Aller au contenu


Photo

Mangas / BD / Comics


  • Veuillez vous connecter pour répondre
270 réponses à ce sujet

#241 Yao

Yao

    金属 の 去る

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 9 622 messages
  • Lieu:Saru Land

Posté 26 février 2013 - 10:06

Le live U-STREAM de Murata Yusuke (Eyeshield 21), ÇA TUE ! :wub: :bave: :bave:

Image IPB

#242 tuntun

tuntun

    Wonder tuntun

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 16 127 messages
  • Lieu:Tours
  • Gamertagtuntun37
  • Code Wii1000507554866445
  • ID Steamtuntun37
  • ID Nintendo Networktuntun

Posté 26 février 2013 - 10:29

Ce type :wub:

#243 -Setsu-

-Setsu-

    Kojimaniac

  • Membres
  • PipPipPip
  • 654 messages
  • Lieu:Grenoble
  • GamertagKyriosu

Posté 26 février 2013 - 13:28

Ce type a un grand talent, et c'est toujours sympa de pouvoir voir un artiste faire des dessins en live !

#244 Yao

Yao

    金属 の 去る

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 9 622 messages
  • Lieu:Saru Land

Posté 26 février 2013 - 15:58

Image IPB

#245 Yao

Yao

    金属 の 去る

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 9 622 messages
  • Lieu:Saru Land

Posté 27 février 2013 - 00:12

Et hop il repart !! Mais ça lui arrive de dormir ??? :shock3: :shock3:

Image IPB

#246 Yao

Yao

    金属 の 去る

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 9 622 messages
  • Lieu:Saru Land

Posté 27 février 2013 - 01:42

J'en pleure…

Image IPB

#247 tuntun

tuntun

    Wonder tuntun

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 16 127 messages
  • Lieu:Tours
  • Gamertagtuntun37
  • Code Wii1000507554866445
  • ID Steamtuntun37
  • ID Nintendo Networktuntun

Posté 27 février 2013 - 01:47

J'en pleure…

Image IPB

Son trait est déjà ouf, mais ses colors sont vraiment sublimes.

#248 Yao

Yao

    金属 の 去る

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 9 622 messages
  • Lieu:Saru Land

Posté 26 juin 2013 - 15:39

Le retour de Toriyama sama la semaine pro au Japon avec une nouvelle série :
Ginga Patrol Jako

Image IPB

:bave2: :bave: Je veux croire au retour du roi !!!

#249 tuntun

tuntun

    Wonder tuntun

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 16 127 messages
  • Lieu:Tours
  • Gamertagtuntun37
  • Code Wii1000507554866445
  • ID Steamtuntun37
  • ID Nintendo Networktuntun

Posté 26 juin 2013 - 23:33

Pour moi ça va être un one shot, façon Sand Land, Cowa ou Kajika. Surtout que c'est annoncé pour fêter les 45 ans du Jump.
Mais ça fait toujours plaisir de voir Toriyama sortir de nouvelles planches <3

#250 Alexia

Alexia

    The Imperious Queen of Executions

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 182 messages

Posté 07 août 2013 - 15:40

Resident Evil: Marhawa Desire tomes 2 & 3

Image IPB


Les deux tomes continuent donc l'histoire de l'école et surtout l'étrange épidémie qui sévit, alors que l'école vit en autarcie. Nous obtenons de nombreuses réponses certes et en même temps de nombreuses questions demeures. Les deux principales étant pourquoi cette école fut visée? Certes elle est isolée, mais pourquoi elle et pas un autre lieu tout aussi isolé? La seconde question est qui est cette femme en imperméable, il s'agit soit de Ada ou bien de Carla, la tenue (les bottes) comme l'utilisation du cube de communication nous renvoient à ce personnage, maintenant reste à déterminer qui est ce? En dehors de cela on découvre certains détails sur l'école très intéressant. Je ne dirai pas que c'est aussi glauque que des révélations faites dans le second opus, ou bien dans un Code Veronica, mais l'école est assez glauque pour nous mettre mal à l'aise quand même. En effet la découverte du meurtre et de ce qui en découle nous glace d'effroi.
Il y a aussi le comportement des élèves et leur stupidité on pourrait dire, en effet découvrir que tout part en live progressivement dans l'école à cause de brutalité entre élèves montre clairement qu'elles n'ont pas (Bindi et son amie) conscience de ce qu'elles font. Ce ne sont pas des enfants non plus, mais quand même, le comportement des différends protagonistes, les plus jeunes en tout cas, montre bien qu'ils sont par moment idiots.

Le bestiaire est plaisant en tout cas, il ne se compose pas uniquement des zombies et le choix de la créature n'est pas idiot, reste à voir comment le tout va évoluer par la suite désormais. Le traitement des personnages est lui aussi toujours aussi intéressant, il n'y a pas que des psychopathes ou bien des héros au grand coeur, c'est bien plus nuancé que cela, que soit chez les élèves ou bien pour la Mère principale, ce n'est pas exceptionnel non plus hein, mais c'est bien écrit et crédible, on s'attache aux personnages, bons comme mauvais et on veut en découvrir plus à leur sujet.

Les deux tomes ne sont pas avares en moment de bravoure en tout cas. Les scènes d'actions sont parfaitement dosés, ici pas de super héros si on fait exception des aptitudes mystérieuses du héros, mais des humains qui se font facilement tuer face aux horreurs du virus C. Le passage avec la prolifération du virus est d'ailleurs bien glauque, là aussi on voit la stupidité de certaines personnes, ou bien la cruauté (la fille qui sacrifie son amie) et aussi le courage (le professeur, Kwan...) pour le moment en tout cas on ne s'ennuie pas une seconde et même si on aimerait un peu plus de révélations, je ne doute pas que les deux prochains tomes en seront avares, bien au contraire, surtout quand on voit la dernière case avec l'arrivée de l'équipe de Chris, j'ai hâte en tout cas.

Je n'ai pas encore lu le tome 4 vu que je l'ai paumée à la maison ^^

#251 YoshikiX

YoshikiX

    Beginner

  • Membres
  • PipPip
  • 79 messages

Posté 01 septembre 2013 - 22:02

Un peu déçu par le retour de Toriyama.
Bon certes ce n'est là que le premier chapitre mais j'espère qu'il nous réserve des surprises avec le personnage principal car je trouve son charisme un peu faible, trop simple peut-être.
Une série à suivre malgré tout dans l'espoir de surprises.

De mon côté je me régale en lisant à nouveau Bakuman, d'ailleurs on a des nouvelles du duo? J'avais cru comprendre qu'il y avait des rumeurs d'une nouvelle série dans Jump? :mellow:

#252 Yao

Yao

    金属 の 去る

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 9 622 messages
  • Lieu:Saru Land

Posté 01 septembre 2013 - 22:16

Un peu déçu par le retour de Toriyama.
Bon certes ce n'est là que le premier chapitre mais j'espère qu'il nous réserve des surprises avec le personnage principal car je trouve son charisme un peu faible, trop simple peut-être.
Une série à suivre malgré tout dans l'espoir de surprises.

De mon côté je me régale en lisant à nouveau Bakuman, d'ailleurs on a des nouvelles du duo? J'avais cru comprendre qu'il y avait des rumeurs d'une nouvelle série dans Jump? :mellow:


Les chapitres 2 à 6 sont dispo !
je ne les ai pas encore lu mais le premier m'a déçu, ça me fait mal de dire ça mais Tori a vieillit, et reste dans son confort… :/
Son Nekomajin était une déception à mes yeux !!! Je reste sur Cowa, quel manga ! :wub:

#253 YoshikiX

YoshikiX

    Beginner

  • Membres
  • PipPip
  • 79 messages

Posté 01 septembre 2013 - 22:49

Impossible de trouver les chapitres dont tu fais mention online pourtant :/
Nekomajin était une déception oui mais l'humour était là... Là c'est triste et cela manque de rythme pour un premier chapitre.

J'ai pas lu Cowa, je vais jeter un oeil là dessus tiens :D

#254 tuntun

tuntun

    Wonder tuntun

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 16 127 messages
  • Lieu:Tours
  • Gamertagtuntun37
  • Code Wii1000507554866445
  • ID Steamtuntun37
  • ID Nintendo Networktuntun

Posté 02 septembre 2013 - 00:32

Les chapitres 2 à 6 sont dispo !
je ne les ai pas encore lu mais le premier m'a déçu, ça me fait mal de dire ça mais Tori a vieillit, et reste dans son confort… :/
Son Nekomajin était une déception à mes yeux !!! Je reste sur Cowa, quel manga ! :wub:

Cowa :wub:
Sand Land était excellent aussi, et son travail graphique le plus abouti je trouve.

#255 Alexia

Alexia

    The Imperious Queen of Executions

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 182 messages

Posté 24 septembre 2013 - 00:03

Image IPB

C'est la couverture du prochain tome de Resident Evil, il n'est pas encore disponible en France. J'ai hâte en tout cas de lire le cinquième tome.

Le tome 4 était assez intéressant dans le genre, il y a toujours autant d'action et surtout un combat contre un boss principal assez coriace et pouvant rappeler aux fans certains challenges, ici notre protagoniste féminin affronte son boss avec un simple couteau, les armes à feux ayant été inefficace et ma foi cela envoie du tonnerre. C'est rythmé, glauque et surtout très impressionnant à voir. Le mangaka connait bien certains des rouages de Biohazard et les exploite de façon efficace, que ce soit les indices (clés, codes) ou bien certains types d'endroit avec le combat final (genre le système d'évacuation typique d'un laboratoire.) Après le mystère autour de la femme mystère est un poil longuet, on ne sait toujours pas qui elle est, bon après c'est soit Ada soit Carla vu l'équipe et le physique, mais j'ai envie de savoir. J'espère d'ailleurs que le mangaka ne fera pas l'erreur de confronter Chris à Ada/Carla vu qu'il ne la voit que durant sa dernière mission en Edonie, celle précédent de six mois les évènements en Chine. Bon après on verra bien au moment de la révélation et vu le sans faute du mangaka pour le moment, j'ai confiance.
L'autre bon point de ce tome est de nous présenter l’entrainement des agents, les voir en dehors d'une mission est toujours un plus, même si je les aime déjà depuis Resident Evil premier du nom ou bien le 6 pour Piers par exemple, cela permet aux lecteurs de s'attacher à eux. C'était un passage amusant en tout cas, passage qui dénote complètement avec le reste, vraiment glauque, mais plaisant. En tout cas l'histoire avance, il manque peut-être la grosse révélation pour le moment, mais ça se lit, c'est super beau, riche en détail et on attend qu'une chose, lire la suite. :)

#256 koforever

koforever

    Tueur de bisounours

  • Membres
  • PipPipPip
  • 4 805 messages
  • Lieu:la garde dans le var

Posté 09 novembre 2013 - 18:17

Je viens de me prendre le comics BATMAN Silence , c est un one shot enfin j espere et en le feuilletant rapidement j ai pu y voir Superman , Catwoman et Poison Ivy .

#257 Alexia

Alexia

    The Imperious Queen of Executions

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 182 messages

Posté 06 mai 2014 - 00:14

La couverture du tome 5 de Resident Evil Marhawa Desire est juste au dessus.

 

Il y des SPOILERS.

Le tome 5 conclue en tout cas le récit et le fait de manière assez classique. Nos héros affrontent les deux boss de l'école, le premier se fait dessouder assez facilement par Chris et notre étudiant, d'ailleurs j'aime bien la technique utilisée pour ne pas être contaminé, simple, mais efficace. Le second boss étant un peu plus coriace, je fus déçue par contre par son final, bon ok ça fait très jeux-vidéo dans le genre, mais quand même, je m'attendais à une mort un peu plus subtile ou directe pour la créature. En tout cas elle se fait bien déglinguer on peut le dire, le final nous propose notre dose de zombies et là aussi il y en a un paquet, normal pour une école me direz vous. C'est un final très fan-service dans le style, que ce soit dans l'apparence du boss, ou bien l'utilisation de certains détails que l'on retrouve toujours comme le mot de passe. On a aussi confirmation de l'identité de la femme au manteau même si ce n'est pas une réelle surprise, je parle de Ada (je pensais encore à son double par moment.) On a aussi droit à un sacrifice final que je voyais venir, il est touchant, surtout que le personnage était attachant, bon après ses dernières paroles sont un peu lourdingues je trouve. En dehors de cela, le bon point vient des coupures de journaux, cela donne encore plus de matière au récit et même si là aussi on ne découvre rien, j'aime bien le côté paranoïaque qui s'en dégage. L'épilogue est simple, mais efficace et j'espère revoir le personnage dans un autre manga Resident Evil à l'avenir.

Les dessins sont toujours aussi bons ainsi que le découpage, le mangaka évite les poses clichées des autres tomes, on ne va pas s'en plaindre. C'était un final sans surprise, mais fort plaisant, je recommande donc la série.



#258 Loceane7

Loceane7

    Vétéran

  • Membres
  • PipPipPip
  • 509 messages
  • ID SteamIguana7

Posté 31 mai 2014 - 13:05

Salut à tous,

 

J'ai envie de me mettre aux BD. Que me conseillez-vous ? A savoir que je n'ai pas de style particulier, j'aime tout ce qui se fait de bon dans plein de domaines différents. Je me suis contenté des classiques Tintin et Astérix et à plus de 30 ans, j'estime avoir de grosses lacunes dans le domaine. Mais rien n'est jamais trop tard !

 

On me parle de Blacksad, des avis ?



#259 Alexia

Alexia

    The Imperious Queen of Executions

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 182 messages

Posté 20 juillet 2014 - 02:10

Pour les fans de Silent Hill comme moi, IDW sort prochainement un nouveau comic-book sur la saga, les autres étant de qualités, j'ai toute confiance dans le résultat final.On a quelques dessins et quelques informations:

 

Anne's Story is an upcoming Silent Hill comic published by IDW Publishing. It is written by Tom Waltz and illustrated by Tristan Jones.

The plot is focused on Anne Marie Cunningham and her perspective during Silent Hill: Downpour, rather than Murphy Pendleton. Howard Blackwood is also confirmed to appear in the comic.

 

227_sh_downpour_comic_02.png

 

J'ai hâte :)



#260 koforever

koforever

    Tueur de bisounours

  • Membres
  • PipPipPip
  • 4 805 messages
  • Lieu:la garde dans le var

Posté 27 juillet 2014 - 18:55

Voila ce que j ai lu ou achete recemment !

Lu :

 

Batman Silence excelent

Spiderman : Retour au noir pas mal

                    La guerre des symbiotes pas mal egalement

Xmen :  1602 je ne m attendais pas a ca mais ca se laisse lire

             Le phenix noir ( presque fini ) tres bon

             Xforce tres bon et violent mais on aura surement jamais la suite en france

Superman Terre un excelent mais un peu court vivement une suite

 

Achete :

 

Spiderman Vocation

Akira N&B les 3 derniers tomes sur 6 qui me manquait depuis des annees

Albator l integrale

Final fantasy 7 on the way to a smile en francais achete a Charlemagne



#261 Alexia

Alexia

    The Imperious Queen of Executions

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 182 messages

Posté 10 septembre 2014 - 03:07

Yes Yes Yes

 

C'est par le site Japan Touch que nous apprenons qu'un nouveau manga RESIDENT EVIL est en préparation au Japon.

Intitulé Biohazard "Heavenly Island" (L'île paradisiaque), nous ne savons pas encore s'il aura, de près ou de loin, un rapport avec RESIDENT EVIL REVELATIONS 2, mais une petite image sur la pub du magazine "Weekly Shonen Champion" jette un doute.

Et comme c'est Naoki Serizawa qui sera de nouveau aux commandes de ce nouveau manga, on peut raisonnablement estimer qu'un lien est possible entre les deux histoires tout comme Biohazard "Marhawa Desire" avait introduit l'histoire de RESIDENT EVIL 6.

Le dernier magazine "Weekly Shonen Champion" nous apprend qu'il pré-publiera ce manga Resident Evil à partir de l'hiver prochain.

 

Source: Biohazard France

 

Biohazard_Heavenly_Island.jpg

 

Contente je suis ! ! ! ! ^_^

 

:) :)

 

J'ai hâte de voir cette histoire, le précédent manga de la saga par le monsieur était bien comme le montre mes critiques dans le sujet, vivement les premiers chapitres . :)



#262 koforever

koforever

    Tueur de bisounours

  • Membres
  • PipPipPip
  • 4 805 messages
  • Lieu:la garde dans le var

Posté 09 octobre 2014 - 18:08

Je viens de terminer l integrale d Albator en manga . Ca n a pas grand chose a voir avec le dessin anime que l on a eu , enfin de ce que je m en rappel . Il y a beaucoup d humour et pas mal de personnage secondaire qui font leur vie sur le vaisseau .

On suit le combat d Albator contre les Sylvides et tous ce qui va avec ...

Spoiler

Du bon a lire et a relire , et ce dessin qu est ce qu il est beau ...



#263 Alexia

Alexia

    The Imperious Queen of Executions

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 182 messages

Posté 17 novembre 2014 - 16:20

La cité des esclaves tome 1 de Shinishi Okada

 

C'était intéressant à lire. Le sujet est assez glauque come la plupart des oeuvres de la vague Death Game. On découvre le SCM et on peut dire que c'est très particulier, pour faire simple c'est un jeu ou les participants utilisent des dispositifs à mettre dans la bouche. Les appareils sont directement en liens avec le cerveau du possesseur. Il permet d'augmenter la culpabilité de la personne une fois la partie perdue. Cela permet de soumettre la personne plus simplement. Bref c'est vraiment pervers et on se dit que ça va très vite partir en live. Ce n'est qu'un premier tome, mais celui-ci pose les bases de manière efficace. On a un panel de personnages, tous différents les uns des autres. Il y a des personnages glauques comme le violeur qui je dois dire se fait charcler comme il faut après le crime horrible dont il est coupable. Il y a aussi le gars au grand coeur, l'amoureuse désespérée qui devient cinglée et j'en passe. On découvre les personnages progressivement, chapitres après chapitres et ils sont très particuliers vraiment. En tout cas c'est glauque même si pour le moment cela reste assez soft quand même dans le genre. Je pense que les prochains tomes seront encore plus osés si c'est possible et je ne doute pas que ce soit le cas. En tout cas même si je ne vais pas dire que c'est cérébral comme titre, il faut quand même bien suivre vu que les règles, bien que simples, sont facilement modulables et que les personnages ont souvent un coup d'avance sur nous. Le récit en tout cas nous propose des twists intéressants, les personnages sont bien plus subtiles qu'on ne le pense et les dessins sont très bons. Le dessinateur a un sens du détail qui fait plaisir, il donne un ton très réaliste à ses dessins ce qui renforce le coté glauque de l'oeuvre et le dynamisme des planches est très bon, il n'y a rien à redire de ce côté là. Bref ce n'est pas toujours subtil, mais pour le moment c'est très bien écrit et j'ai hâte de savoir la suite.

 

Kyo-Ichi de Motorō Mase

Œuvre au demeurant fort sympathique car vraiment glauque et effrayante. Autour de Kyo-ichi, fou au visage difforme porteur d’une marque étrange, se construit un culte sanguinaire. Un homme seul, dont les amis sont morts pour avoir croisé la route de Kyo-ichi, tente de lutter contre la folie meurtrière des membres de la secte, mais leur leader semble invincible, et à chaque fois qu’il survit contre toute attente, le nombre de ses adeptes augmente. Comme si plus rien, désormais, ne pouvait arrêter la propagation de la marque.Le scénariste nous fait très vite entrer dans son œuvre, on découvre très vite qui est qui, qui fait quoi et surtout on s'interroge sur Kyo-Ichi. Il veut que les gens s'excusent, et on découvre d'ailleurs au court des deux récits le pourquoi du comment. Ce qui est vraiment troublant dans le récit, c'est le regard des personnages, des mauvaises personnes. Il est pénétrant et ils font peur même si on sent que les personnages sont clairement tordus, le gourou de la secte, Kyo-Ichi est vraiment glauque, d'ailleurs on se pose de nombreuses questions le concernant et on a pas réellement de réponses, ce qui augmente la tension et la peur le concernant. Les personnages principaux ne sont pas des héros, bien au contraire, ils sont pleutres au début du récit, mais ingénieux et c'est par leur intelligence qu'ils vont se révéler être vraiment courageux, au fur et à mesure des pages, ils sont impressionnants. La violence de l’œuvre n'est pas vraiment déconcertante quand on voit de quoi sont capables les sectes, d'ailleurs la scène de le hangar fait penser à l'incendie concernant un même hangar au Japon dans les années 90 et provoqué par une secte. C'était un fait divers de ma jeunesse. En tout cas le récit construit des personnages angoissants, notamment les enfants du second récit. Le mangaka exploite en tout cas encore une fois des thématiques sociales qui lui sont proches comme l'aliénation en société, le côté ikikomori des jeunes d'aujourd'hui et j'en passe. Les dessins sont très bons également, le mangaka exploite bien le côté surnaturel de cet univers, c'est assez étrange, mais j'aime ce que je vois en tout cas. Bref c'est du tout bon et vous devez le lire, c'est une œuvre fascinante.



#264 Alexia

Alexia

    The Imperious Queen of Executions

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 182 messages

Posté 20 décembre 2014 - 00:40

Tokyo River's Edge tome 1 de Yuho Hijikata

On découvre les détectives privés Ôkawabata et ma foi on peut dire que c'est assez intéressant. Le début était bizarre, les histoires étaient un peu classique et surtout on avait l'impression qu'il manquait une partie de l'histoire à chaque fois. En faite le rythme du récit était bizarre et justement il y a des facilités scénaristiques un peu trop faciles à mon goût et pourtant plus on avance dans l'univers de notre trio et plus on se prend d'affection pour les personnages. Le titre ne parlera peut-être pas à tout le monde vu que le rythme est très lent et les histoires sont assez particulières car elle parlent plus au Japonais par certains "détails". Il y a par exemple l'histoire autour du karaoké qui est assez intéressante, elle fait référence à un fait divers qui avait fait parler à la fin des années 90, ou il y a par exemple l'histoire de l'île aux femmes. Il y a une petite île de ce type qui existe et la mentalité des femmes y vivants est assez particulière, je ne vais pas dire que ce sont des Amazones non plus, je vais regarder sur internet s'il y a des liens qui en parlent, je pense que ce sera mieux expliqué que si c'est moi qui en fait le récit ^^. Il y a un certain humour en tout cas dans le manga, et des scènes bien décalées, que ce soit celle avec les oreilles, ou bien celle avec le harnais. Il y a aussi beaucoup de bons sentiments, certaines histoires sont très touchantes comme celle de l’ile par exemple. D'autres histoires nous donnent des informations intéressantes, en tout cas que je ne connaissais pas par exemple comme celle sur la nourriture. Maintenant j'espère que dans le prochain tome il y aura quelques détails ou phases dans les récits car cela se lit trop vite par moment et c'est dommage car c'est vraiment intéressant par moment.
Les dessins sont magnifiques, ils sont dans la veine réaliste de nombreux mangas récents et ce n'est pas dérangeant en soit, j'aime beaucoup justement car cela renforce le côté chronique des récits, cela nous touche plus directement. Les reconstitutions sont magnifiques, il y a une réelle âme dans ce manga et rien que pour cela vous devez le lire, c'est un bon manga, imparfait, mais c'est bien.
 



#265 Alexia

Alexia

    The Imperious Queen of Executions

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 182 messages

Posté 27 avril 2015 - 21:25

Lady Boy vs Yakuzas - L'île du désespoir tome 1 de Toshifumi Sakurai et Takahiro Sakurai

Hier soir, découverte donc de Ladyboy vs Yakuzas - L'île du désespoir tome 1 de Toshifumi Sakurai et Yuta Nabatame et je dois dire que ce fut une bonne surprise. J'avoue avoir eu peur d'avoir du côté racoleur et du récit moqueur et ce n'est pas du tout cela. Un ami a pensé à moi et me l'a proposé en m'affirmant qu'il n'y avait rien de vulgaire et de méprisant et donc ce fut total confiance. Après lecture de ce premier tome, je dois dire que je me suis bien amusée finalement et que le mangaka propose une très bonne série, en tout cas un très bon début de série, amusant et assez original en soit.
En faite l'histoire est assez simple et original, elle nous raconte l'histoire d'un Yakuza, qui après avoir couché avec la femme de son aniki va être contraint de changer de sexe, du moins on va lui forcer la main si on peut dire cela ainsi. J'avoue que cela peut être étrange, mais on ne peut pas dire que ce n'est pas original et c'est surtout bien écrit et cohérent avec le reste de l'univers. Le personnage, quand il est encore un homme, n'est pas attachant, au contraire, il a toutes les caractéristiques du macho et de l'idiot de service et quand il devient une femme, s'opère un changement radical dans sa personnalité et je dois que c'est un changement qu'on accueil les bras ouverts. J'aime bien aussi le choix du scénariste de ne pas procéder aux stéréotypes étranges en ce qui me concerne de voir le type se caresser et j'en passe, les hommes ont se fantasment, bon vous me direz que les femmes aussi ont le fantasme entre guillemets, fantasme n'étant peut-être pas forcément le terme, mais plutôt la curiosité, de toucher ce genre de changements. Ici le scénariste ne tombe pas dans cette facilité et ce côté voyeurisme et je l'en remercie.
On dirait un scénario de série b, mais je me répète, c'est bien écrit et c'est assez amusant même si on assez effrayant en soit, on craint très vite pour la sécurité de notre héroïne. En effet on s'inquiète car elle (je ne sais pas si je dois dire héroïne en faite, car certes physiquement il ressemble à une femme, mais ce n'est pas un choix volontaire) se trouve sur une île ou il n'y a que des pervers et divers criminels qui veulent tous abuser de sa personne, d'ailleurs les personnages de l'île ont un background, ils ne sont pas de simples figures, mais ont tous un passé et on découvre le passé de certains personnages et je dois dire que ça fait froid dans le dos, sincèrement entre les violeurs et les pervers, on a qu'une envie, que le gouvernement brûle l'île avec les monstres qui y habitent. Bon il y en a beaucoup qui veulent abuser de notre héroïne, uniquement pour pouvoir sortir en vie de l'île vu que c'est une clause de contrat avec le clan Yakuza du récit.
Le récit a plusieurs aspects et l'un des plus présent reste bien entendu son côté survival. Plus on apprend à savoir qui est qui sur l'île et plus on a peur. Le flashback qui nous montre le viol du professeur sans être vu sous l'angle voyeurisme m'a fait froid dans le dos et mise mal à l'aise. Il y a aussi le pseudo-sauveur ingénieur qui n'en est pas un et qui lui aussi est un violeur en puissance. Sincèrement quand le scénariste présente le pourquoi de la présence de cet homme sur l'île, on se dit que non, non et non. Ce sont de véritables monstres et on se demande si au final notre personnage principal sera indemne à la fin du récit ou s'il sera victime des types présents sur l'île. Cette aventure permet au personnage principal de vivre des moments intenses et il fera une découverte vraiment particulière et à laquelle il ne pouvait s'attendre et nous n'ont plus du coup.
C'est vraiment glauque comme titre et pourtant le scénariste arrive à nuancer légèrement en ajouter une bonne dose d'humour par moment.
On pouvait craindre du titre, d'avoir une histoire glauque dans le mauvais sens, c'est à dire qui ne serait que du voyeurisme et ici pour se moquer des transsexuels et il n'en est rien. Le mangaka n'abuse pas non plus de la nudité qui pourrait être très présent dans ce genre de titre, à part une scène ou on voit ses fesses et beaucoup de subjectif, il n'y a rien de vulgaire et faisant très fanboy et on peut encore une fois dire merci.
Maintenant j'attends de voir si le tome 2 qui est disponible depuis avril sera tout aussi intéressant, j'ai confiance.



#266 Alexia

Alexia

    The Imperious Queen of Executions

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 182 messages

Posté 03 juillet 2015 - 23:48

690231Sanstitre2.jpg

Donc hier soir (ou techniquement ce matin vers 4 heures du matin du tome 2 de La Cité des Esclaves de Shinichi Okada au scénario et Hiroto Ôishi aux dessins. Le premier tome était une belle surprise bien que très difficile à dire de par son sujet assez violent, le second tome continue son exploration du phénomène du SCM et des conséquences de son utilisation par les pratiquants et je dois dire que je pensais l'horreur terminée pour certains protagonistes, il n'en est rien et c'est même pire que ce que je pensais.
Le scénariste continue de s'intéresser aux personnages du premier, tout en proposant une nouvelle pléthore de personnages, eux aussi intéressants ou étranges selon le point de vue si je peux dire.
Le concept de SCM est toujours au centre du récit, notre personnage principal et sa partenaire s'intéresse au concept même du produit, même si ceux-ci n'apparaissent que très peu dans le récit. La partie ou ils explorent un blog et découvre que le personnage de Ryûô est un vrai psychopathe, sincèrement voir sa manière de décrire ce qu'il a testé (ou bien voudrait tester) en utiliser l'appareil fait froid dans le dos. Je veux bien qu'avec ce genre de pouvoirs on devient facilement un monstre pour l'Homme, mais faut clairement être dérangé pour faire ce qu'il veut faire même si ce n'est pas encore le pire, en gros on a que le sommet de l'iceberg donc on ne peut pas se faire un avis concret sur lui, surtout quand on voit ses deux esclaves.
En effet Julia est une victime, étrange, car d'elle-même elle montre des aspects de soumission, mais c'est quand même une esclave, son acolyte Ataru (est très beau et classe, mais je m'égare ^^) est aussi un homme de parole, pas bête du tout et qui comme le dit Nakano (il y a un twist à son sujet, logique, mais que je n'avais pas vue venir une seconde) joue sur les mots.
J'aime bien le personnage de Nakano et son lien avec Shiori, qui elle aussi, derrière son air hautain, est vraiment un personnage intéressant et auquel on s'attache. D'ailleurs la scène de bastonnade m'a fait terriblement mal et je voulais limite participer pour l'aider à se défendre.
Le responsable de la bastonnade est un monstre, Zennichi est un monstre pour moi, qui n'a aucun respect et qui je l'espère va souffrir pour ce qu'il a fait à Lucie. Tout le passage la concernant m'a anéantie pour des raisons qui me sont propres, en tournant les pages, je me disais "non, pas encore, non c'est impossible" et rien que d'y repenser je trouve vraiment cela triste et j'espère qu'elle va réellement s'en sortir, j'ai eu de l'espoir et même le sourire à la fin du premier tome, je ne m'attendais pas à ce retournement de situation horrible. Le dernier personnage du récit est le plus intriguant, je parle du porteur de l'appareil Zushiomaru, qui se trouve être un chien ^^.
Je ne m'y attendais pas, c'est étrange et en même temps on se dit presque que c'est logique. Le chien est animal apprivoisé, utiliser l'appareil sur lui c'est presque impossible de le perdre, même si personnellement je ne considère pas un animal comme un esclave. En tout cas je m'interroge à son sujet, comme à la présence de la mafia dans le récit.
Le ton du manga est sombre, mais il y a quand même de l'humour à plusieurs reprises (je pense au défi entre Nakano et Shiori notamment et quelques moments attendrissant (Shiori donnant à manger à Zushiomaru,) mais bon ça reste glauque et le trait de dessinateur, très réaliste, renforce cette sensation tout du long. J'aime son sens du détail et sa manière d'aborder certaines situations qui sous le trait d'un autre serait insoutenable et proche du voyeurisme. Ici c'est fluide et tellement réaliste qu'on se sent réellement impliqué.
Bon je dois acheter le tome 3 qui est disponible depuis quelques semaines.

939799index.jpg

Je viens de lire le tome 1 de Reversible Man de D. Natakani et je dois dire que ce fut une lecture assez particulière. J'adore le Seinen, les histoires psycho-horrifique, mais celui-ci est assez particulier, il y a du bon comme du moins bon. Runa Kitahara, la Petite-soeur de Shiba Kitahara est une jeune fille assez particulière, il y a une légende qui court à sn sujet qui est bien perverse, mais qui une fois révélée est vraiment creepy en soit. D'ailleurs je trouve justement que ses pouvoirs sa particularité physique est très particulière, sans vouloir spoiler on se demande comment elle fait pour mettre toutes les armes qu'elle a en sa possession à cet endroit. C'est très glauque et en soit amusant. Suite à la mort de sa soeur elle fera équipe avec Hachi et Roku pour la venger et je dois dire que vu l'état dans lequel sa soeur est laissé, cela se comprend largement. Sincèrement quand tu vois la scène tu te demandes réellement ce qui s'est passé, qui est derrière tout cela et j'en passe. La mystère ne reste pas longtemps entier vu qu'on découvre très vite l'identité du responsable et je dois dire qu'il est monstrueux dans tous les sens du terme, malheureusement même sans être Retourné, des gens comme lui, il en existe un paquet, aussi creepy, aussi glauque, aussi bizarre. Jun Tsukamoto est la honte de sa famille, c'est un être obsédé par le sexe et même si je n'ai rien contre le Hentai, ici on sent réellement le malaise, on sent qu'il est monstrueux et malsain. D'ailleurs le personnage est complètement chtarbé et plus on avance dans le récit et plus on se demande comment un type comme lui peut exister. C'est réellement un monstre, c'est limite si on ne voit pas sa transpiration en train de couler sur le sol, c'est difficile à imaginer, mais on a limite l'impression d'avoir un manga poisseux dans les mains en le lisant.
Hachi et Roku sont deux autres personnages du récit, ils font partie du monde Yakuza et je dois dire qu'ils ont la classe et sont amusants à plusieurs reprises. On découvre de nombreuses choses dans ce premier tome, notamment l'identité de Hachi et je dois dire que je m'y attendais pas, je fus assez surprise de la révélation de fin. Tout au long du récit on apprend plus sur les personnages, le mangaka s'intéresse vraiment à la personnalité de ses personnages, c'est un réel plaisir de découvrir cela et en même temps on se demande ou sera la limite dans la perversion. Les personnages sont effrayants. Le mangaka n'en oublie pas de développer son background et on découvre une organisation bien creepy sur les bords, on se demande vraiment ce qu'ils veulent en exploitant les Retournés. Plus on avance dans le récit et plus c'est creepy, le hic c'est que je trouve le final trop grossier.
En effet plus on avançait dans le récit et plus on se demandait ce qu'était le virus en question, si c'était un virus d'ailleurs, ce que veut l'organisation, pourquoi certains Retournés ne le sont pas réellement et j'en passe. Le final ne devait pas forcément répondre à cela, mais au moins nous orienter légèrement, donner quelques indices ou continuer d'entretenir le mystère sauf qu'il y a un tel débordement de violence, de gore que cela annihile une grande partie de l'effet, c'est réellement décevant à voir en ce qui me concerne et on se demande pourquoi un tel débordement. Je ne vais pas dire que le reste était subtil, mais c'était régulé et ici ce n'est pas le cas malheureusement.
Bon il n'empêche que j'ai quand même envie de lire la suite, donc je verrai bien si c'est aussi étrange par la suite ou pas. Les dessins sont très bons en tout cas, comme je l'ai dit, le dessinateur arrive à rendre le tout réellement glauque et à plusieurs reprises on en vient presque à détailler les planches qui ne sont pourtant pas très belles dans ce qu'elles représentent, on sent que le dessinateur a eu du plaisir à développer ses planches et je dois dire que je suis interrogative sur la suite.



#267 Alexia

Alexia

    The Imperious Queen of Executions

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 182 messages

Posté 05 juillet 2015 - 12:05

Inspecteur Kurokôchi tome 1 & 2 de Kono Koji et Takashi Nagasaki

Un sujet original, des personnages intéressants, une bonne histoire, des bons dessins, qu'est ce que je peux demander de plus? Rien en faite car c'est totalement, mais alors totalement incroyable comme manga, enfin moi j'adore cette série déjà. C'est un polar qui nous plonge dans l'univers très particulier de la corruption, de la politique et de la lutte de pouvoirs entre les différents organisations au Japon. On a donc deux héros, un anti-héros et un jeune cadet, tous deux travaillant pour la police. Ici on nous présente un monde sombre, réaliste et ou l'honneur, la folie et la violence sont la manière simple de communiquer entre les hommes de pouvoir et leurs sbires. Ici on a toutes les thématiques classiques de ce type de récit comme le trafics d'influence, la corruption à tous les niveaux, les alliances étranges, les faux suicides ou les meurtres afin d'effacer les preuves d'un quelconque crime.... et ma foi cela fait plaisir car même si le mangaka ne nous évite rien, il le fait avec talent en ce qui me concerne et ce n'est jamais, mais alors jamais ennuyant, car on est toujours à se demander d’où pourra venir la prochaine affaire, quel moment sera le plus glauque et surtout qui est le plus horrible entre nos héros et les gens qu'ils combattent.
Le héros principal n'est pas un cinglé de la gâchette, un monstre sans cœur, c'est un justicier aux méthodes controversées, il est corrompu, il est violent et il a une manière de s'exprimer digne des films d'action, mais c'est ce qui nous accroche. Les autres personnages sont très bons aussi et digne des meilleurs polars ou Yakuza Eiga, que ce soit Seike ou par exemple Kurokôchi. C'est vraiment intéressant et même quand on connait le type de protagoniste que nous propose le scénariste, on reste surpris sincèrement. Tous nos personnages sont embrigadés dans un complot à grande échelle et on va de surprise en surprise. J'aime beaucoup les différents dialogues qui eux aussi sont très réalistes, en effet on sent que le mangaka se fait plaisir et ne veut pas nous épater, il veut juste écrire une histoire vraiment proche des faits divers que l'on voit dans les journaux.
Le récit présente des moments complexes, mais qui ne nécessitent pas non plus de grandes connaissances et surtout c'est très bien écrit, donc on comprend tous les évènements et on peut dire que quand on termine un tome, on veut la suite de toute urgence pour voir toutes les ramifications du complot présent dans l'histoire.
Kono Koji est brillant et propose une série de planches magnifiques et souvent surprenantes, on est dans le récit à chaque instants et il arrive à nous présenter toutes les subtilités des personnages et à les rendre vraiment réels, c'est prodigieux et même si le titre est sombre et réaliste, il donne une touche très différente et se rapprochant par moment des planches que peut proposer par exemple monsieur Urasawa ou Sakurai.
Bref c'est beau, c'est bien écrit et on veut d'autres récits du duo.



#268 Alexia

Alexia

    The Imperious Queen of Executions

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 182 messages

Posté 08 juillet 2015 - 01:43

Lady Boy vs Yakuzas - L'île du désespoir tome 2 de Toshifumi Sakurai et Takahiro Sakurai était très bon également même si je fus surprise et choquée par certains passages. La relation avec le père est vraiment glauque, mais glauque à un point que c'est choquant et la partie masturbatoire fut vraiment dérangeante. La scène en tout cas est vraiment glauque à observer, on est dans la tête d'un pervers et je dois dire que c'est vraiment étrange comme sensation. Le scénariste arrive vraiment à nous mettre dans sa tête, le tout couplé au dessins est parfait pour avoir cette sensation de malaise.
D'ailleurs le scénariste contrebalance cette partie avec de l'humour noir ou on découvre que le chef de clan qui a envoyé notre héroïne sur l'île est lui aussi un mauvais père et je dois dire que la partie ou sa fille raconte ce qu'il a fait est très étrange et en même temps marrante. Les dessins augmentent cette sensation d'étrangeté. En tout cas j'aime bien cette partie même si elle est malsaine.
La suite de l'aventure est tout aussi étrange. Kôzô rencontre une secte, ce qui est assez étonnant quand on voit tous les cinglés qu'il y a sur l'île, au début on a le sourire car ils sont sympathiques et on commence à douter quand on voit les paroles de leur chef, le jeu de mots est déstabilisant et donc on ne sait pas vraiment si c'est de l'humour de la part du scénariste ou si c'est vraiment un chtarbé.
Je ne dis pas que les criminels sont irrécupérables et encore moins les Yakuza, mais pour le coup vu la panel de personnages de l'île, on se doute qu'il y a réellement un truc bizarre pour le coup. Quand vient le moment de la cérémonie, j'ai eu mal, c'était vraiment horrible à voir, surtout devant la réaction du chef du clan.
C'est un monstre qui regarde des monstres s'en prendre à une femme innocente. Moi en tout cas cela m'a bouleversé et le final de la scène est vraiment étrange. Nos sentiments se bousculent, d'un côté on est horrifié, de l'autre, la réaction de notre héroïne fait plaisir et on prend plaisir à la voir se défendre et à taper dans le tas, à leur faire mal là ou il faut. La dernière partie du récit est intéressante même si l'alliance en question est étrange.
Ok ce n'est pas directement sa faute vu ce qu'il a vécu, mais bon voir le géant faire équipe avec notre héroïne promet des situations pouvant être intéressantes, violentes ou amusante. Je ne sais pas encore. Le récit est dynamique en tout cas, on a des surprises, notamment la réaction du père. Il y a des parties amusantes, notamment celle ou on voit les deux pervers avec les pierres, mais je dois dire que c'est terrifiant quand même. C'est violent, amusant et glauque et je peux comprendre si le second tome est décevant, moi je continue d'apprécier la série en tout cas, que ce soit pour les dessins ou l'histoire et je me demande ce que va proposer le tome 3 que j'ai en ma possession. La partie codex à la fin du tome est intéressante et on peut dire qu'on a une belle brochette de pervers.
Bref c'est bien et je recommande la série même si elle n'est pas pour tout le monde.



#269 Alexia

Alexia

    The Imperious Queen of Executions

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 182 messages

Posté 30 juillet 2015 - 14:24

Yukito tome 1 de Arimasa Osawa et Akiko Monden. Je voulais lire ce manga depuis la sortie du premier tome et je dois dire que je ne suis pas déçue une seconde.

Tokyo. Arrondissement de Shinjuku. Dans le quartier mouvementé de Kabukicho, un jeune homme semble chercher son chemin. Inutile d’être un expert pour voir qu’il n’est pas du coin. Il est à la recherche d’un clan de yakuzas : le clan Tashiro. Mais il ignore que ce clan a été démantelé dix ans plus tôt. Son prénom est Yukito. Les caractères qui le composent signifient : “l’homme des neiges”. Et, tel un blizzard, il sème rapidement le trouble sur son passage - attirant sur lui les regards de la pègre et l’attention d’un inspecteur de police...

Au début on peut dire qu'on peut avoir des craintes vu que l'histoire débute de manière assez naïve, comique en quelque sorte et plus on lit ce récit et plus on découvre un thriller prenant, avec des personnages charismatiques et une vraie étude du milieu Yakuza et de comment fonctionne certains quartiers, les logiques entre clans et j'en passe. Le Yakuza fait fantasmer l'occident et à raison selon moi sur certains points, ici pour le moment on a juste une esquisse de ce milieu, mais qui pourtant présente certains aspects des personnages de ce milieu, que ce soit le rôle du Aniki, ou même la manière dont les bureaux exploitent les jeunes filles pour voler les hommes.
C'est toujours un plaisir de voir Tokyo prendre vie, mais voir le monde Yakuza de Osaka avec le quartier de Tobita Shinchi serait un plus, mais bon cela n'arrivera pas dans le manga vu que le clan que cherche notre héros était présent à Tokyo. En tout cas les rencontres que fait le héros sont intéressantes et je dois dire que c'est plaisant de voir différentes générations. On sent qu'il y a eu des recherches, que ce soit dans la retranscription des quartiers, de la manière d'être de la police envers la pègre au Japon, mais aussi dans les attitudes des différents personnages. On ressent cela autant par l'écriture, que par les dessins, il y a vraiment une certaine classe qui se dégage des personnages. Le scénariste arrive à donner du mystère à son récit et nous proposes des passages vraiment étranges, mais dans le bon sens car on s'interroge constamment sur les raisons des uns et des autres.
Le scénariste mélange parfaitement bien les influences et les univers, notamment pour construire ses personnages comme notre héros qui a du sang matagi, c'est vraiment classe car cela augmente la violence et le danger qui peut émaner de lui. Les autres personnages ne sont pas en reste comme monsieur Sae par exemple.
J'aime beaucoup la manière dont il est utilisé, il y a une sorte de running gag, mais réaliste, ce genre de personnage existant dans la police. L'intérêt est bien entretenu par les mystères entourant les différents assassinats, mais aussi les choix de certains personnages.
On ne sait pas vraiment ou cela va nous mener, il y a des pistes, des fausses je suppose, notamment en ce qui concerne la disparition du clan, mais et surtout de nombreuses questions, j'attends les autres tomes avec impatiente pour me faire une meilleure idée du récit, mais pour le moment c'est vraiment bien.
C'est dynamique, mystérieux, vraiment beau (les dessins sont parfaits, mais alors vraiment parfaits) et c'est digne des meilleurs romans Noir que je connaisse. Vous devez lire ce titre.



#270 Alexia

Alexia

    The Imperious Queen of Executions

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 182 messages

Posté 08 septembre 2015 - 03:03

Psychic Détective Yakumo tome 1 est un shojo de Suzuka Oda et je dois dire que ce fut une belle surprise.

 

Le petit copain de Miki, Kazuhiko, a voulu lui faire un peu peur et l’a amenée dans un immeuble abandonné que la rumeur veut hanté. Mais l’exploration tourne au cauchemar : Miki s’écroule soudain ; transportée à l’hôpital, elle reste dans une sorte de coma inexplicable. L’amie de Miki, Haruka, décide d’appeler à l’aide celui que tous considèrent comme le "porte-parole des fantômes" : Yakumo Saito. Mais son œil rouge lui permettant de voir les esprits des morts lui suffira-t-il à élucider cette sombre affaire ?

 

Le début est assez classique, mais il fonctionne très bien. On s'amuse pas mal en découvrant les deux personnages principaux et notamment notre détective. Il est narcissique, il aime manger, beaucoup, il dit nawak, on ne sait jamais si ses dons sont réels ou s'il y a une embrouille derrière tout cela. C'est j'en conviens très classique, mais plus on avance dans le récit et plus on a des surprises, notamment sur la relation qu'entretien notre détective avec les spectres et celui par exemple de l’héroïne. En parlant de l'héroïne, pour le moment on a peu d'informations, elle a une blessure assez profonde et de nombreux remords sur un épisode de son passé, que l'on comprend parfaitement. D'ailleurs le flash-back est très bon et je dois dire qu'on a limite les larmes aux yeux en voyant le drame. L'enquête principale est elle aussi assez bouleversante en soi quand on découvre les raisons du meurtre. C'est vraiment réaliste et on dirait vraiment que cela vient d'un fait divers que l'on peut lire dans un journal. Plus on découvre l'enquête et plus on a envie d'en voir d'autres.

La mangaka distille dans son récit aussi quelques éléments pour les futures enquêtes, des bribes d'information qui seront je pensées développer par la suite, en tout cas il y a du mystère et cela fait bien plaisir.L'enquête permet de découvrir d'autres personnages comme celui de l'enquêteur et sa relation avec le détective est assez amusant, oui je sais, la relation assez comique et simple, du déjà-vu, mais ce qui fait la force de ce manga c'est son écriture, l'ambiance que la mangaka arrive à distiller au fur et à mesure. Ce n'est jamais ennuyant et pourtant c'est assez lent. L'écriture est impeccable, on s'attache aux personnages et on arrive à s'identifier à eux. J'aime beaucoup les dialogues, il y a toujours une petite remarque sarcastique, un petit détail très nawak sur lequel on bloque car il fait bien rire

Les dessins ne sont pas en reste, les expressions sur les différents visages sont assez efficaces et on rigole pas mal devant le nawak de certaines situations et surtout comment c'est représenté, après par moments ça manque peut-être de quelques détails dans certaines scènes, mais rien de méchant et c'est juste parce il faut bien que je trouve quelque chose à critiquer ^-^ . En tout cas je suis conquise et j'ai envie de continuer la série.



#271 Alexia

Alexia

    The Imperious Queen of Executions

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 182 messages

Posté 10 novembre 2015 - 00:51

Ma critique du dernier Resident Evil se trouve sur le site de Carole. :)

 

MODIF






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)