>
>
Interview de Yôsuke Saitô : producteur de Nier Gestalt

Interview de Yôsuke Saitô : producteur de Nier Gestalt

Jeu de rôle adapté à l'occident
Par Aymeric Lallée - publié le
Image

L'univers de Nier

Pouvez-vous nous parler de l'univers de Nier ?

Nous avons créé l'univers de Nier à partir du scénario. L'histoire est donc notre première source d'inspiration pour créer un monde comme celui que vous verrez dans le jeu final. Nous n'avons donc pas eu d'inspiration spécifique, tout est original, authentique. Dans le monde à proprement parler, il y a cette notion de voyage dans le temps qui est très importante et que l'on retrouve très vite dans le jeu. Sachez aussi qu'il n'y a pas d'électricité et que beaucoup de bâtisses sont détruites etc. En fait, cette époque se déroule après le voyage dans le temps... Vous allez voir des buildings à la technologie avancée mais totalement ravagés par quelque chose. Le but était de créer un univers mystérieux et attractif pour le joueur.


Que sont les Shades ?

Ce sont les ennemis, les monstres ! Mais ils sont surtout très importants dans le scénario du jeu, c'est pourquoi je ne peux vous en dire vraiment plus pour le moment. Néanmoins, sachez que les Shades ont différentes formes et tailles. Certains ont même l'air humain ! D'autres sont gigantesques comparés à Nier, notre héros. Mais ce ne sont pas tous des ennemis. Pour exemple, ils jouent aussi le rôle de loups ou encore de méchas au look de machine.

Que sont les grimoires ?

"Grimoire Weiss" est un livre mais qui a ses propres motivations, un peu comme un personnage. Il joue un rôle extrêmement important dans l'histoire principale donc je ne peux en parler en détail. Il y a aussi "Grimoire Noir". Il y a donc un livre blanc et un livre noir si vous préférez. Il y a une sorte de relation entre ces deux livres et ce qu'ils représentent, cela a d'ailleurs son importance dans le scénario. Il sera excitant pour le joueur de découvrir cette intrigue petit à petit au travers du jeu. Grimoire Weiss parle comme un vieil homme charmant et vous verrez qu'il est vraiment attachant !

Le jeu semble mélanger différents types de caméra et de jouabilité. Pouvez vous nous détailler tout cela plus précisément ?

Il y a un aspect assimilable à la jouabilité 2D dans Nier mais ce n'est pas le seul. Généralement, c'est un monde ouvert en 3D avec la caméra située dans le dos du personnage principal. Mais dans certains cas, la caméra peut se placer de côté comme dans un jeu en 2D, mais réalisé en 3D. Nous avons voulu implémenter cet élément car pour nous, Nier doit être un jeu fun. Ainsi, vous avez parfois une jouabilité 2D, ou du shooting et même des vues de dessus etc... De quoi satisfaire les joueurs qui aiment et connaissent ce type de choses de par leur passé de gamer.

Par quels moyens va évoluer le héros dans Nier ?

Nier évolue de lui-même dans le jeu en tuant des monstres etc. Mais il sera aussi possible d'acheter, de trouver ou même de crafter (et d'améliorer) certaines de vos armes en récupérant des objets (sur des monstres ou en les achetant). Nous avons aussi différents types d'armes (dont des épées évidemment) ayant chacun des enchaînements d'attaques propres. À la base, Nier ne peut lancer la moindre magie. Mais après une rencontre avec "Grimoire Weiss", il va développer la capacité à le faire. Et avec le temps évidemment, vous allez continuer à apprendre de nouveaux sorts plus puissants. Un autre aspect de l'évolution qui s'avère spécifique à Nier est ce que nous appelons le "Word System". Lorsque vous tuez un monstre, vous récupérez parfois des "Word". Ensuite, vous pouvez rattacher ces "Word" à votre arme pour augmenter ses capacités propres. De quoi permettre aux joueurs de développer certains aspects qu'il préfère.


Nier va arriver en avril, comme d'autres RPG. C'est un petit peu après la sortie de Final Fantasy XIII. Mais n'est ce pas dangereux de rentrer en concurrence avec ce titre très prisé ?

Nous devons entrer en compétition avec ce titre et, quoiqu'il en soit, lancer un jeu n'est jamais une activité sûre. De plus, notre jeu est fini donc nous voulons que les joueurs puissent en profiter au plus vite. D'autant que lorsque vous faites un jeu, les idées que vous y injectez ne restent "fraîches" que pendant un certain temps donc il ne faut pas attendre pour le sortir lorsqu'il est terminé. Le message pour les gamers français est le suivant : si vous voulez jouer à Final Fantasy XIII, sans doute le terminerez vous rapidement, vous pourrez alors jouer à Nier !

La rédaction vous recommande

7 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (7)