Red Faction : Guerrilla sur Xbox 360, le test de Gaetan Kent

Publiez votre test
Signaler
Gaetan Kent
6
Gaetan Kent X360

Révolution sur Mars ?

La série Red Faction est connue par ses décors destructibles. Par contre du FPS (First Person Shooter - Tir en vue subjective) des premiers épisodes, ce nouvel opus passe au TPS (Third Person Shooter - Tir à la troisième personne). Alec Mason débarque sur Mars afin de commencer une nouvelle vie en rejoignant son frère. Mais, il découvre rapidement que Mars est contrôlée d'une main de fer par l'EDF (rien à voir...) Il va être rapidement pris pour un rebelle de la Red Faction et sa tête sera mise à prix.

Réalisation :

Comme je l'ai rappelé en introduction, la série Red Faction est connue pour la destructibilité de ses décors. Dans ce nouvel épisode, il est donc  possible de détruire complètement un bâtiment avec la masse de mineur d'Alec. C'est à la fois marrant et "impressionnant" techniquement. Le jeu se déroule sur une grande carte ouverte où sont disséminés les missions principales mais aussi les objectifs annexes (courses, poursuites, destruction de bâtiments...). Les 5 ou 6 zones de la carte sont différentes afin de donner un peu de dépaysement. Les musiques sont sympas sans être exceptionnelles et le doublage français est assez monocorde. Même si j'aime beaucoup la voix du héros qui est celle de Sam Worrington (Avatar, Terminator Renaissance). Par contre la mise en scèe est molle avec des vidéos uniquement entre chaque zone de jeu et comme elles ne sont pas fait avec le moteur du jeu, ca enlève un peu d'immersion.

Interaction :

Les contrôles du personnage sont standards. J'ai eu un peu de mal avec le changement d'armes (RB + A,B, X ou Y). Le déroulement du jeu est aussi très classiques. On fait les missions principales les unes après les autres, même s'il est possible d'avoir 2 missions disponibles. Comme dans tout monde ouvert qui se respecte, il existe des missions annexes qui se lancent automatiquement (on est prévenu par un dialogue et on peut mettre le GPS directement sur l'objectif sans passé par la carte). Il y a aussi des missions à objectifs (temps limités...) disponibles sur la carte. Bref, il y a de quoi s'occuper sur Mars. Comme je n'ai pas essayer le multijoueur, je n'en parlerais pas ;-)

Conclusion :

Le jeu est donc assez complet, mais je n'ai pas du tout accroché. Je ne l'ai même pas fini ! Bien que la technique soit interessante, c'est marrant de faire exploser complètement un bâtiment, mais c'est vite lassant. Le monde ouvert propose beaucoup de missions et d'objectifs annexes, mais là aussi je n'ai pas accroché car ils restent répétitfs. Enfin, et je pense que cela pèse beaucoup dans la balance, la mise en scène est molassone et on a du mal à s'interesser à Alec Mason. Red Faction Guerilla est un bon jeu, mais je n'ai pas accroché !

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Vos tests de Red Faction : Guerrilla

tous les tests