1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Dossiers du jeu vidéo
  4. >
    BLIZZCON. Le dessous des cartes d'Hearthstone

BLIZZCON. Le dessous des cartes d'Hearthstone

Rencontre avec Ben Brode, directeur technique et Yong Woo, producteur.
Par Erwan Lafleuriel - publié le

Sexy time !

Avec le streaming, les compétitions et tout cela, c'est important pour vous que Hearthstone soit aussi sexy à jouer qu'à regarder ?

Ben Brode : Vous avez dit "sexy" ? Ça, j'aime !

Yong Woo : En développant Hearthstone, nous avons remarqué que pendant que certains jouaient sur leur PC, d'autres développeurs avaient tendance à s'arrêter pour regarder, jusqu'à ce qu'un attroupement se fasse. On a réalisé que ce jeu pouvait être intéressant à regarder. On y participe autant comme observateur que comme joueur. Mais on n'avait pas anticipé l'engouement de la communauté pour le streaming, Twitch, etc. On a amassé un tas de feedback dans ce domaine pendant la bêta et on va travailler sur cet aspect.

Ben Brode : Pour en revenir au côté "sexy" du jeu (rires)... On savait qu'on pouvait faire un jeu fun, mais on voulait faire un jeu qui ait l'air fun. Cette expérience "par dessus l'épaule" comme on l'appelle est importante pour donner envie d'essayer le jeu.

Yong Woo : C'était important pour nous que le jeu offre une sensation très physique... qu'on ait vraiment l'impression d'avoir ces cartes en mains, qu'on les pose et qu'elles interagissent en se rentrant les uns dans les autres. Nous avons rajouté des animations pour les cartes légendaires, avec des musiques spéciales, les cartes qui s'écrasent sur le plateau qui tremble, etc. Cela apporte une énergie physique au jeu qui est importante pour nous.


A la Blizzcon était présentée la carte Elite Tauren Chieftain,
qui donne une bonne idée de ce dont parle Yong Woo

 

Est-ce qu'il y a des joueurs qui se plaignent que ça pourrait être une distraction pendant le jeu ?

Ben Brode : Non ça va ! Tout le monde est content du niveau de peaufinage. En plus d'avoir un jeu simple à apprendre, la communauté adore aborder l'univers de Warcraft à travers un nouveau style. Genre quand on place ces missiles arcaniques "oh, ça me rappelle trop mon Mage à World of Warcraft !" J'adore tout ce background warcraft-esque dans Hearthstone.

 

Il faut créer un jeu spectaculaire, mais aussi le garder rythmé, non ?

Ben Brode : Oui, c'est quelque chose dont on parle beaucoup. Souvent, on a un magnifique effet, mais on se dit "c'est un peu trop lent". Les artistes passent du temps à convertir ce feeling épique sur une plus courte durée. Mais des fois, on se dit juste "allez, on va mettre le paquet là-dessus" pour faire un effet incroyable. Ça dépend du contexte, mais toute l'équipe est un peu Game designer sur ce titre. Même quand on conçoit une carte comme Missiles Arcaniques, il faut se mettre dans la peau du joueur, et chacun a sa part de responsabilité dans le résultat final. C'est une petite équipe, mais tout le monde s'intéresse aux détails.

 

Aucun support Oculus Rift ?

Ben Brode : (Rires) Nope. Un gros pourcentage de notre équipe est fan d'Oculus Rift, mais je ne crois pas qu'ils travaillent à une version.

 


Un exemple de combat dans Hearthstone : Paladin versus Guerrier

La rédaction vous recommande

25 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (25)