Aller au contenu


Photo

ICO


  • Veuillez vous connecter pour répondre
22 réponses à ce sujet

#1 La Rédaction

La Rédaction

    ---

  • La Rédaction
  • 8 874 messages

Posté 21 février 2007 - 12:02

Toutes les discussions sur le jeu ICO, c'est ici que ça se passe !

#2 Nakano

Nakano

    Beginner

  • Membres
  • PipPip
  • 205 messages
  • Lieu:Le Havre, France
  • GamertagOrgePremier9
  • ID PSNGaelB
  • ID SteamGaelB

Posté 22 février 2007 - 16:16

Tout d'abord, je tiens à remercier Julien Chièze pour avoir su faire partager son amour pour ce jeu (aidé en cela il est vrai par la démo fournie avec le Playstation 2 Magazine). Et une fois le jeu en main, il m'a impressionné ! Enigmes super agréables, ambiance zen et le charme de Yorda y étaient pour beaucoup. Dire que j'ai un ami qui le trouvait "chiant" parce qu'il fallait tout le temps "se trimballer la meuf", et que selon lui,
Spoiler
Et puis graphiquement, il flattait superbement la rétine, les jeux de lumière étant décidément efficaces et rendaient certains passages inoubliables (si ce n'est le jeu en lui-même :) ). Aujourd'hui encore, je trouve qu'il ne souffre que de bien peu de défauts, si ce n'est aucun (la durée de vie, peut-être...). En attendant de pouvoir m'essayer à Shadow of the Colossus :( .

#3 Luz

Luz

    Зенит 19

  • Membres
  • PipPipPip
  • 4 621 messages

Posté 01 avril 2008 - 13:14

Comme annoncé dans le diurne (photos à l'appui), il y a quelques semaines, je me suis procuré les très renommés et estimés Ico et Shadow of the colossus. :japh:

ATTENTION /!\
Si vous n'avez pas envie d'être spoilé ne lisez pas ce qui suit.


J'ai donc terminé Ico, ce matin. Il m'aura fallut 6H et 39min. pour arriver au termer de l'aventure. Et quelle aventure! Je n'ai jamais été bloqué bien longtemps sur un passage. Oui le jeu est court (peut-être est-ce là son seul défaut et encore...) et simple jusque dans ses contrôles. C'est quasiment du "une touche une fonction". Avec pour touche clef, bien entendu, R1 véritable coeur du gameplay afin d'appeler ou de tenir par la main Yorda.

Pour moi, et je n'ai pas honte de le dire, la complicité a été totale avec Yorda. Je veux dire par là qu'il ne m'était pas rare de crier de vive voix, d'imiter Ico lorsque j'appuyais sur la touche R1 pour inviter Yorda à me rejoindre. De nombreuses fois en avançant dans le jeu j'ai senti mes bras se contracter physiquement lorsque j'invitais la belle à me rejoindre sur une plate-forme, lorsque je sentais dans ces moments là plus que jamais que sa vie était entre mes mains.

Que l'on parvienne ou non à s'identifier à Ico, le personnage principal de l'aventure c'est bien Yorda. Elle est notre passeport pour la sortie et pour l'évasion, mais elle est aussi notre motivation, sans elle comment espérer trouver la force et les ressources pour s'échapper de la forteresse ?

Oui, vraiment, l'immersion a jouer à plein pour moi et ce que j'ai trouvé remarquable c'est le retournement total qui s'opère à la toute fin du jeu.
Durant tout le jeu, la forteresse apparait comme imposante, inébranlable et pourtant, après avoir défait la maîtresse des lieux, elle s'effrite, s'effondre tel un simple château de cartes.
Durant tout le jeu, nous jouons le rôle de guide et de protecteur, près à risquer voir à donner notre vie pour Yorda (enfin moi c'est comme ça que je l'ai ressenti) et au final c'est elle qui nous protège et qui nous libère...
Durant tout le jeu, la musique est absente mais lors des dernières minutes elle est omniprésente, elle devient un véritable catalyseur d'émotions.

Et en parlant d'émotions, que dire des dernières secondes du jeu juste avant "l'écran fin" ? Ce moment fut un véritable feu d'artifice d'émotions pour moi, vous devriez me voir taper frénétiquement sur mon clavier pour voir ça !
Nous sommes enfin libres, mais seul devant l'immensité. L'immensité d'une imposante falaise, de la mer et de cette plage.
Résigné, croyant avoir perdu Yorda à jamais je marche le long de cette plage complétement vidé et las lorsque tout à coup, elle est là !!!
Mes lèvres ont laissées échapper un son, j'ai bondit sur ma chaise, des frissons m'ont parcourus le corps de la tête aux pieds. Je n'ai pas pleuré mais je peux vous dire que cette scène arrive désormais en seconde position de mes moments cultes de jeu vidéo -_^.

Et que dire de ce mystère, je veux dire des quelques paroles que Yorda nous adresse sans que nous soyons à même de les comprendre...

Ce jeu est vraiment une expérience unique! Il est beau. C'est une histoire qui fait fondre le coeur et qui pénètre l'âme des joueurs les plus romantiques... Je pense que je suis un grand romantique finalement lorsque je vois combien j'ai étais touché à de nombreuses reprises, surtout à la fin de l'aventure.

Je vous laisse, je dois désormais commencer une autre aventure. Je l'espére tout aussi belle et passionnante; j'ai nommée Shadow of the colossus !

A bientôt pour un prochain récit ami(e)s gamebloguien(e)s !!! :japh:

#4 Lutcho

Lutcho

    Fouman

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 676 messages
  • Lieu:Paris
  • GamertagLutcho
  • ID Steamlezolilapin

Posté 05 juillet 2008 - 21:01

SPOIL!!

Ico un jeu tellement beau et parfait, reposant, stressant, contemplatif...

J'ai trouvé ça tellement beau la confiance entre Yorda et Ico, qu'elle saute dans le vide en sachant qu'on va la rattraper par la main, qu'elle nous suive partout sans douter.
Vers la fin du jeu quand le pont s'ouvre et que c'est elle qui essaye de nous remonter, j'ai trouvé ça très fort.

Je me souviens que quand on était séparé d'elle pour quelques minutes j'étais hyper stressé, j'avais l'impression d'entendre le son des ombres qui arrivent et elle qui crie, tout le temps. J'ai vraiment fini par croire qu'ils avaient fait exprès d'utiliser certains sons qui ressemblent à ceux des ombres pour rajouter de la tension.

Après qu'on tombe dans le vide et qu'on est séparé de Yorda, j'ai continué a joué sans aucunes motivations, je ne voyais même plus l'intérêt de continuer a avancer. Pour aller ou? Pour faire quoi? A quoi bon?... J'ai continué parce que le jeu n'était pas encore fini, mais pour moi Yorda était partie pour toujours, j'étais démotivé, je n'avais finalement pas réussit à la protéger.

J'ai trouvé ce personnage de Yorda très intéressant, fragile, elle a du mal a courir, ne sait pas se défendre contre les ombres, ne saute pas haut... Mais en temps elle a la force d'ouvrir les portes. Elle nous est indispensable à la progression, elle a une force qu'on ne peut pas avoir et en même temps elle est fragile et on doit la protéger. Puis s'enfuir tout seul serait tellement sans intérêt, sans espoir.

Par contre un truc que j'ai trouvé dommage c'est qu'on avait pas une caméra vraiment libre qui nous permette d'admirer ces magnifiques décors.

#5 Yilduz

Yilduz

    Globalement inoffensif

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 5 389 messages
  • GamertagFibule
  • ID PSNSoljeh
  • ID SteamYilduz

Posté 24 juillet 2008 - 17:25

Les commentaires précédents sont excellents. Et comme le jeu lui-même, ils invitent à se demander ce qui est essentiel pour faire un titre aussi bon. Des mécaniques sophistiquées ? Un souffle épique ? Un challenge bien dosé ? Ici, les mécaniques sont préhistoriques, le scénario indigent, la difficulté limitée. Mais les partis pris esthétiques (absence de musique, bruits du vent, de l'eau, du feu et des oiseaux, jeux de lumière, architecture des lieux abondonnés) qu'Ico installe sont tellement maîtrisés et sensibles qu'on navigue constamment avec les personnages entre paix, émerveillement, vertige et inquiétude.

Pour autant, Ico n'est pas qu'une expérience esthétique. Sans interface, sans mise en place de mécaniques complexes, on joue pourtant, dans Ico. On est invité à s'arrêter pour contempler, certes, mais les décors et la musique servent aussi à renforcer le sentiment de perdition dans ce labyrinthe déserté à la représentation presque réaliste, mais aux éclairages et aux dimensions surréalistes, lieu terrible et paisible, paradoxe propice à la réflexion : le joueur change en chemin sûr les pièges qui l'enfermaient. Là où gît le danger croît aussi ce qui sauve. Le grandiose de l'habillage renforce par contraste la fragilité des personnages que le joueur protège et guide avec d'autant plus d'implication. Ici, l'esthétique ne se substitue pas au jeu, elle l'augmente.

En somme, si le jeu video a l'ambition d'être un art, Ico est certainement un chef d'oeuvre.

#6 Moe

Moe

    Beginner

  • Membres
  • PipPip
  • 109 messages
  • Lieu:France

Posté 24 juillet 2008 - 17:44

Je suis en train d'y jouer en ce moment. Je l'ai acheté en sachant qu'il était culte, donc ça met pas mal la pression lors du premier lancement. Pour l'instant je ne peux pas encore me faire d'avis car je suis bloqué, comme un con, après un peu plus d'une heure de jeu. Ptet que je m'y prends mal et que j'ai des mauvais réflexes de joueur. Ce qui m'embête encore plus c'est de devoir regarder la solution, bonjour l'immersion. :/

Mes premières impressions sont que le jeu a bien vieilli graphiquement, l'ambiance pesante mais pas stressante et j'ai eu peur que la nana devienne un boulet comme dans tous les jeux où il faut faire le garde du corps d'alliés stupides. Mais non, le rapport est beaucoup plus maternel : il faut tout le temps garder un œil sur la jeune fille, l'aider en cas de pépin, la défendre, etc. C'est tout simplement unique comme sensation dans un jeu vidéo.

#7 Yilduz

Yilduz

    Globalement inoffensif

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 5 389 messages
  • GamertagFibule
  • ID PSNSoljeh
  • ID SteamYilduz

Posté 03 août 2008 - 17:21

Je reviens de l'excellente expo Traces du sacré au Centre Georges Pompidou ; là-bas je suis tombé sur une toile de Giorgio De Chirico, La nostalgia dell'infinito, 1913.

http://www.rositour.... nostalgia dell

Ca rappelle quelque chose, non ? En cherchant d'autres oeuvres du peintre sur la toile, on voit qu'il est pas mal attiré par les architectures désertées et labyrinthiques. Je suis aussi tombé sur plusieurs autres commentaires de joueurs qui ont rapproché Ico de De Chirico ;) L'un d'eux, Buzzati, a fait un joli montage vidéo d'oeuvres du peintre qui auraient pu inspirer la Team Ico : Giorgio De Chirico par Buzzati.

C'est assez tentant d'imaginer que, pour une fois, des développeurs de jeu seraient allés chercher leur inspiration du côté d'un peintre "métaphysique" (selon sa propre définition) plutôt que dans un film de série Z. :)

Dernière précision, la couverture de la jaquette du jeu, visuellement très proche de l'oeuvre de De Chirico, a été réalisé par Ueda lui-même (directeur, game designer, lead animator, character designer) qui est diplômé de l'Université des Beaux-Arts d'Ōsaka, dans la spécialité peinture à l'huile.

#8 Mobyduck

Mobyduck

    Mobilis in Mobili

  • Membres
  • PipPipPip
  • 787 messages
  • Lieu:Vingt mille

Posté 03 août 2008 - 18:46

Ca en intéressera peut-être quelques-uns ici.

Image IPB

La couv' d'Ico en HD (2039 x 2362 -> 5.7 Mo).

#9 Robone

Robone

    Membre arraché

  • Membres
  • PipPipPip
  • 624 messages
  • Lieu:Il était une fois dans l'Oise

Posté 03 août 2008 - 19:19

J'avais tiqué sur Mélancolie d'une rue quand je l'ai découvert dans un livre (pas d'image sur le Net, désolé). Je suis heureux de découvrir que l'inspiration de De Chirico est sûrement vraie.

V'là des comm' intéressants, ici, sur Ico. En ce qui me concerne,
Spoiler


#10 Umbi

Umbi

    Beginner

  • Membres
  • PipPip
  • 298 messages

Posté 04 août 2008 - 18:05

Robone,

Spoiler


#11 Oldschool

Oldschool

    Kevin slayer

  • Membres
  • PipPipPip
  • 2 541 messages
  • Lieu:Toulon

Posté 04 août 2008 - 18:35

Encore un jeu auquel je ne peux pas vraiment jouer. La PS2 sur mon écran LCD a vraiment un rendu dégueulasse, et ce malgré le cable component. Et c'est encore pire avec SoTC qui est réduit à une bouillie de pixels digne de la PS1.

#12 Robone

Robone

    Membre arraché

  • Membres
  • PipPipPip
  • 624 messages
  • Lieu:Il était une fois dans l'Oise

Posté 04 août 2008 - 21:30

Robone,

Spoiler


Spoiler


#13 Lutcho

Lutcho

    Fouman

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 676 messages
  • Lieu:Paris
  • GamertagLutcho
  • ID Steamlezolilapin

Posté 13 août 2008 - 00:38

Spoiler

Spoiler


#14 acidjames

acidjames

    Beginner

  • Membres
  • PipPip
  • 40 messages
  • ID PSNacidjames

Posté 16 août 2008 - 21:04

Encore un jeu auquel je ne peux pas vraiment jouer. La PS2 sur mon écran LCD a vraiment un rendu dégueulasse, et ce malgré le cable component. Et c'est encore pire avec SoTC qui est réduit à une bouillie de pixels digne de la PS1.


tu as essayé en activant le progressive scan sur Shadow of the colossus ?

pas de chance pour moi, ma ps2 affiche tout en violet lorsque je passe sur du component :(

#15 Vlidi

Vlidi

    Atelier Rhône-Rhône-a

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPip
  • 21 087 messages
  • Lieu:Lyon
  • GamertagVlidiGB
  • ID PSNVlidi
  • ID SteamVlidi
  • Code 3DS2766 8065 2449

Posté 18 août 2008 - 17:21

tu as essayé en activant le progressive scan sur Shadow of the colossus ?
pas de chance pour moi, ma ps2 affiche tout en violet lorsque je passe sur du component :(

Même en activant le progressive scan, je trouve SOTC plutôt moche sur une télé HD.
Pour ton problème de Component, t'as pensé à changer les options de branchement , dans le menu de la playstation ?

#16 spike79

spike79

    Gné ?!!??

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 556 messages
  • Lieu:Annecy
  • GamertagSamSony74
  • ID PSNSpike79

Posté 19 août 2008 - 06:16

Ico est simplement immonde sur une télé hd...
J'espère un remake des deux chefs d'oeuvres d'Ueda pour qu'une autre génération de joueurs découvrent ces merveilles.
Merci les gars pour les trouvailles concernant les inspirations de Ico ;)

#17 Latoun64

Latoun64

    Another Brick in the Wall

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 9 851 messages

Posté 09 septembre 2008 - 19:40

Faut que je le fasse, celui-là...

#18 Iglou

Iglou

    Beginner

  • Membres
  • PipPip
  • 79 messages

Posté 12 septembre 2008 - 00:19

Ico comme Sotc font partie de ces quelque rares jeux a marqué à jamais la vie d'un joueur. D'une simplicité touchante mais d'une puissance émotionnel rarement atteint. Il suffit de quelque geste anodin pour faire 10X plus de sentiments dans une scène que dans certain jeu qui mettent 10 plombes de cinématique.

Merci Mr.Ueda et a bientôt sur PS3 je l'espère.

#19 Latoun64

Latoun64

    Another Brick in the Wall

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 9 851 messages

Posté 04 octobre 2008 - 11:01

Bon, étant donné qu'il a l'air plus simple et accessible que SoTC, je crois que je vais le faire en premier :D

#20 Lash

Lash

    Swallowed in the sea

  • Membres
  • PipPipPip
  • 855 messages

Posté 14 novembre 2008 - 23:30

Un si beau texte à côté d'une fille si vulgaire... un tel affront ça relèverait presque du blasphème :).

#21 Robone

Robone

    Membre arraché

  • Membres
  • PipPipPip
  • 624 messages
  • Lieu:Il était une fois dans l'Oise

Posté 15 novembre 2008 - 09:30

Bon, étant donné qu'il a l'air plus simple et accessible que SoTC, je crois que je vais me le faire en premier :D


Les deux sont très, très accessibles, si tu as pu jouer aux deux depuis que tu as posté ce message tu as dû t'en rendre compte ;)
La seule difficulté (excepté certains combats relous de Ico ou les défis contre la montre de SotC) c'est que les deux reposent sur l'énigme (je le précise pour d'autres qui se poseraient la question).

#22 fijean

fijean

    Vétéran

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 180 messages

Posté 03 août 2009 - 08:44

ICO terminé hier apres midi. La deuxieme moitié du jeu a été avalé tout cru, en a peine 3h. Un véritable chef d'oeuvre.
Moi aussi je me suis fait avoir par le pont qui se divise en deux a la fin , pas eu le reflexe de sauter du premier coup.
La longue course sur la plage apres le generique est juste mortelle avec une happy ending sympa, je m'y attendais pas en fait.
Splendide jeu, meme sur l'ecran 40 pouces, ça se joue, c'est pas tres beau mais tellement immersif qu'on s'en fout un peu.

Je suis resté bloqué à un seul endroit dans le jeu, obligé de chercher la soluce, un peu honteux de moi mais c'est pas grave !

#23 Mortipoil

Mortipoil

    Back in real life

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 5 939 messages
  • Lieu:Canada
  • GamertagMortipoil
  • ID PSNMortipoil

Posté 03 août 2009 - 20:39

Un jeu que j'ai fait il y a déjà quelques années mais que j'ai vraiment apprécié, plus encore que SofC.

L'animation des personnages et le combat contre les ombres m'ont toujours fait penser à Heart of Darkness (court et que j'avais adoré également).




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)