Aller au contenu


Photo

Donkey Kong, la 10e merveille du monde


  • Veuillez vous connecter pour répondre
9 réponses à ce sujet

#1 sseb22

sseb22

    Otôsan

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 914 messages

Posté 15 février 2011 - 22:18

Préambule
André
Gunthert, Maître de Conférences à l’EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences
Sociales) précise, en introduction de ce séminaire,  que l’invitation d’Alexis Blanchet est le
fruit d’une association entre le séminaire “Mythes, images, monstres” et le
séminaire “Histoire…
lire...

#2 Alastorgz

Alastorgz

    Beginner

  • Membres
  • PipPip
  • 218 messages

Posté 15 février 2011 - 22:18

Merci pour ce compte rendu. Très intéressant. Au passage où peut-on se tenir au courant de ce genre de conférence ou de sites qui auraient le même traitement ?

Sinon, juste réagir sur une petite chose qui m'a fait sursauter.
Pas en accord avec la définition donné du jeu vidéo décrit comme une simple activité ludique. De fait elle fonctionne, pour beaucoup de jeux (dont l'ambition affichée n'est autre que le divertissement) mais elle est limitante. Que dire d'un shadow of the collusus, ico, flower ; masse effect, fall out, etc... Ces oeuvres, plutot que ces jeux, n'ont pas pour objet d'être ludique, mais, dans la 1ere série d'exemples, de faire vivre une émotion ; dans la 2nde série, de faire vivre une aventure. C'est autre chose qu'une activité ludique via une interface interprétée par un ordinateur : on confond medium et contenu. En fait ici pour moi, sans méchanceté aucune, c'est un amalgame de ces deux éléments pour tout regrouper sous une même définiton. Des surcroit on ramène tout à la notion de jeu... Le cinéma n'est-il fait que des blockbusters américains ? Non. Alors serait-il pertinent de dire : "le cinéma : "activité de divertissement..." ?? Non, non et re non. C'est un art ou pas.

D'autre part, dans la définition même, le mot jeu est complétement légitimé alors que cet art à part entière subit déjà les préjugés de sa seule appellation. Autant il ya 40 ans, à l'ère des pacman et pong, ça se comprends. Autant, dés l'époque d'another world, ça ne correspond plus qu'à une partie du domaine.

Le rêve n'est pas une activité ludique !! La poésie non plus. Un livre n'est pas qu'un ensemble de feuille de papier relié... un tableau, des pigments de couleurs déposés sur une toile. C'est un art, pas un simple passe temps joyeux. C'est là où je veux en venir. La nécessité d'une définition claire basé sur ses mots (jeu et vidéo) et technique est peut être nécessaire pour poser des bases. Elle n'en reste pas moins inadapté pour dire ce qu'est réellement cette pratique. Tout autant qu'elle légitime ses détracteurs les plus farouches en associant jeux vidéos à une activité ludique. Non je ne m'amuse pas quand quand je passe du temps sur certains "jeux". Ou alors vivre une aventure à travers un film, un livre ou une toile est aussi un jeu. A moins que l'on ne le confonde jeu et interactivité ?

Merci pour cet article ;)

#3 sseb22

sseb22

    Otôsan

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 914 messages

Posté 16 février 2011 - 09:49

Pour se tenir au courant de ce genre de conférence, je ne sais pas trop comment faire. Il n'y a rien de centralisé.
Le moins difficile serait peut-être de repérer les universités/écoles dans lesquelles le jeu vidéo est enseigné et de visiter régulièrement leurs sites pour voir s'il y a des annonces de séminaires.

Je suis d'accord avec toi sur un point : il est difficile de donner une définition de Jeu Vidéo. D'une part car définir, c'est quelque part donner des limites. Or, le medium JV est jeune et en constante évolution. Rien que sur un aspect technique, la définition d'Alexis parle d'interface physique pour l'interaction or, avec Kinect, peut-on vraiment parler de "physique" (il a abordé ce point à l'oral mais je ne l'ai pas transcrit) ?

Ce n'est pas JulienC qui te contredira puisque, pour lui aussi, garder le terme "jeu" est trop restrictif et source de confusion maintenant. Cependant, là où je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi (et j'insiste sur la nuance du "pas tout à fait"), c'est que même les jeux de Fumito Ueda, Flower ou Another World restent aussi ludiques pour moi. Personnellement, ça m'amuse de me balader dans les plaines de SotC et de combattre les colosses autant que ça m'interpelle de les terrasser alors qu'ils ne m'ont rien fait, cette façon subtile qu'Ueda a d'essayer de faire en sorte que le joueur s'interroge.

La question de savoir si le JV est un art ou pas n'est pas nouvelle et je ne peux que t'inviter à lire les commentaires de la liste que j'ai faite sur senscritique.

http://www.senscriti...argument-pour-/

Si je devais donner mon avis, ce serait : "comme le cinéma ; les 2, mon Capitaine !"
Tu le dis toi-même, le cinéma, ce n'est pas que les blockbusters et le JV, ce n'est pas que CoD. Oui mais ça l'est aussi. Est-ce qu'un gros blockbuster bourrin et divertissant, sans message et avant lequel on pose son cerveau en dehors de la salle pour l'apprécier, c'est de l'art ? Je n'en suis pas certain pourtant, il existe énormément de films qui sont considérés comme tel.

Ce n'est pas manichéen, ce n'est pas soit tout blanc, soit tout noir. Ce sont des industries culturelles. Cet oxymore dit bien que ces médias peuvent (et doivent ?) être les deux à la fois : à la fois art et entertainment.

#4 eZra

eZra

    Beginner

  • Membres
  • PipPip
  • 143 messages
  • Gamertagezr4
  • ID PSNBoris Viande
  • ID Steam[CPC] Ez.

Posté 16 février 2011 - 16:00

Merci pour ce joli compte rendu, par contre, le zombie vient de la culture Haïtienne, pas Hawaïenne...

Quoique des vahinés-zombies...

#5 Alastorgz

Alastorgz

    Beginner

  • Membres
  • PipPip
  • 218 messages

Posté 17 février 2011 - 03:22

@sseb22
Bhé on est d'accord alors. ^_^ Sur le plus gros en tout cas. Car je ne dis pas autre chose que "le jeu video, au sens large, n'est pas que ludique". Or la définition donné n'embrasse que ce versant ludique.
Donc est au moins d'accord pour dire que cette définition est peut être nécessaire, mais pas suffisante.

Après, si on veut aller plus loin, j'ai sans doute une autre façon de le voir. D'ailleurs pour moi, les blockbusters du cinema sont de oeuvres d'art, parce qu'elle passe par le medium cinema. Il y a là création. Mais je veux bien croire que ce soit une position particulière. Les jeux videos sont pour moi tous des oeuvres d'art. Certains ont pour fondement de divertir, et d'autre pas. Un film de godard n'est pas fait pour divertir. Et bien je penses que certains "jeux" non plus. Mais tout est aussi façon d'appréhender sa session de "jeu". Sa propre représentation de l'activité. Clairement, perso, je ne joue pas, je vis une aventure par procuration, d'une certaine manière, à travers les yeux du héros de pixels.

D'alleurs si je m'en tiens à la définition du Larousse dans un sens premier du verbe jouer, c'est "s'adonner à un divertissement qui n'a d'autre but que le plaisir, la distraction, l'amusement". Or on est d'accord, "le jeu video" englobe bien plus d'expérience que ça.
Un petit exemple, quand je suis dans bioshock, je ne joue pas. Je tentes de survivre. Et aussi de suivre une narration. C'est pour celà que j'avais cité another world. Car pour moi l'expéreince est la même qu'avec un roman, l'interactivité en plus. Ce n'est pas un divertissement, en tout cas ce n'est pas pour ça ou comme ça que je lis (moi qui lit si peu de roman d'ailleurs mais plutot des ouvrages analytiques ou d'études...). Au sens du Larousse, mon activité n'est pas un jeu ; c'est une activité qui use d'interactivité non du jeu .

#6 Alastorgz

Alastorgz

    Beginner

  • Membres
  • PipPip
  • 218 messages

Posté 17 février 2011 - 14:58

edit : le lien ne passait pas
@eZra
hawitien ?? ^_^
http://www.desperate...e-living-deads/

#7 sseb22

sseb22

    Otôsan

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 914 messages

Posté 17 février 2011 - 15:11

Ezra > Oui, bien sûr, haïtien, coquille lors de la transcription de mes notes. Merci !

Alastorgz > Ce que tu décris ici me fait dire que tu interprètes ton activité devant un jeu vidéo en fonction de ton niveau d'immersion dans celui-ci. J'ai l'impression que, devant un Tertris, tu joues car tu te divertis, tu t'amuses alors que dans Bioshock, l'univers t'a happé et tu es comlètement dans le jeu, tu survis avec le héros et quand il est poursuivi par un Big Daddy, c'est quelque part toi qui es poursuivi.

Mais une définition doit-elle prendre ceci en compte ?


A noter qu'il me semble que la définition donnée ici (je l'ai recopiée de son PPT) n'en est qu'un extrait.

#8 Alastorgz

Alastorgz

    Beginner

  • Membres
  • PipPip
  • 218 messages

Posté 18 février 2011 - 03:39

Pas d'interprétation d'activité. Comment dire... ?? Je pense que quelque part je n'ai pas réussi à te faire te déplacer de ta position, en haut de ta colline, pour t'amener à la mienne, autre mont un peu plus éloigné, et te faire voir les choses de mon point de vue. J'ai le sentiment que tu raisonnes en te disant, "c'est un jeu, c'est divertissant. Et donc lui, alors qu'il s'amuse et joue, l'interpréte autrement... en fait il parle d'immersion". Mais non. Ce n'est pas ça qui se passe pour moi. Ca c'est la façon dont me voit me déplacer depuis ton point de vue. Pas du mien.

Je vais essayer d'opérer ce déplacement. Prenons un exemple. Si on considère un ouvrage d'histoire, on peut le lire de plusieurs façon suivant l'usage que l'on en a. Ca doit pas arriver souvent, mais j'imagine que certaines personnes peuvent lire un tel ouvrage de manière dilettante. La plupart le considérons comme un ouvrage historique, une étude. il peut y avoir détournement de la fonction.
Donc, en gros, je n'interprètère pas mon activité. Je prends en compte le fait que j'ai conscience qu'un jeu peut être perçu de différente manière par un joueur, comme cet ouvrage. Et que la manière dominante de le percevoir, c'est comme... un divertissement. En tout cas dans le discours. Je reste pouratnt persuadé que la plupart des joueurs ne jouent pas... Mais le discours normatif, c'est de parler de jeu et d'immersion, malheureusement.

Juste dire aussi que j'ai volontairement pris un jeu comme bioshock, justement pour ne pas se retrouver avec des cas comme flower aec des caractériqitiques spécifique et un spectre large. Le débat devrait vraiment se poser au centre et interroger le joueur sur ce terme de jeu je trouve. Est-ce vraiment un jeu ? Quels en sont les critères ? La définition ? Les caractéristiques ? Les objets proposés par le "jeu vidéo" répondent-ils vraiment à la dénomination de "jeu", pas simplement dans dû à la diversité des expériences qui font que ça ne rentrerai plus dans le cadre, mais dû à la nature même de l'objet ? Qu'est ce qu'un jeu ? C'est une question que je trouve plus pressée que de savoir si c'est un art, chose dont je doute pas d'ailleurs.

Concerant la définition. En relisant, je me suis aperçu que c'était un extrait ;) . Vu la rigueur d'Alexis, je ne doute que sa ou ses définitions doivent être bien plus élaborés que ça ;) Ton compte rendu met parfaitement son travail en valeur d'ailleurs. Mais je ne peut m'empêcher de penser, même si sa pensée est bien plus élaboré, qu'à la base persiste cette idée fondamentale que l'activité liée au "jeu" est avant tout une activité ludique. Et ça ne rentre pas ni dans la vision, ni dans la pratique que j'en ai, sérieux comme je le prends. Les jeux n'ont jamais été pour moi un passe temps pour remplir la soirée avec des potes. Ca n'aurais jamais du s'appeler jeu vidéo... Ce qui ne veut pas dire qu'on ne peux pas s'amuser évidemment...

#9 Pixnlove

Pixnlove

    Beginner

  • VIP
  • 213 messages
  • Lieu:92

Posté 18 février 2011 - 13:05

Excellent résumé ! Depuis la soutenance de sa thèse, Alexis - le Doc' - Blanchet est effectivement très demandé. Il se passe difficilement une semaine sans qu'il soit sollicité pour ce genre d'interventions. Nous allons d'ici peu publier un petit article sur notre blog où il relatera aussi combien il est sollicité par les médias - récemment 20 Minutes et le Figaro - dès qu'il est question de jeu vidéo et de cinéma. C'est justice que l'on considère aujourd'hui le jeu vidéo comme un objet de recherche, et c'est grâce à lui, ou à Sébastien Genvo, et d'autres encore !
Merci pour ton initiative !

#10 sseb22

sseb22

    Otôsan

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 914 messages

Posté 21 février 2011 - 10:43

C'est aussi ce que j'ai remarqué en effet (et ça l'étonne un peu lui-même aussi) et c'est excellent !

Puisque tu es là, M. Pixnlove, j'en profite pour dire que cette conf et celle qu'il a donnée avec vous lors du lancement du bouquin se ressemblent un peu dans le contenu (normal, c'étaient toutes les 2 des conf sur sa thèse) mais le traitement est bien différent dans les termes employés, le traitement et les analyses et le choix des thèmes abordés (puisqu'en 1h, il est bien sûr impossible de parler de toute une thèse).

Chapeau don à Alexis qui s'adapte avec brio à son audience !




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)