>
>
Overwatch League : Notre interview d'Avalla, coach chez Washington Justice

Overwatch League : Notre interview d'Avalla, coach chez Washington Justice

Par Eva Martinello - publié le
Image

Washington Justice est la nouvelle équipe de l'Overwatch League qui lutte en bas de classement : sur 5 matchs, cette dernière a affronté les meilleures équipes et comptabilise 5 défaites pour aucune victoire. Avalla, assistant coach, nous parle de ce début de saison 2.

Le samedi 9 mars, Washington Justice a ajouté une défaite à son compteur après son match l'opposant à Seoul Dynasty. L'équipe a eu un début de saison compliqué en affrontant toutes les meilleures équipes du classement... mais il se pourrait que l'étape 2 soit celle du renouveau pour l'équipe semi-américaine et coréenne. Retour sur l'étape 1 avec Molly "Avalla" Kim, assistant coach de Washington Justice.

Nous avons beaucoup de différentes cultures qui se croisent, et cela crée des problèmes de communication...

Comment votre programme d'entraînement est-il organisé ?

En général, nous allons à la team house vers midi et nous commençons la journée par une réunion d'équipe. Nous discutons de ce que nous voulons faire sur la journée ou la semaine, comme les cartes sur lesquelles nous allons nous entraîner... ensuite, nous faisons beaucoup de scrims (matchs amicaux). Pendant ces matchs, les coachs se focalisent sur un certain rôle. Pour moi, c'est le rôle de support. Après cela, je fais beaucoup de choses différentes : je regarde le replay des parties des joueurs que je suis, le jeu des adversaires, je fais des clips des erreurs des joueurs... ça fait beaucoup de choses !

Quelle est l'atmosphère dans la salle où vous regardez votre équipe jouer sur scène ?

Je dirais que nous sommes très concentrés. Nous sommes 5 coachs dans la salle et nous regardons tous le match avec différentes perspectives, donc nous sommes chacun dans notre étude du jeu de l'équipe.

Quels obstacles as-tu rencontrés en premier en commençant la saison ?

C'est ma première saison d'Overwatch League, donc c'est surtout le fait que je ne connaissais pas du tout la procédure : quand les joueurs devaient aller sur scène, pendant combien de minutes on peut leur parler avant qu'ils ne jouent... ce genre de choses, où je ne savais pas quoi faire ni comment ça allait se passer. Maintenant que je connais les procédures, je suis beaucoup plus à l'aise. 

Tu as de l'expérience en Contenders de Corée du Sud et d'Amérique du Nord. En quoi c'est différent chez Washington Justice ?

Je pense que la plus grande différence est en rapport avec l'origine de nos joueurs. Avant, j'ai été dans des équipes soit totalement sud-coréennes, soit totalement occidentales. Mais ici, nous avons beaucoup de différentes cultures qui se croisent et cela crée des problèmes de communication : peu de coréens savent parler anglais. Pour l'instant, c'est certainement notre plus gros défi que l'on rencontre et nous essayons de corriger ça !

 Corey fait partie des représentants américains de Washington Justice. @Blizzard

 

Un programme de début de saison musclé

Ces problèmes de communication ont été retrouvés chez Shanghai Dragons en saison inaugurale, et ils n'ont pas réussi à corriger ça à temps.

C'est vrai. Mais de notre côté, nous avons vu des améliorations considérables de la part des joueurs depuis la première semaine, pour ce qui est de la communication et des interactions entre eux. C'est aussi leur première année ensemble, contrairement à d'autres équipes originelles de l'Overwatch League. Et même quelques équipes nouvelles, comme Guangzhou ou Vancouver qui jouaient déjà ensemble dans leur équipe précédente. Mais nos joueurs viennent de plusieurs équipes différentes : ils apprennent encore à se connaître et à être à l'aise ensemble.

Vous commencez la saison avec beaucoup de défaites, comment gérez-vous ça en revenant dans la gaming house ?

Je pense qu'une grande partie de nos joueurs sont dans un état d'esprit optimiste, et nous faisons en sorte d'apprendre de notre expérience plutôt que d'être tristes ou déprimés après un échec. Nous regardons nos matchs et cherchons nos erreurs ; parfois, des joueurs retournent dans la salle d'entraînement pour revoir le match et l'étudier... mais le lendemain, nous essayons de leur donner un jour de repos pour qu'ils ne fassent rien en rapport avec Overwatch. Et le jour d'après, c'est là que nous regardons ce qu'il s'est mal passé et comment nous aurions pu faire mieux.

Comment ne pas se retrouver dans un cercle vicieux de défaites ?

C'est assez difficile de briser ce cercle. Nous sommes humains et ce n'est pas évident, surtout que nous avons eu le pire programme en début de saison : nous avons affronté 3 des meilleures équipes (New-York Excelsior, London Spitfire et Philadelphia Fusion), même San Francisco Shock qui est dans le top 10. Donc c'était un planning très difficile. Je pense que nous pouvons briser ce cercle en faisant plus d'activités ensemble. Récemment, nous sommes allés ensemble à Disneyland et nous sortons manger ensemble. Cela nous fait ressentir que nous sommes plus que des simples collègues et que chacun peut compter sur les autres. Avoir un sentiment de confiance dans l'équipe.

Penses-tu qu'un changement de meta pourra donner une nouvelle dynamique à l'équipe ?

Oui, complètement. Une grande partie de nos joueurs, et surtout les DPS, comptent beaucoup sur leur visée. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles nous avons recruté Corey, avec sa précision folle sur Fatale. Je pense que notre équipe pourra faire mieux quand la meta changera, car avec les dernières mises à jour, je vois vraiment la fin de la GOATs et beaucoup de joueurs DPS... jouer réellement DPS. Donc je pense vraiment que l'équipe fera mieux quand nous aurons des joueurs DPS-stars. Je pense que les hitscans (comme McCree) et projectiles (comme Genji) pourraient être joués, ce qui est bien car Corey est très orienté hitscan alors qu'Ado est bon sur les deux. Et enfin, nous avons Chiara qui est un prodige sur les projectiles : il est très fort pour son âge. Avec ces talents, on peut voir que nous avons de quoi performer. Nous aurons aussi un meilleur planning et je pense que ça pourra vraiment aider.

L'arrivée de Baptiste et d'autres changements pourraient bouleverser la meta en étape 2. @Blizzard

Paris Eternal sera le tout premier match que l'on jouera contre une nouvelle équipe de la saison 2, et c'est aussi pour ça que je pense que nous pourrons les battre.

Que vous faut-il pour remporter vos prochains matchs contre Paris Eternal et Florida Mayhem ?

Je pense que l'on pourra vraiment battre les deux équipes, je pense qu'on en a la force et le temps pour les préparer. La chose dont je me méfie est le fait d'avoir des matchs trop proches : nous aurons un match samedi, et un le dimanche. Les équipes vont voir nos stratégies et notre jeu... mais je pense que les deux équipes peuvent être battues. Pour ce qui est de Paris Eternal, ce sera le tout premier match que l'on jouera contre une nouvelle équipe de la saison 2, et c'est aussi pour ça que je pense que nous pourrons les battre.

Votre coaching staff a une façon assez spéciale de fonctionner par rapport aux autres équipes, avec la vision de votre head coach, Wizardhyeong... 

Wizard croit qu'il faut voir les choses sous une certaine perspective. Les données qu'il récolte "mangent" son coaching et prouvent sa théorie, sur le fait qu'il peut construire des stratégies basées là-dessus et montrer ces données comme une preuve. Cette façon de travailler est une force pour l'équipe, et nous l'assistons dans cette tâche-là. Je pense vraiment que ça aide, car les données sont des preuves irréfutables qui sont plus facilement acceptées par les joueurs. Cela les aide aussi à comprendre son coaching. Je pense que c'est une bonne façon d'aborder les joueurs et de les aider à s'améliorer.

Comment le soutien des fans aide les joueurs à surpasser cette série de défaites ?

Je pense que nous avons beaucoup de personnes qui nous détestent ! C'est le cas de toutes les équipes, mais on le ressent particulièrement. Il y a aussi des fans qui nous donnent un soutien inconditionnel et qui nous aident émotionnellement : ils sont toujours là pour nous remonter le moral. Je pense que ce sont ces fans qui poussent les joueurs à faire de leur mieux possible à chaque match, ils nous aident énormément. Et à chaque fois que je vois des viewers party à Washington D.C et des fans s'y rendre, ça me touche beaucoup et je suis impressionnée par le nombre de personnes qui y participent ! Même sur scène, je sais que les joueurs veulent s'améliorer et tout donner quand ils voient les fans.

Qui vois-tu sur le podium des playoffs de l'étape 1 ?

Je pense vraiment que New-York et Vancouver y seront. Je pense que l'autre équipe à réussir sera Guangzhou Charge : même si c'est une équipe nouvelle de la saison 2, beaucoup de ses joueurs étaient déjà ensemble avant cela. Et encore une fois, même si c'est une nouvelle équipe, ils ont déjà établi une stratégie unique qui renforce à la fois les atouts de l'équipe et le potentiel des joueurs individuels. C'est une équipe que peu de personnes ont remarqué, mais je suis certaine qu'elle arrivera dans le top des playoffs.

Washington Justice lancera la semaine 5 contre Paris Eternal, ce samedi à 16 mars 20 heures. Merci à Avalla de nous avoir accordé du temps. Vous pouvez suivre son actualité sur son compte Twitter !

La rédaction vous recommande