent, et beaucoup d’autre chose (vous téléporter, passer de la nuit au jour…etc. 

 

Et enfin le grappin griffe (que vous trouverai dans un donjon) vous servira a aller chercher des trésors sous la mer. 

 

 

 

Et on peut finir avec une prise en mains plutôt novateur pour la série Zelda : L'infiltration, car oui, quand on arrive dans la forteresse maudite, il faudra marcher doucement et se cacher dans des tonneau, pour ne pas se faire avoir par les gardes, c'est sympa, mais quand on se fait avoir plus de 3 fois, sa commence à agacer! 

 

 

 

Et on fini avec la durée de vie : 

 

Juste monstrueuse, il vous faudra environs 25-30h pour finir l’histoire principale, ensuite vous aurez un nombre incalculable de quêtes annexes à découvrir, se qui accroît la durée de vie de 10-20 bonne heure, donc au final on a maxi 50h de jeux, si c’est pas beau ça ! 

 

 Les notes :  

 

 

 

 

 

 

 

Durée de vie : 19/20  

 

 

 

 

 

 

 

Bande son : 18/20  

 

 

 

 

 

 

 

Scénario : 18/20 

 

 

 

 

 

 

 

Gameplay : 19/20  

 

 

 

 

 

 

 

Note finale : 19/20  

 

 

 

 

 

PS : Il existe un coffret collector (que j’ai d’ailleurs), qui contient deux disque : Wind Waker et Ocarina of time + Master quest qui est tout bonnement génial. 

 

 

 

 

 

Par Lez

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Vos tests de The Legend of Zelda : The Wind Waker

tous les tests