BioShock 2 sur PlayStation 3, le test de damocles69

Publiez votre test
Signaler
damocles69
8
damocles69 PS3

Deuxième choc vidéoludique ?

Voilà plus de 2 ans que j'attendais une suite à Bioshock. Plus qu'un jeu, une expérience vidéoludique complètement à part qui se vit manette à main plus qu'il ne se raconte. Ce premier épisode avait placé la barre très haute ! Graphismes fabuleux, ambiance envoutante, univers ultra crédible, gameplay complet, simple et efficace, level design très inspiré, scénario passionnant et bande son incroyable... on était très proche de la perfection, une véritable oeuvre d'art. Bref, vous l'aurez compris cette perle vidéoludique reste pour moi un très grand moment de jeu video. Donc autant vous dire, que j'attendais cette suite au tournant ! Deuxième réussite ou pétard mouillé ?

Dix ans se sont écoulés après les aventures de Jack dans BioShock premier du nom, et nous repartons, avec ce second opus, dans les entrailles de Rapture, métropole sous marine titanesque batie par Andrew Ryan. C'est avec un immense plaisir que je replonge au sein de cette cité à la découverte de nouveaux lieux et environnements de Rapture !

Me voilà enfin de Retour dans Rapture. Premier constat, même si le moteur graphique du jeu commence à dater et à montrer quelques signes de faiblesse, les développeurs ont réussi à le sublimer afin d'obtenir des effets de lumières et d'ombres encore plus spectaculaires. L'ensemble est très propre et coloré. Néanmoins, les différents lieux recontrés sont parfois très inégaux notamment au niveau de certaines textures parfois bâclées. Malgré tout, l'habillage global est plutôt satisfaisant. Et plus globalement, l'ambiance est toujours aussi envoutante et passionnante. La recette du 1 fait encore mouche. Les différents lieux et environnements de Rapture sont plutôt réussis même si ils sont assez hétérogênes. Ceux du premier opus étaient dans l'ensemble plus inspirés et plus" finis". Sinon pour ceux qui ont le trouillomètre qui grimpe facilement, vous aurez droit à quelques surprises mais si vous avez survécu à Bioshock, vous survivrez sans souci, le jeu étant moins flippant que son grand frère.

De plus, pour accompagner et sublimer l’ambiance, un travail formidable a une nouvelle fois été faite sur la bande son. L'une des meilleures qu'il m'ait été donné d'entendre dans un jeu vidéo, les musiques sont magistrales et collent toujours aussi bien à l'univers et les bruitages sont simplement excellents, on frôle la perfection. Les voix françaises sont toujours de bonne qualité. Comme dans Bioshock, soyez attentif aux moindres "bruits", les chrosomes sont toujours aussi bruyants (mention spéciale aux injures qu'ils profèrent à chaque minute : parfois hilarants).

Passons a un point qui me tient à cœur, le gameplay que j’avais tant adoré dans bioshock. En quelques mots, je dirais : simple, complet et efficace. Peu de changement par rapport à Bioshock si ce n'est quelques détails, comme le fait de pouvoir utiliser un plasmide dans une main et une arme dans l'autre, ou bien encore un changement du système de piratage plus simple et rapide. Au final, on contrôle le Big Daddy comme on controlait Jack (qualité ou défaut ?)... donc c'est sans surprise malgré l'ajout d'une petite dimension tactique lors de certains combats. Seul petit bémol : peu de nouveautés au niveau des plasmides.

Si les points forts sont globalement alléchants, sachez que le jeu n'est néanmoins pas exempt de défauts. Le scénario tout d’abord. Sans surprise. Hormis un, voir deux passages cultes, l'histoire a de la peine à nous tenir en haleine. Moins intéressant, avec moins de rebondissments, le scénario est plus basique, plus plat et plus maladroit. Bref, malgré le fait d'avoir toujours la possibilité d'en apprendre plus sur l'histoire de Rapture via les enregistrements audios, le scénario n'est pas vraiment le point fort de cette suite.
Au rayon des déceptions, on peut cette fois se tourner vers le bestiaire. En effet, mise à part les Grandes Soeurs et les chrosomes brutes, on prend strictement le même casting et on recommence. Globalement, le bestiaire est toujours trop restreint et peu varié et c'est bien dommage. Et toujours pas de boss digne de ce nom, seulement des phases de gunfights contres de vagues d'ennemis plus ou moins denses.
En outre, le bestiaire montre une IA à peine plus élevée que la moyenne. Les réactions sont toujours aussi primaires (en même temps, il faut pas trop en demander, ce ne sont que des chrosômes shooter à l'Adam). Mention spéciale tout de même aux chrosomes qui se précipitent vers un poste de soin dès que leurs PV sont au plus bas.

Enfin, compter une dizaine d'heures de jeu pour finir le jeu en solo. Peut être 2-3 heures de plus si vous fouiner le moindre coin, donc c’est plutôt honorable pour un FPS. Par ailleurs, la difficulté est plutôt bien dosée en Normal. Nouvelle surprise pour ce second volet : Le multijoueur en bonus. Il faut vraiment le considérer comme tel. Un simple bonus et non pas un multi sur lequel vous jouerez de très nombreuses heures... Pourtant, le multi est loin d'être raté et baclé. 10 cartes et 7 modes de jeu classiques (du deathmatch au du contrôle de territoire, et un mode original : s'emparer de l'ADAM où il faudra trouver la Petite Soeur dans le niveau et la protéger des assauts ennemis. Reprenant la plupart des éléments du gameplay du mode solo, ce multi se révèle être un simple "plus" presque négligeable... Fondamentalement, c'est le gameplay de base, pas forcément des plus nerveux et adapté à ce genre d'exercice, qui "plombent" l'ensemble.

Conclusion : une déception ?

Mise à part quelques passages cultes et quelques lieux plutot bien construits et spéctaculaires, j'ai trouvé bioshock 2 bien plus linéaire et moins équilibré que son ainé. La faute a un gameplay plus (trop ?) bourrin et des phases d'exploration quasi inexistantes. Toutes les bonnes idées ne sont pas exploitées a fond, je pense notamment aux phases en "extérieur" qui ne servcent que de transition entre les différents lieux. Bref, malgré de bonnes bases, j'ai terminé le jeu avec un sacré arrière goût d'inachevé dans la bouche. Avec au final trop peu de nouveautés et un effet de surprise abscent, le cahier des charges est tout juste rempli, et personnellement, j'en attendais beaucoup plus. Au final, Bioshock 2 est un bon FPS qui saura satisfaire les joueurs à la recherche d'une nouvelle expérience au sein de Rapture, simplement "bon"... et très loin du premier opus, intouchable.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de BioShock 2

tous les tests