>
>
Interview de Tridd, caster Overwatch : "Je pense que beaucoup de régions négligent l'Europe"

Interview de Tridd, caster Overwatch : "Je pense que beaucoup de régions négligent l'Europe"

Par Eva Martinello - publié le
Image

Lors de la phase de groupes parisienne de la Coupe du Monde d'Overwatch, nous avons pu nous entretenir avec le caster anglais des Contenders Europe, Thomas "Tridd" Underwood, qui commentait également la Coupe du Monde. Il nous délivre un regard sur son parcours, la compétition et la scène européenne.

Tridd, commentateur versatile

Est-ce la première fois que vous venez à Paris ?

Pas en France, mais à Paris, oui. Mais je ne me souviens pas de grand-chose, car c'était un voyage avec ma classe dans le Sud de la France. 

Avez-vous commencé à commenter à un stade avancé du jeu ?

Oui ! Mon premier événement a eu lieu une semaine seulement après la sortie du jeu, à la MCM Comic Con de Londres. À ce moment-là, je n'avais pas encore joué au jeu. J'avais juste vu quelques contenus, donc c'était un boulot fait à l'arrache, proposé par des amis sur place. Je l'ai beaucoup apprécié, même si c'était un très petit tournoi, à un petit niveau. 

C'est aussi un challenge de commenter un jeu qui a un rythme aussi rapide.

Oui, c'était certainement la chose la plus difficile à maîtriser ! De tous les jeux que j'ai commentés jusqu'ici, aucun n'était aussi rapide. On est obligés de faire quelques compromis. Montecristo dit qu'il y a 90 % de choses dont on ne peut pas parler en commentant, parce qu'il y a trop d'informations à traiter. C'était un défi de sélectionner ce que l'on voulait mettre en avant. Mais c'est aussi pour ça que j'apprécie beaucoup le fait de commenter ce jeu.

Tridd a commencé avec la NUEL League. @theNUEL

Quand avez-vous commencé le cast ?

Je dirais que c'était en 2014, avec League of Legends. C'était un match opposant mon université à une autre et la personne qui m'a poussé à faire ça était Dezachu, qui est maintenant co-caster avec moi. Il était bénévole à l'époque et il me l'a proposé car j'avais une voix qui portait. Vu qu'il savait de quoi il parlait, j'ai accepté et... le cast était absolument horrible ! Mais à partir de là, j'ai commencé à faire plus de League of Legends en bénévolat sur la ligue anglaise, pendant deux ans. Je leur demande encore conseil sur certaines choses. 

J'ai aussi fait quelques titres sur mobile, comme Clash Royale, Arena of Valor, Modern Combat 5... tout ce qui payait les factures, à ce moment-là ! C'est devenu un travail à temps plein pour moi quand j'ai commenté la Premier League sur Clash Royale. J'ai quitté mon travail pour faire ça et je n'ai aucun regret. Mon travail est, en fait, de voyager autour du monde pour parler de jeux vidéo ! Maintenant, je commente surtout du Overwatch puisque c'est le jeu auquel j'apprécie le plus de jouer. 

Tridd a pu monter sur la scène de Paris pour la finale des Contenders Europe. @playoverwatch

Direction la Coupe du Monde

Revenons dans la Coupe du Monde ; que pensez-vous du public français ?

Quand j'ai appris que la Coupe du Monde allait être à Paris, je comptais y aller même si je n'y travaillerais pas ! Je voulais absolument y aller car le public français est génial, j'ai remarqué ça sur d'autres jeux, comme CS:GO. J'étais très enthousiaste à l'idée d'être en face du public. Le public à la Coupe du Monde était très énergique, ce qui rendait facile le fait de se nourrir de cette énergie pour commenter les matchs.

Vous soutenez le Royaume-Uni, avez-vous pu parler à certains joueurs de l'équipe ? [ndlr : elle a remporté la deuxième place et s'est qualifiée pour la Blizzcon.]

J'ai pu parler avec quelques joueurs, notamment avant la phase de groupes où on s'est tous rassemblés pour discuter des matchs à venir. Qu'est-ce qu'ils allaient jouer, qu'est-ce qu'ils pensaient des autres équipes... et aussi sur le fait que c'est une opportunité importante de montrer leur talent sur la scène. Les joueurs étaient vraiment concentrés sur le fait de gagner, surtout contre les français. Ils se sont donnés une façade où ils disaient battre tout le monde facilement, même sans le penser réellement ! D'un autre côté, les autres équipes voulaient absolument battre celle-là pour espérer aller à la Blizzcon. 

Tridd soutient l'équipe du Royaume-Uni. @Robert Paul

Pensez-vous qu'en saison 2 de l'Overwatch League, il y ait des chances de voir des joueurs qui ont été découverts à la Coupe du Monde ?

Absolument ! C'est déjà arrivé à la saison inaugurale. Par exemple, je ne pense pas que Jake [Houston Outlaws] ait été dans le radar des recruteurs avant la Coupe du Monde ; pareil pour des joueurs comme Eqo [Philadelphia Fusion]. Officiellement, la compétition ne fait pas partie du « Path to pro », mais c'est une scène où l'on peut avoir des joueurs en Overwatch League et des joueurs en développement, qui peuvent tous s'affronter sur une scène plus grande que celle qu'offre les Contenders. C'est important pour les talents qui se développent, et je pense qu'on verra quelques perles cachées. Ce sera encore plus important pour ces joueurs en allant à la Blizzcon !

Avez-vous des talents en tête ?

Je vais parler spécifiquement de cette phase de groupes. Ce samedi, j'ai été très surpris par ProGi, de l'équipe allemande. J'ai trouvé qu'il avait eu un premier jour assez faible, mais le samedi contre la France et la Pologne, il a été fantastique et a joué comme un fou. Pour Kodak, je ne peux pas dire que j'ai été surpris car je suis habitué à commenter ses parties en Contenders, mais il a très bien joué avec l'Allemagne. Pour ce qui est des joueurs anglais, KSP n'a pas montré le meilleur de lui-même au début, mais j'attendais une montée en puissance de sa part. 

Enfin, pour l'Équipe de France... je dois soutenir le Royaume-Uni, mais je dirais... que NiCO est très talentueux, ainsi que Benbest. Mais winz a aussi surpris beaucoup de monde ! Il a arrêté le jeu pendant un an, ce qui fait que peu de gens en attendaient beaucoup de lui, mais il n'est pas un poids pour son équipe et il joue très bien. Je pense que s'il y a une place à prendre en Overwatch League, il se pourrait bien qu'il la prenne. 

Tridd commente les Contenders Europe. @OverwatchContenders

La fin de la saison 2 des Contenders Europe

Quels changements vous vous attendez à voir arriver pour la prochaine saison des Contenders ?

Concernant le format, si je pouvais faire comme je voulais, j'aimerais voir tous les matches joués sur scène. Je sais que du point de vue de la logistique, ce n'est pas réaliste car les joueurs ne s'engagent pas dans le jeu à temps plein, certains ont un travail ou des études, ce que je soutiens... donc ça ne peut pas nécessairement se faire en Europe. 

Dans une interview, Onigod disait que les joueurs européens étaient sous-estimés par l'Amérique du Nord. Pensez-vous que c'est le cas ?

Je pense que beaucoup de régions négligent l'Europe à cause de la stratégie que l'on utilise : en Europe, on joue beaucoup de héros tanks, c'est ce à quoi nous sommes les meilleurs ! Nous avons de très bons main tanks. Pour être honnête, je soutiens aussi cela. Je pense donc que l'Amérique du Nord ne néglige pas l'Europe à cause du niveau des joueurs, mais à cause de ce qui est joué : la GOATS (explications ici), la quad-tanks, les compositions avec un tanking important... sont un peu méprisées par les équipes qui maîtrisent les compositions triple-DPS ou dive.

Pour cela, les régions pensent que les joueurs européens sont mauvais mais pourtant, quand on regarde la dernière édition de l'Atlantic Showdown [un tournoi ayant opposé les différentes régions en 2016, à la Gamescom], on voit que même en essayant la dive contre les équipes européennes, elles sont tellement fortes à la composition tank qu'elles peuvent quand même les battre.

Personnellement, je ne comprends pas pourquoi la question est de savoir si les européens sont mauvais ou non : le staff a juste à savoir ce que joue sa région pour gagner ! En Europe, c'est la GOATS et la quad-tank. Je pense que le recrutement de l'Overwatch League a été surtout centré sur l'Amérique du Nord et la Corée du Sud, et il y a un grand écart entre les joueurs européens. Mais je pense que nous verrons certains d'entre eux trouver leur équipe dans les nouvelles arrivantes de la saison 2. 

Merci à Tridd pour le temps qu'il nous a accordés. Vous pouvez suivre son actualité sur Twitter !

La rédaction vous recommande

1 commentaire
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (1)