Project Zero : Mask of the Lunar Eclipse sur Wii, le test de Alexia

Publiez votre test
Signaler
Alexia
8
Alexia Wii

Uwasa wo Sureba Kage!!!

Je viens de finir le quatrième épisode de crisecardiaque.com... enfin Zero: Mask of the Lunar Eclipse, opus qui confirme tout le bien que je pense de la franchise. Bon premier constat c'est très beau, l'ambiance graphique comme sonore est aussi excellente que les trois épisodes précédents, on retrouve le charme... oui oui j'ai bien dit le charme et en même temps le sentiment de malaise qu'on peut trouver dans les maisons du Japon laisser à l'abandon depuis une cinquantaine d'années. Les pièces de la maison sont toutes différentes ce qui permet de mieux se repérer par la suite vu qu'on aura l'occasion de se retrouver à de nombreuses reprises dans des pièces que nous avons a déjà eu l‘occasion de voir. Quand on joue à ce jeu dans le noir, on sent tout de suite la solitude rejaillir par les décors qu'on nous présente, on a l'impression d'être observer constamment que ce soit dans le jeu ou dans notre real life et pour ça je dois dire encore une fois bravo aux gens de Tecmo car ce qui était déjà un atout dans les premiers opus, se relève être du génie dans cet opus qui ma fois m'a fait faire 25 crises cardiaques en une demi-heure de jeu. L'ambiance sonore est toujours aussi bonne, un peu comme dans un Silent Hill, elle contribue pour beaucoup à l'horreur du titre. Il n'y a qu'à voir le premier passage dans la bibliothèque où on entend plusieurs personnes discuter sans jamais savoir ce qu'ils disent (style voix dans Lost) ou savoir où ils sont.

Le courage consiste à dominer sa peur...

Il y a aussi un passage dans un couloir menant au bureau de l'ancien propriétaire ou à chaque pas fait, quelqu'un nous parle ou parle dans le vide et quand on veut entendre ce qu'il dit et qu'on s'arrête donc, celui-ci ne dit plus rien, c'est flippant, surtout quand on a un chat qui s'amuse à se la jouer apparition fantomatique en passant la tête de l'entrebâillement de la porte, là tu lâche la manette et tu te caches sous les couettes comme dans Ju-On. D'ailleurs il y a une séquence ou on a l'impression de voir un des personnages de Ju-On, je parle du dernier opus Ju-on: Kuroi Shoujo qui est sortie il y a deux ans pour les 10 ans de la franchise et que je conseille contrairement à la mauvaise trilogie The Grudge. Enfin bref je reviens à la séquence, dans une des bibliothèque, on se retrouve en fait à un moment dans le dos d'une fille, on utilise un élément de gameplay un peu chiant, c'est-à-dire on presse la touche permettant de ramasser les objets ce qui dans cet opus et le précédent prend trois plombes, pour lui toucher l'épaule et c'est à ce moment que tu dis "pourquoi suis je aussi idiote?" car le fantôme se retourne, dans un effet de style assez beau ou son visage se désagrège pour te charcler, bon c'est vrai que la récompense si on gagne le combat est top mais quand même. Surtout que pendant ce combat le fantôme se la joue speed vu qu'il apparaît derrière toi et que deux secondes après il est à ta droite, faut être rapide, avoir un pacemaker et surtout aucun animal à porter de main.

D'ailleurs je parlais de Ju-On, mais dans cet opus et dans les interviews de l'équipe se chargeant du jeu, on voit nettement l'envie de l'équipe de se démarquer des films horrifiques, que ce soit du Japon, de Corée du Sud ou d'Indonésie pour plus se référencer sur toute la branche horrifique des contes et romans des années 60/70/80 du Japon, cela se ressent déjà dans l'histoire et l'insertion d'élément propre à cette période comme la peur de certains cultes dans les anciennes régions, mais aussi de certaines histoires de l'époque qu'on voyait dans les journaux et qu'on ressent et voit par bribes dans cet opus de Zero. D'ailleurs on retrouvera des éléments typiques de la saga Zero avec les différentes cassettes, mais aussi flash-back mettant ma fois assez mal à l'aise pour rester à observer ou à écouter ce qui se passe dans l'histoire, je veux dire par la qu'on a vraiment peur et pourtant ces différents moments sont fascinants, les différentes cassettes nous permettent d'imaginer des trucs parfois bien flippant et les cinématiques nous présentant un peu plus l'histoire sont dignes des meilleurs films horrifiques sur le paranormal, les effets de style, les effets sonores et même les textures des différentes vidéos sont sublimes et mettent vraiment mal à l'aise. En gros pour faire simple, votre coeur bat à 300 pulsations/minutes durant toute la durée du jeu et même après avoir finish l'opus. Je vous le dis c'est un chef d'oeuvre.

... Non pas à ne pas avoir peur!

Sinon en ce qui concerne le gameplay, l'exception de l'utilisation de la touche pour chopper les objets et l'effet qui s'en suit, c'est nickel, même le fait que le personnage marche lentement ne me dérange pas, elle est lente, cela augmente le stress, on veut jeter la manette contre l'écran mais c'est bien. Le menu est simple d'utilisation, encore mieux organiser qu'avant, les différentes actions des personnages sont assez fluides pour ne pas avoir l'impression de jouer un camion. Bref de ce côté la c'est le top, les personnages (les héroïnes, mais aussi les autres) ont un background assez développé et différents des opus précédents pour qu'on soit étonner, effrayer et tout simplement fasciner, l'histoire tient bien la route et même si certains aspects de celle-ci ne sont pas original quand on a lu par exemple les rites des esprits ou le village soporifique, on reste quand même fasciner et on apprécie ce que l'on voit dans le jeu. L'ambiance sonore, comme je l'ai dit renforce bien ce côté et les musiques arrivent à parfaite le tout. Sur les quatre opus, je dois dire que c'est mon épisode fétiche avec le second opus. D'ailleurs, quand je vois différents éléments de l'histoire et notamment la fin je pense que ce n'est pas du tout le dernier.

Je ne sais pas si une édition française va sortir, mais pour ceux qui maîtrisent le japonais, qui veulent flipper, qui aiment la franchise et qui cherche surtout un bon jeu... oui il y en a des tonnes sur Wii, je vois les mauvaises langues venir, le quatrième opus de Fatal Frame est vraiment fait pour vous et j'espère que ça ne sera que le début d'une longue série de Survival Horror sur la console de Nintendo, et si vous n’aimez pas, je demande à mes chats de venir vous charclez dans la nuit avec un presse agrume en forme de Hello Kitty. Le jeu n'est certes pas parfait, mais ça reste un excellent survival horror dans genre, bien plus sympathique qu’un Dead Space par exemple, mieux que le dernier Silent Hill qui possède de nombreuses qualités et qui reste un des meilleurs de la dernière génération par ailleurs et j'en passe, enfin bref j'aime bien, je suis sûr que les fans de la franchise aimeront bien et moi en attendant je vais prendre quelque chose pour calmer mon coeur. 

La note: 17/20

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Vos tests de Project Zero : Mask of the Lunar Eclipse

tous les tests