Avatar sur PlayStation 3, le test de BlackLabel

Publiez votre test
Signaler
BlackLabel
1
BlackLabel PS3

Prévisiblement nul

Quand la console est morte et que les prix baissent considérablement, on tente parfois des expériences. Bon là c'était pas une bonne idée. En gros Avatar c'est un Lost Planet 2 mais en solo et en nul (quoique Lost Planet 2 c'est déjà pas génial). Même type de visée PS2, des grosses roulades, un pseudo bullet time pour quand ça va trop vite, une approximation générale et un sentiment de contrôles brouillons, le jeu se résume à une multitude de tâches chiantes et nulles du type réparer un radar, défendre une clotûre contre des panthères noires, etc, le tout avec des allers-retours. On va voir un bonhomme qui nous file un objectif lambda pis voilà, on traverse des décors avec un level-design en gruyère et des ennemis mis dedans sans recherche ni mise en scène, plus artificiel tu meurs.

Le film, pas une grande réussite à mon avis, a quand même une histoire à raconter, explore des thèmes, bref il fait son boulot de film. Le jeu c'est juste un skin, le reste c'est du remplissage. Ça aurait pu être n'importe quel univers ça aurait rien changé.

On pourra toujours se dire que c'est le problème des adaptations de films en jeux. En fait ça s'applique à beaucoup de jeux Ubisoft. Des mécaniques génériques sur un skin qui prétend donner une personnalité au titre.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Vos tests de Avatar

tous les tests