Bionic Commando sur Xbox 360, le test de SamPlay

Publiez votre test
Signaler
SamPlay
10
SamPlay X360

Le pouvoir du wonder bras!

Lost Planet, Dead Rising et maintenant Bionic Commando, on peut dire que Capcom a réussi à occuper une place de choix dans mon cœur de joueur next-gen. Car ce qui me séduit à chaque fois, c'est la recette quasi-parfaite et maîtrisée qui commence à devenir la marque de fabrique du studio. Je veux bien-sûr parler du côté hardcore, du gameplay très riche et de la progression qui nous amène à explorer entièrement cette richesse. Et c'est plus que jamais d'actualité avec cette remise au goût du jour d'une licence vieille de plus de 20 ans.

Le principe de base est simple: vous incarnez un héros "dreadeux" - ce qui est assez rare pour être souligné – et vous devez casser la gueule à une organisation pro-bioniques avec pour seule arme votre super bras de la mort. Alors on sait pas trop pourquoi mais l'important c'est que vous êtes gentils et les autres sont des méchants néo-nazi extrémiste. Et puis ce qui nous intéresse c'est le jeu: le vrai, le pur! Car comme je le disait plus haut, le gameplay est réellement le point fort du titre. Capcom est assez fort pour nous faire ressentir la puissance et l'évolution de notre personnage par le biais de nouvelles possibilités mais aussi, et surtout, par la marge de progression personnelle.

Car autant le dire tout de suite, on n'est jamais prit par la main dans Bionic Commando et c'est justement ce que j'aime. Le jeu est assez difficile et exigeant et seul votre habilité et votre imagination vous permettra d'avoir un style de jeu efficace et stylé. Au début, on a un peu de mal à se déplacer et apprivoiser notre bras et puis petit à petit on essai, on se gaufre lamentablement mais au final on progresse. Si bien qu'a la fin on prend un pied monstrueux à parcourir les différents environnements. Ceux-ci sont parfois très beaux mais sont surtout assez ouverts et offrent pas mal de latitude pour vos stratégies et vos acrobaties. Et même si parfois des saloperies de murs mortels radioactifs nous coupent dans notre élan, il n'y a pas grand chose à reprocher au gameplay qui repose entièrement sur vos capacités.

Je vous prévient tout de suite: il va falloir assurer! Car vous mourrez assez vite et les obstacles sont assez nombreux. Robots géants, flopée d'ennemis, eau (car oui à cause de votre bras vous coulez), vide (il est vicieux celui-là), vous êtes seul contre tous. Mais il faut dire que utilisé habilement, le bras est un véritable couteau américain. Évidemment vous pouvez coller des droites métalliques aux opposants mais aussi plonger sur eux, leurs balancer des voitures et même leurs potes. Tout ça est extrêmement gratifiant et les façons de s'en sortir sont tellement nombreuses que le plaisir en est décuplé.

Par contre, on regrettera le parti pris d'une quasi-absence de mise en scène et d'un déroulement assez convenu et linéaire. Gros coup de cœur néanmoins pour la fin du jeu «Capcomienne» tout en surenchère. De toute façon je pense que c'est clair: Bionic Commando est vraiment un très bon jeu. Exigeant et scénaristiquement pauvre mais doté d'un gameplay vraiment jouissif, je conseille à quiconque aime le challenge de mettre le grappin dessus.

SamPay

Graphismes: L'ambiance post-apocalyptique apporte une vraie patte aux environnements qui sont, somme toute, assez variés. C'est donc plutôt jolie avec des animations fortes sympathiques et des graphismes fins et surtout fluides.

Jouabilité: Je crois que j'ai été assez explicite sur ce point mais autant en rajouter une couche et souligner encore une fois l'extrême richesse du gameplay. On ne prend pas son pied immédiatement mais assez vite pour apprécier les possibilités du bras à leurs justes valeurs. Vous verrez qu'avec de l'entraînement on peut vraiment faire très mal!

Durée de vie: Comptez 10-15h heures selon votre rapidité, votre envie de réussir les différents défis proposés et d'attraper les quelques bonus disséminés ci et là. Une durée de vie tout à fait honnête donc.

Bande-son: Les musiques sont planantes et donne sacrément envie de se prendre pour un super-héros bionique. Une vraie réussite!

Scénario: Capcom n'a jamais été réputé pour ses scénarios en béton et cette fois-ci c'est plutôt pauvre. Le héros est charismatique mais ses motivations se résume à: je butte ces enfoirés pour arrêter une organisation maléfique et j'en profite pour régler des problèmes persos. La mise en scène, elle aussi, est quasi absente avec tout de même un final explosif!


Plus de folie, d'humour et de jeu vidéo sur Pourquoi Samplay?

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Bionic Commando

tous les tests