Heavy Rain sur PlayStation 3, le test de Latoun64

Publiez votre test
Signaler
Latoun64
10
Latoun64 PS3

L'essai est transformé

Créateur passionné, David Cage séduit par sa vision mais énerve par son arrogance. Son dernier bébé, Heavy Rain, censé incarner le premier pas vers un jeu vidéo mature, divise tout autant...

Ethan Mars est un père de famille banal mais comblé, qui mène une vie paisible aux côtés de sa femme et de ses deux enfants. Sa vie bascule le jour où l’aîné, Jason, est renversé par une voiture alors qu’Ethan en avait la garde dans un centre commercial. Désormais seul avec son deuxième fils, Shaun, Ethan tombe peu à peu dans la déprime, lorsqu’il se retrouve mêlé à l’affaire d’un tueur en série qui enlève des enfants et dépose un origami sur leurs dépouilles…

A la recherche du tueur, le joueur incarne en alternance Ethan Mars, Madison Paige, journaliste, Scott Shelby, détective privé, et Norman Jayden, agent du FBI, tous unis par ces meurtres sordides.

De par son gameplay, Heavy Rain ne ressemble à aucun autre jeu, au risque de déplaire. En effet, le titre se compose d’actions contextuelles (un large place est accordée aux actions quotidiennes, souvent grâce aux sticks et à la détection de mouvements du pad), de QTE et de choix narratifs pour faire progresser l'aventure. Les actions du joueur ont ainsi une grande importance : la suite de l'histoire s'adapte en conséquence, et si l'un des quatre personnages meurt, l'aventure continue.

Dès les premiers instants, Heavy Rain se révèle très soigné : la réalisation est superbe, les doublages bons même en français, les musiques réussies. L’histoire, mêlée plus que jamais au gameplay du titre, plonge instantanément dans une atmosphère sombre et angoissante, grâce sa mise en scène très cinématographique et à la variété des situations qu’apportent les quatre différents personnages. Pour en savoir plus sur le scénario, on ne veut jamais s’arrêter, les scènes mémorables s’enchaînent, et le titre se conclut par un retournement de situation très bien pensé. Car en dépit de quelques incohérences, le scénario d'Heavy Rain s'avère habile et maîtrisé. Surtout, quelques scènes très touchantes font écho à l’ambition initiale - certes un peu bancale -  de David Cage : créer un jeu vidéo avec des émotions.

A coup sûr, Heavy Rain n’est pas un jeu parfait. Il ne plaira pas à tous, et ses quelques incohérences de scénario comme son gameplay particulier ou encore ses problèmes techniques (quelques bugs sont à signaler) gêneront ceux qui s'y essayeront. Mais d'un autre côté, le titre du studio parisien Quantic Dream pose peut-être les bases d'une nouvelle forme de jeu vidéo. Et demeure, en dépit de ses imperfections, un titre abouti ainsi qu'un vrai trip pour beaucoup d'entre nous, dont je suis sorti soufflé, ému et rempli de souvenirs grandioses.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Heavy Rain

tous les tests