Yakuza sur PlayStation 2, le test de Zakai

Publiez votre test
Signaler
Zakai
10
Zakai PS2

Yakuza : Ryû ga Gotoku

Je me lance dans l’exercice difficile qu’est l’écriture d’un test. C’est pourquoi les critiques seront les bienvenues.

 

Yakuza : Ryū ga Gotoku, premier épisode d’une saga au succès incontestable, produit par Toshihiro Nagoshi développeur de talent que l’on retrouve dans le développement de nombreux jeux cultes et plus particulièrement dans le célébrissime Shenmue. Avant de rentrer dans les détails du teste, je me permets de rappeler que pour pouvoir profité de l’expérience que propose ce jeu, il est vivement recommandé d’avoir une télévision compatible au 60Hz.

Le gros point fort de ce titre est son scénario. En effet, celui-ci bénéficie d’un écrivain de génie Mr Seishū Hase, ce derniers ayant écris plusieurs nouvelles dédiés aux Yakuza et aux crimes.  Le scénario de Yakuza se déroule à Tokyo plus précisément dans un district fantasmé de Kamurocho où le clan Tojo règne en maître, dans vous êtes un des menbres : Kazuma Kyriu. Voila le décore est posé, maintenant il est temps de rentrer dans le vif du sujet, c'est-à-dire l’intrigue principale, Kazuma Kyriu est l’assassin supposé de son oyabun et se voie aller en prison pour 10 ans. A la sortie de prison votre petite amie à perdue la mémoire et à disparue, votre meilleur ami est devenue méconnaissable mais surtout le clan vient de perdre son leader et 10 milliards de yens. Le jeu vous plonge dans une immersion totale rarement égalé dans le jeu vidéo entre mensonges et vérités, alliés ou ennemies la part de vérité devient dur à décelée. De plus, les personnages sont plus vrais que nature et chaque conversation ou scène devient une vraie pépite. Les expressions faciales des personnages sont hallucinantes et augmentent encore plus l’immersion. Cependant, comme dans de nombreux jeux, la localisation du jeu est encore un frein à cette immersion. En effet, tout le doublage est en anglais et au bout d’un certain temps voir des Yakuza criés « WATH THE FUCK» devient ridicule et lassant.

Maintenant il est temps de parlé du gameplay du jeu, si le scénario est riche et généreux ne vous inquiétez pas le gameplay l’ai autant. Beaucoup de gens le comparent à un GTA et c’est une erreur. Certes Yakuza vous permet de vous balader dans le quartier de Kamurocho et de participer à de nombreux mini-games dans le plus connue est le bar à hôtesse. Cependant vous restez très limité dans les possibilités et dans l’espace. Enfaite, vous êtes dans un faux bac à sable, attention cela est loin d’être une insulte car cela vous permet de ne jamais perdre l’histoire en vue comme il est souvent bien le cas dans un GTA. Il est temps de parler du système de combat, vous vous baladez dans la rue, une racaille vous accoste et hop un petit chargement et le combat commence. Et la on rentre dans un système de combat vaste et bien pensé. En effet, vous pouvez donner un enchainement de coups de points où bien de coups pieds mais aussi de chopé l’ennemie et de lui appliqué  une prise de judo, et si vous mélangez ces 3 actions une multitude de possibilités et de variétés de coup s’offre à vous. Rajouté une jauge qui augmente et vous permet d’appliqué des sortes de finish à vos ennemies. Mais aussi de ramasser toutes sortent d’objets allant de la caisse de bière à la batte de baseball est vous obtenez un système de combat super jussif.

Si les critères traitaient précédemment était jugés comme excellent en rentre très vite dans le moyen au niveau technique. En effet, la ville et grande mais les changements de zone c'est-à-dire de coin de rue restent très saccadés et la none possibilité de pouvoir mouvoir la caméra à sa guise devient vite une vraie frustration. D’autant plus que le jeu est pas mal alliasé. La bande son n’est ni bonne ni mauvaise.  

Yakuza : Ryū ga Gotoku, est un incontournable de la ps2 et pose les fondements d’une grande saga. Je le recommande fortement à tout les amoureux des scénarios à rebondissements et aux intrigues poignantes. Le jeu vous offre le choix de jouer en mode pal ou ntsc, il est vivement conseillé de jouer en ntsc pour pouvoir profiter d’un jeu beaucoup plus nerveux.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Vos tests de Yakuza

tous les tests