Heavy Rain sur PlayStation 3, le test de sopor

Publiez votre test
Signaler
sopor
2
sopor PS3

Easy Pain...

Heavy Rain est une vaste ESCROQUERIE. En utilisant presque uniquement la grammaire du cinéma (via la distanciation propre à ce média), Cage accouche d'un non-jeu, d'un "truc" aguicheur au premier abord et même séduisant mais limité et conservateur plus on avance et qu'on comprend comment les mécanismes fonctionnent. Cage nous ôte le jeu des mains, pour faire son malin, son démiurge de réalisateur (sa petite gloire personnelle) en nous donnant toutes les 2 heures un os à ronger par le biais d'un choix moral manichéen.

Cage ne réfléchit jamais à ce qu'est un joueur et à la façon dont il fonctionne si bien que l'empathie ne prend pas, les émotions ne viennent plus, tant ces 4 personnages semblent étrangers à nos actions pad en main. On les regarde évoluer mais on ne les incarne pas. On ressent pour eux un ennui poli voire un désintérêt quant à leur sort, au mieux on les plaint un peu, parfois.

Le pire dans la période d'Heavy Buzz, c'est que le jeu de Cage est passé pour la forme aboutie du JV, son versant mature car reflété par le beau miroir du grand cinéma. Cage est négationniste : ses nombreuses déclarations réfutent tout un passé du JV faisant croire à l'immaturité de ce média, qui resterait dans l'ombre du cinéma et des grands sujets. Il voudrait être son sauveur alors que des milliers d'autres sont passés avant lui, bien meilleurs. Au hasard. Maupiti Island parlait de la traîte des blanches, Silent Hill 2 retournait le miroir de la culpabilité vers le joueur, Metal Gear Solid 2 dissertait sur la figure du héros, sur sa distance obligatoire par rapport au joueur, en l'en dépossédant brutalement et arbitrairement pour s'engouffrer dans le metajeu. Heavy Rain ne dit rien de tout ça : il est un vulgaire Livre dont vous êtes le héros censé impressionner ceux qui n'y connaissent rien aux JV et croient à l'an 0 de ce média. Et en tant que film, Heavy Rain, plus il avance, s'approche davantage du Zodiaque avec Francis Huster que du Zodiac de Fincher. La messe est dite.

La note est sévère et bien sûr provocatrice mais marque mon rejet total d’Heavy Rain en tant que jeu. J’aurais pu mettre 2 ou 3 étoiles mais on aurait pu croire à un jeu moyen. Heavy Rain, et c’est l’une de ses forces, est au-delà de ça. Il est une proposition, un chemin que je me refuse de prendre.

Ajouter à mes favoris Commenter (13)

Vos tests de Heavy Rain

tous les tests