BioShock 2 sur Xbox 360, le test de Kokoro

Publiez votre test
Signaler
Kokoro
10
Kokoro X360

Rapture prend l'eau

Note: Ceci est une version courte de mon test, pour voir la version longue et pleine d'image, allez faire un tour par ici  =)

 

Le 31 aout 2007 sortait Bioshock, un jeu qui aura marqué de nombreux joueurs grâce à son ambiance, ses personnages, son scénario, et surtout sa ville: Rapture. Deux ans et demi plus tard, 2K Games remet le couvert avec Bioshock 2. La suite d'un des jeux les plus marquant de cette génération de consoles est elle à la hauteur?

 

Bioshock 2 se déroule en 1968, soit quelques années après les évènements du premier épisode. Le joueur se réveille alors péniblement dans la peau d'un Protecteur nommé sujet Delta, qui fera tout pour retrouver la petite soeur à laquelle il est lié: Eleanor Lamb. Très rapidement pour ceux qui n'aurait pas jouer au premier, une explication s'impose: les Protecteurs sont des géants en scaphandre qui protègent les petites soeurs, des fillettes génétiquement modifiées pour récolter de l'Adam, une substance génétique qui permet de modifier son ADN pour avoir accès à des pouvoirs, sur des cadavres. L'Adam étant comme une drogue, il est convoité par la majorité des habitants de la ville sous marine de Rapture, d'où la nécessité de protéger celles qui le récoltent. Delta recherche donc sa petite soeur. On découvrira bien rapidement que la mère de la petite, Sophia Lamb, n'a pas vraiment envie que le géant de fer la retrouve, et qu'elle sera notre ennemie tout au long du jeu.
Le scénario est plutôt bon dans l'ensemble, et s'appuie sur une galerie de personnages intéressants, à part un ou deux, sous exploités. On aura le droit à quelques retournements de situation, quelques révélations parfois inattendues, et aussi à des informations sur les personnages et évènements dont on avait déjà entendu parler dans le premier épisode. Une grande partie de ces informations ne s'obtiendront qu'en écoutant les journaux audio que l'on trouvera tout au long du jeu. Si on n'aura qu'une faible influence sur le déroulement de l'intrigue, il sera quand même possible de faire quelques choix moraux. On retrouvera le choix de sauver ou d'épargner les petites soeurs, mais aussi le choix de tuer ou non certains ennemis. Cela n'a pas d'influence directe sur l'aventure, c'est au joueur de décider s'il pardonne ou s'il préfère se venger.
Niveau ambiance, on retrouve Rapture, ville utopique ayant sombré dans la folie. Les années ont passé, et de l'eau a coulé sous les ponts... Et pas que! La ville sera dans un état encore pire qu'auparavant, avec des murs défoncés, de l'eau qui coule de partout et même des endroits totalement submergés par l'eau. Visuellement, c'est très réussi, et le contraste entre ces affiches de publicité mettant en scène des personnages aux sourires impeccables et les décors pourris par l'eau est saisissant! Tout est très bien détaillé, et surtout très crédible. On n'avancera pas dans un couloir comme dans la majorité des FPS, mais vraiment dans une ville, avec ses allées, ses places, des logements ou magasins à visiter, et même des toilettes dans la plupart des endroits.  Les niveaux sont dans l'ensembe assez variés et tous nouveaux. Au niveau du son aussi, tout sera fait pour que l'on s'y croit: des bruitages très réussis (craquements du plancher, bruit des gouttes qui tombe sur notre casque, etc...) aux musiques, le travail effectué est très bon. On a parfois aussi le plaisir d'assister à de petites scènes entre les chrosomes (les habitants monstrueux de Rapture), ainsi que des combats qui ont l'air d'avoir commencé avant que l'on arrive, ce qui donne un coté vivant à la ville.

 

Comme son prédécesseur, le jeu se divise en deux parties: l'exploration et les combats. L'exploration constitue une importante partie du jeu, et surtout du plaisir que l'on peut y trouver. Si les objectifs principaux ne nous obligent pas à aller partout, ne suivre que la quête principale serait passer à coté de la moitié de ce qui fait la richesse du jeu, au moins. L'exploration n'a souvent pas d'autre but que de retrouver les journaux audio des habitants de Rapture, des fortifiants génétiques et quelques ressources (munitions, trousses de soin, etc...), mais cela permet aussi de visiter la ville, d'en apprendre plus sur son histoire, et aussi d'avoir un rythme équilibré entre fusillades et moments de tranquillité.
Les combats quant à eux ont été en partie modifiés par rapport au premier épisode. On dispose toujours de Plasmides (des pouvoirs qui permettent d'électrocuté ses ennemis, des les bruler et bien d'autres choses encore), de fortifiants génétiques (des bonus passifs  qui permettent d'améliorer votre puissance avec certains plasmides, de diminuer votre consommation d'Eve, etc...) et d'armes. La nouveauté de cet épisode, c'est que l'on peut désormais utiliser les Plasmides en même temps que les armes, ce qui dynamise le gameplay. Les Plasmides sont quasiment tous les mêmes qu'avant, mais acheter une version supérieur n'augmentera plus seulement les dégats qu'ils causeront. Ainsi, l'arc électrique de niveau 3 électrocutera tous les ennemis à proximité de votre cible, et la balise de surveillance de niveau 2 appellera un petit robot de sécurité pour vous prêter main forte. Les armes quant à elles sont globalement plus puissantes qu'avant. Il y en a huit au total, cela va de la classique mitraillette à l'incroyable foreuse, en passant par le pistolet à rivet. Il est possible d'améliorer son armement via des postes dissimulés dans divers endroits de la ville. Chaque poste ne permet qu'une amélioration, et chaque arme peut être améliorée trois fois, sachant que la troisième amélioration apporte un effet supplémentaire à l'arme mais qu'elle ne peut être installée que si les deux premières ont déjà été faites. Il n'y aura pas assez de postes pour améliorer toutes les armes, il faudra donc faire des choix.
Une des nouveauté de cette épisode est que l'on pourra temporairement adopter une petite soeur pour qu'elle récolte de l'Adam sur certains cadavres. Lors de ces passages, des chrosomes débarqueront en nombre pour tenter de s'emparer de la fillette, qu'il faudra alors protéger. Ces combats à part donneront l'occasion au joueur de placer des pièges et d'élaborer une véritable stratégie dans le but de contenir les nombreux ennemis. En plus, chacun de ces passages est unique car on changera toujours de lieu. Entre un batiment où il n'y a que deux portes par lesquelles entrer et le milieu d'une place très exposée où le danger peut venir de partout, il y a une grande différence, et cela vous obligera à bien vous préparer à chaque fois de manière différente. Ces passages apportent donc un peu de nouveauté à un jeu qui ressemble grandement à son ainé, permettent de varier l'action et sont intéressants d'un point de vu purement ludique.

Etre un Protecteur vous rendra très puissant, et pour vous mener la vie dure, Mme Lamb vous enverra des sbires dernière génération. Quelques ennemis rejoignent ainsi le casting original, même s'ils ne sont pas nombreux. Le chrosome enragé, le Protecteur Nettoyeur, le sujet Alpha et la Grande Soeur vous mèneront la vie dure. Les autres ennemis ont aussi évolué, ils se mettent parfois à couvert, s'enfuient quand ils sont proches de la mort et tels des loups attaqueront en meute la plupart du temps. C'est d'ailleurs sur leur surnombre qu'ils compteront pour vous tuer, et aussi, il faut bien le dire, sur leur armement. Comme dans le premier, il sera possible des les étudier, grace à une caméra cette fois ci. Il faudra lancer la caméra, puis utiliser Plasmides et armes, en variant le plus possible les combinaisons pour marquer beaucoup de points et ainsi faire monter le niveau de recherche, désormais consultable dans les menus. Il y aura quatre niveaux par sujet de recherche. Les trois premiers vous donnant souvent des bonus de dégats contre le sujet en question, le dernier vous gratifiant d'un fortifiant génétique. Ces recherches permettront aussi de découvrir les faiblesses de vos ennemis, et plus particulièrement les Plasmides ou le type de munitions qu'ils ne supportent pas.
Cependant, la difficulté semble avoir baissé un peu. Ainsi les munitions spéciales ne seront pas forcément utiles quand on voit à quel point les munitions normales suffisent, les ennemis paraissant moins résistants qu'avant (à part pour les nouveaux venus qui résistent tout de même mieux). On finira aussi par bien vite accumuler trop d'argent, trop de munitions et à ne pas dépenser assez d'Eve en utilisant les Plasmides.  Il y a une surabondance d'objets, on en trouve vraiment trop,  on trouve aussi d'ailleurs trop d'argent pour en acheter dans les distributeurs, au cas où par miracle on manquerait de quelque chose... Finalement, cela rend le jeu trop facile. Pour avoir un vrai challenge il faudra se tourner vers le mode difficile ou s'imposer soi même quelques restrictions (n'utiliser que la foreuse par exemple, ou s'interdire des fortifiants trop... fortifiants).

 

Un dernier mot enfin, sur le mode multijoueurs. Ce mode bénéficie d'un joli enrobage, il est un tout petit peu scénarisé et nous propose d'incarner un habitant de Rapture, avec un appartement en guise de menu principal (la classe!). Après avoir choisi son personnage parmi six et écouter les beaux discours de Ryan et des Solutions Sinclair, on pourra personnaliser un peu son apparence, et choisir ses premiers Plasmides, fortifiants et armes. Au fil des combats on gagnera de l'Adam, ce qui nous fera monter de niveau. Certains niveaux débloqueront de nouveaux Plasmides ou armes. Le système de progression est plutôt bien fait. Dans l'ensemble le mode multi est correct, mais il souffre d'un handicap de taille: il est peu fréquenté. Du coup, trouver une partie est assez dur, surtout dans les modes autres que deathmatch et team deathmatch.

 

 

Ma conclusion sur Bioshock 2? Et bien, je trouve qu'il est mieux que le premier. Voila, c'est dit. On retrouve une ville de Rapture toujours aussi fascinante qu'avant, des personnages intéressants à défaut d'être aussi charismatiques que leurs prédécesseurs, mais surtout il y a beaucoup d'émotion dans ce jeu. L'exploration est toujours une partie importante du jeu, et il y a beaucoup de choses à découvrir ou juste à voir. La partie combat a quant à elle été améliorée, même si dans l'ensemble le jeu est devenu un peu trop facile. Il faudra donc se tourner vers le mode difficile pour se sentir inquiété et retrouver l'adrénaline des combats du premier épisode. Enfin, le mode multijoueurs est correct, et il y a du potentiel, cependant, si personne n'y joue, ce sera comme si il n'avait jamais existé. Bioshock 2 est donc une très bonne suite comme j'aimerais en voir plus souvent, les nouveaux développeurs ont su reprendre un univers très spécial pour y raconter une histoire intéressante. Vous pouvez vous replonger dans Rapture sans crainte! ;)

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de BioShock 2

tous les tests