L.A. Noire sur PlayStation 3, le test de ni4vU4g

Publiez votre test
Signaler
ni4vU4g
6
ni4vU4g PS3

Ennuyeux ? C'est peu dire !

L.A. noire, le jeu tant attendu de 2011, je viens de le finir, et j'ai un sentiment très partagé pour ce jeu. Quand il est sorti, vendredi dernier, je ne pensais pas le prendre directement, mais quand j'ai vu toutes ses critiques favorables, je me suis dis, ça doit être une grande expérience à vivre, et je l'ai donc acheté samedi.
Quelles sont ses forces ?
Tout d'abord, l'univers, très soigné, avec une recherche de faits réels sur l'époque, et des personnages travaillés. En effet, on commence le jeu en tant que simple flic, avec un collègue (pas très malin pour le coup), puis au fur et à mesure de nos enquêtes, on monte en grade, c'est ainsi qu'on passe par les services brigades de la circulation, des criminels, des mœurs... Avec à chaque fois, un nouvel assistant, tous très bien bien soigné et assez attachant (et très bourrin). Le jeu est découpé en une vingtaine d'enquêtes (de plus ou moins une heure), très répétitif. En effet, c'est toujours le même schéma, on va sur la scène du crime, on obtient des indices, on interroge un témoin (s'il y en a), puis grâce au indices, on déambule dans la ville pour aller interroger d'autres personnes, ou trouver d'autres indices, et finalement, on trouve un coupable, qu'on inculpe. Les quelques premières enquêtes, on trouve ça palpitant, on se réjouit des déductions que l'on arrive à trouver, puis ça devient très vite monotone. En effet, à part les deux grosses affaires du jeux, où quand on est sur le point de trouver le dénouement de l'affaire, ça nous prend au tripe, le reste des enquêtes, c'est plutôt de la routine.
On peut pour se déplacer, soit se laisser conduire par notre collègue, et donc ne pas se voir proposer les différents délits qui sévissent dans la ville (quarante en tout, mais très répétitif, et peu inventif, soit une poursuite en voiture, soit des mecs à tuer, soit une poursuite à pied). Sinon, on peut se déplacer seul, et donc se voir proposer les délits.
Pour rajouter un peu de temps de jeu (ou de répétitivité ?), il nous sera proposé au cours de l'aventure de récupérer des bobines de films (j'en ai vu une sur les cinquante), de conduire toutes les voitures de la ville (on abandonne vite, 91 modèles différents...), et enfin de récupérer des journaux (facile, qui permettent de découvrir un peu les dessous de l'enquête finale). Mais c'est bien ça le soucis, c'est que les journaux sont en quelque sorte des teasing sur la fin du jeu, pour connaître un peu le passé de notre cher Cole Phelps. Mais après en avoir regardé deux, on en a raz-le-bol, c'est pas dynamique, les animations des personnages dans les cinématiques sont catastrophiques, et ça ralentit le rythme du jeu (déjà assez mou pour un jeu d'enquête).
Et le problème des animations se répercute sur de nombreux points du jeu. En effet, beaucoup de problème avec le système de couverture, la conduite des véhicules est plutôt préhistorique, les bugs de jeu ne sont pas rare. Par exemple, dans une poursuite en voiture, j'arrive à bloquer l'individu contre un mur, je sors donc de ma voiture, mon coéquipier également, et là, incompréhensible, la course ne se fini pas, je ne peux pas menacer le suspect, je n'ai pour autre choix que de rentrer dans mon véhicule, une fois ceci fait, je fais marche arrière, et le suspect part avant même que mon coéquipier ne rentre dans ma voiture. Je ne l'attends donc pas, et poursuit le suspect, puis, après quelques centaines de mètre, il se prend tram, et est donc sonné dans sa voiture, je descends pour l'arrêter. Et là, bug de jeu, je ne peux rien faire, comme mon collègue n'est pas là, et mon collègue qui est à une vingtaine de mètre de là, ne bouge pas, pourquoi ? Parce que c'est scripter, quand la voiture du suspect s'arrête, il a pour ordre de descendre de la voiture, et de ne pas bouger avec son flingue en avant. Je suis donc obligé de recommencer la séquence... Et ce que je viens de raconter, c'est valable pour un tas de "scènes d'action". Heureusement qu'au bout de quelques échecs, le jeu nous demande si l'on veut passer la scène d'action !! Le jeu est complétement scripté, aucune liberté dans l'approche, si le jeu décide que l'on doit arrêter un suspect avec un tel moyen, c'est impossible de faire autrement !
Autre fait remarquable du jeu, qui prouve la fainéantise des programmeurs, quand l'on est dans une voiture avec une sirène on ne peut klaxonner, savez-vous pourquoi ? Parce que le klaxonne déclenche le même script que la sirène, essayez de laisser appuyer le klaxonne quand vous êtes dans une voiture "normale", vous allez voir, c'est comme si vous aviez une sirène ! (et d'ailleurs, je trouve l'action des PNJ complétement absurdes face à la sirène, en fait, tout ce qu'ils font, c'est se mettre sur la voie de gauche, et s'arrêter ! Et donc, si on est à gauche, les voitures nous foncent dedans !!). Mais, de toutes façons elle nous foncent dedans tout le temps, c'est limite fait comme ci on n'existait pas !
Mais encore si toute l'histoire était parfaite, mais c'est encore loin de là, en effet, le suspect de la première grosse enquête, on s'en doute (il y a combien de personnes sur lesquels on peut avoir des doutes sérieusement ?), mais en plus il y a de grosses incohérences !! Et la toute fin de la deuxième grosse enquête est catastrophique, ils ne savaient pas comment finir le jeu ? Dommage, car la deuxième enquête nous prend aux tripes !

Ce jeu n'est donc pas mauvais, mais il est loin de la claque que j'avais pris sur Red Dead Redemption, et il manque clairement de soin apporté au gameplay, et à l'histoire. Quand on l'a fini, on en garde un souvenir plutôt agréable, car il faut dire que la technique appliqué sur les visages est bluffante, mais hormis ça, on n'en garde pas grand chose malheureusement. C'est dommage, dans un genre où il n'y a pas de compétition, mais c'est peut être ça le soucis !

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Vos tests de L.A. Noire

tous les tests