La saga Street Fighter

Découvrez la série qui lancé le genre de la baston !
Par Aymeric Lallée - publié le
Image

Street Fighter II The World Warrior : 1991 en Arcade

C'est en l'an de grâce 1991 que le jeu de combat est réellement né en arcade au Japon. Profitant de l'arrivée des bornes Taisen (deux bornes d'arcade reliées entre elles permettant de jouer à deux en face à face), Street Fighter II The World Warriors est un véritable coup de poing qui va droit au coeur des joueurs arcade de l'époque. On y trouve huit personnages jouables (et quatre boss charismatiques) aux looks et aux styles de combat exagérés capables de satisfaire le plus grand nombre. Une jouabilité plus accessible, même si les coups spéciaux étaient encore inconnus et donc difficiles à sortir, remporte tous les suffrages. On retrouve les six boutons, marque de fabrique de la série, ainsi que des premiers embryons d'enchaînements.

Street Fighter II Prime Edition & Street Fighter Prime Hyper Fighting : 1992 en Arcade

Cette version reprend les mêmes éléments en ajoutant la possibilité d'incarner des quatre boss du jeu. A savoir, Balrog, Vega, Sagat et M.Bison. Sachez, par ailleurs, qu'il était possible de jouer en versus avec le même personnage en Arcade, chose impossible à l'origine.

C'est tellement beau que je ne peux résister à l'envie de vous proposer cette émission inoubliable qui illustre une des versions console, présentée par un certain Cyril Drevet !

Super Street Fighter II The New Challengers : 1993 en Arcade

Véritable révolution graphique dans la série des SFII, cette borne proposait de jouer tous les personnages de base, auxquels il faut ajouter les quatre boss et quatre petits nouveaux que vous connaissez bien désormais : Dee-Jay, T-Hawk, Fei-Long et Cammy. Ce volet comptabilise les enchaînements de coups. Cette nouveauté augmente d'ailleurs votre score, tout comme le premier coup du match, si vous parvenez à l'asséner (la fameuse "First Attack"). C'est aussi le Super qui introduit, pour la première fois, huit couleurs de costumes différentes par personnage ainsi que de nouvelles poses et phrases de victoire. Une baffe pour l'époque, qui a mis toute la concurrence K.O, grâce notamment à des graphismes surpuissants !

Super Street Fighter II Turbo : 1994 en Arcade

Quelques mois plus tard, Capcom assène le coup de grâce à la concurrence en sortant Super Street Fighter II Turbo. Cet épisode est charnière dans la saga puisqu'il rajoute les premières furies (que l'on doit en fait au Art of Fighting de SNK) pour tous les personnages. A force de frapper et de se prendre des coups, les guerriers accumulent de l'énergie, illustrée à l'écran par une barre de "Super", qui, une fois chargée, permet de sortir une version améliorée, et souvent destructrice, d'un coup spécial. Pour faire ressortir la puissance de ces coups devastateurs, Capcom décide de baisser les dommages des coups normaux et spéciaux. Une décision qui aura pour effet d'obliger les joueurs à profiter des enchaînements pour augmenter leurs dégâts. Evidemment, cette version est aussi spéciale puisqu'elle voit l'apparition de Shin Gouki (Akuma chez nous) en boss de fin, seulement si vous parveniez à terminer le jeu sans perdre un round, cela va de soit. Il était même possible de jouer, sur certaines versions, ce personnage, dans un style moins puissant, au moyen d'un code à réaliser à l'aide du stick et des boutons.

Pour le plaisir, voici l'introduction du jeu. Un moment qui, encore aujourd'hui, me fait verser une petite larme !

40 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (40)