>
>
Les Free to Play : Nexon et Vindictus

Les Free to Play : Nexon et Vindictus

Un des meilleurs F2P du moment
Par Erwan Lafleuriel - publié le
Image

Parler de Nexon, c'est bien, mais surtout parce qu'il nous on amené récemment les très bons F2P action RPG Vindictus qui offrent enfin aux joueurs impatients une expérience de MMO un peu plus énervée que ce que font les autres titres. Tera ? Core Blaze ? Blade&Soul ? Ces titres ont l'air très bien. Mais Vindictus est là, tout de suite.

Il faudra parfois affronter des miniboss en cours de route.Même si ça ne se sait pas trop, Vindictus est une préquelle à Mabinogi et reprend donc cet univers celtico-manaesque fourre-tout. Nous sommes donc transportés dans un monde médiéval fantastique, où l'armée régulière et une bande de mercenaires se chamaillent alors que des événements inquiétants se profilent à l'horizon. Déjà, les gnolls se rassemblent et s'organisent, ce qui n'est pas du tout habituel pour des Gnolls... Heureusement, vous êtes là pour aider tout le monde à découvrir ce qu'il se trame.

Cap sur l'instance

Dessins de grande qualité et bonne ambiance pour les dialogues avec les PNJsEn pratique, votre boulot consistera à vider des instances de monstres à la chaîne. Tout le côté social se déroule dans une ville : suivi de l'histoire, marchandage, artisanat, etc. C'est très mignon et les PNJs sont représentés en 2D quand vous entrez dans leurs bâtiments respectifs, façon RPG asiatique. Tout fonctionne très bien, tant au niveau de l'interface que de la direction artistique. Sur le port du premier village, vous choisirez le lieu et la difficulté de votre prochaine mission, avant d'embarquer sur le bateau qui vous y mènera. Vous pouvez partir seul ou jusqu'à quatre joueurs. D'une manière ou d'une autre, on ne peut pas dire que le jeu soit trop dur au début.

Héros à tout faire

Une mission se déroule donc en vue à la troisième personne et à travers un long couloir rempli de monstres, d'objets tous destructibles, et de pièges utilisant la physique. En bon MMOaction, le gameplay vous propose de tailler votre chemin à travers tout cela de différentes manières : en maniant deux épées, en balançant des sorts, en jouant du bouclier, etc. En fait, vous ne jouez pas une classe dans Vindictus, mais un des héros de l'histoire : Fiona, Lann ou Evie. On attend l'arrivée de Karok (un gros balèze) et de l'archer Kai, mais ce n'est pas pour tout de suite.

Le grind version action, c'est mieux

Tiens ! J'botte les gobs moi ! En pratique, vous pourrez donc faire différents combos, esquiver, ramasser et lancer des objets (ou frapper avec), utiliser des armes secondaires, charger des coups spéciaux, faire des prises, etc. Tout cela durant des sessions de combat d'une dizaine de minutes environ, avec un gros boss à la fin. Selon votre talent, vous gagnerez plus ou moins de points dans diverses catégories : l'expérience pour passer de niveau, les skill points pour améliorer vos attaques et diverses compétences, et les points de mission (il faut parfois arriver à un certain niveau pour débloquer la suivante). Vous accumulerez aussi du butin qui servira surtout à l'artisanat (armes, armures, consommables).

On ne regrettera dans Vindictus que quelques défauts techniques du côté de l'animation qui lagge un peu parfois, ainsi que certaines facilités dans le graphisme (« c'est quoi ce vieux .jpg en arrière-plan ? »). L'action, bien que répétitive (et on met un bon moment avant de pouvoir changer de décor), reste assez jouissive. Personnellement, je teste souvent des F2P pour voir comment ils marchent, sans accrocher plus que cela. Vindictus, lui, a réussi à me faire jouer un peu plus que de raison... C'est un F2P globalement réussi et à essayer par les plus récalcitrants d'entre vous.

La rédaction vous recommande

8 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (8)