Heavy Rain sur PlayStation 3, le test de galthedoc

Publiez votre test
Signaler
galthedoc
10
galthedoc PS3

Heavy rain : le jeu dont vous êtes le heros

Ah heavy rain, rarement un jeu aura fait autant débat au sein de la communauté  gamer et ce, avant même sa sortie. Et pourquoi toutes ces polimiques ? Car David CAGE propose de bouleverser nos petites habitudes, il veut nous propose une nouvelle voie, une nouvelle experience, et tout naturellement on regarde le bonhomme de haut, et donc on se méfie.  Pour ma part, j'avais apprécier l'experience fahrenheit, qui bien que bancal dans sa structure et narration, apportait un petit vent frais au jeu video. Et donc depuis les premières videos de the casting, j'attendais avec impatience le dernier bébé de quantic dream....une longue attente comblée le 24/02/2010.  

J'ai donc  terminé Heavy Rain, je veux dire nous l'avons fini, moi en tant qu'acteur manette en mains et ma copine en tant que spectatrice.Et oui, pour une fois, elle a voulu connaître la fin d'un jeu video ( la dernière fois c'était ICO) Et chose encore plus rare, elle a voulu ensuite faire sa propre partie.

Je ne vais pas m'attarder sur l'aspect technique du jeu ( visage criant de vérité, l'atmosphère du jeu réaliste, plans cinématographiques bien rendus, un réel choix dans nos actions, un scénario captivant et bien amener, la tension montant crescendo) et ses quelques défauts ( bugs sonores, quelques freeze, lourdeur dans les déplacements, touches contextuelles difficiles à reconnaitre pendant les periodes de stress...confusion carré et rond, pour ma part, et à ce titre j'aurai opté pour un système avec les couleurs des touches de la manette), car l'experience heavy rain, va au-delà.

Je vais vous faire part de mon ressenti. Heavy Rain, c'est avant tout une histoire, des émotions. Une force unique à capter notre attention tout le long du jeu. Au fil du jeu, on devient le heros de ce thriller interactif, on fait corps avec les differents personnages. En effet, on partage leur souffrance mentale et physique comme rarement dans un jeu video. La dernière fois que j'ai ressenti cette sensation, cette osmose avec un personnage, c'était avec papy Snake dans MGS 4. Mais ici, c'est multiplié par 5, car la question "Jusqu'où iriez vous pour sauver un être cher ?", nous est directement posé. Ce n'est pas ethan qui passe les différentes épreuves, ce n'est pas madison qui fmène sa petite enquete, mais NOUS, moi.Tout le long du jeu, on réalise les actions au feeling, on vit les choses comme dans notre vraie vie, l'exemple frappant se trouve au début quand on joue avec nos enfants, va t-on le laisser gagner ou non, aider sa femme à mettre la table, etc...  . Bref Heavy Rain, c'est le jeu dont vous êtes le heros. Et au final, on n'arrive plus à lacher la manette jusqu'à la scène finale. Et chacun va vivre sa propre histoire...et la garder en souvenir pendant très, très longtemps. On va pouvoir en discuter entre amis " quelle fin tu as eu ?, comment as tu passé cette séquence? " un peu à la manière du 1er MGS. 

L'autre point fort du jeu, est la rejouabilité. Heavy Rain, pose encore des questions une fois terminée. Et si j'avais opté pour cette solution, et si j'avais donné cette réponse, quelle en aurait été la conséquence. Bref, une fois le générique de fin terminé, on veut qu'une chose...y retourner!!!

 En conclusion, Heavy Rain est une experience à vivre, un véritable test personnel, une nouvelle facette du jeu video.

 Et à ceux qui considèrent qu'Heavy Rain, n'est pas un jeu video, j'ai qu'une chose à leur dire : "il faut de tout pour faire un monde"

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Heavy Rain

tous les tests