>
>
eSport, notre Interview de Mihael "Mikyx" Mehle : Grand retour aux Worlds avec G2 ?

eSport, notre Interview de Mihael "Mikyx" Mehle : Grand retour aux Worlds avec G2 ?

Par Eva Martinello - publié le
Image

Nous avons profité du lancement du League of Legends European Championship pour nous entretenir avec la nouvelle recrue d'une équipe de taille : G2 Esports. Mihael "Mikyx" Mehle, support de l'équipe, nous parle de ses attentes pour la saison. 

G2 Esports est l'équipe qui est arrivée jusqu'en demi-finale du championnat du monde en 2018. Cette année, elle revient de plus belle en recrutant le finaliste des mondiaux Caps, à la midlane... et Mikyx en support, précédemment chez Misfits. Une équipe au sein de laquelle il devra faire ses preuves.

Mikyx aux côtés du nouvel AD Carry, Perkz

Gameblog : Vous êtes déjà à deux victoires après cette première semaine de split. Dans quel état d'esprit es-tu arrivé dans la ligue ?

Mikyx : Nous étions juste concentrés sur le fait de jouer de la même façon qu'en entraînement et de ne pas avoir peur. Mais jusqu'ici, les matchs ont été très différents des entraînements car tout le monde a joué de façon plus passive. La première partie que l'on a regardé a duré de 30 à 40 minutes, ce qui est assez long comparé aux entraînements où les parties se terminaient en 20 minutes... mais nous concernant, nous sommes arrivés en essayant de jouer aussi agressif qu'en entraînement et ne pas être trop intimidés. Je pense que, pour moi en tous cas, la lane était plus difficile à gagner car je me disais que je n'avais pas droit à l'erreur sur scène. Mais après 10 minutes, je me sentais plus comme en entraînement car les compositions d'équipes restent les mêmes.

J'allais justement demander quels obstacles vous avez pu rencontrer en entraînement.

Pour l'instant... je pense que nous n'avons pas encore vraiment rencontré d'obstacles car ça se passe assez bien. D'un autre côté, on ne doit pas être trop confiants : on ne savait pas vraiment à quoi s'attendre en arrivant, car soit nous étions bons, soit c'était les équipes que nous avions affrontées qui étaient mauvaises.

Tu joues en botlane avec Perkz, qui a changé de rôle. Comment as-tu géré cette transition ?

Jusqu'ici, ça s'est plutôt bien passé. Il apprend le rôle très rapidement : comme il est intelligent, il sait comment un matchup va se passer, même quand c'est son premier. Je n'ai pas eu grand-chose à lui apprendre là-dessus. Au fil des entraînements, on s'est améliorés sur le fait de jouer ensemble pour être sur la même longueur d'ondes.

Est-ce qu'il a un style de jeu différent des autres AD carries, grâce à son expérience midlaner ?

Je pense que la plus grande différence entre Luka et les autres est son champion pool. Il peut jouer beaucoup trop de champions différents, il peut pratiquement tous les jouer ! J'aime beaucoup ça, car je suis aussi un joueur qui essaie de maîtriser beaucoup de champions différents. Ça rend les drafts très amusantes avec Luka, on a tellement de choix.

C'est donc un avantage stratégique plutôt qu'un inconvénient ?

Ce qui est drôle, c'est que l'on est 5 à vouloir être des innovateurs sur la meta. J'adore cet état d'esprit et je pense que l'un des problèmes des joueurs professionnels est qu'ils ne jouent parfois que 3 champions différents et ne sont pas très bons sur les autres, ou alors, ils ne connaissent pas les champions qui correspondent à d'autres rôles. Dans notre équipe, on peut jouer 2 ou 3 rôles différents.

Une première semaine sans faute pour G2

Avec Caps, vous êtes les nouveaux arrivants dans l'équipe. Comment s'est déroulée l'intégration ?

Pour moi, comparé à mes anciennes équipes, c'était plus facile de m'intégrer. Je connaissais déjà Wunder, car il était mon coéquipier chez Splyce, et je discutais déjà avec Perkz depuis 2016, je dirais. J'ai aussi beaucoup discuté avec Caps pendant l'offseason. Jankos était le joueur que je ne connaissais vraiment pas en arrivant dans l'équipe. Mais ce n'est pas grave, car on s'est très vite rapprochés... grâce aux animes ! En plus, tout le monde dans l'équipe a le même humour, donc on s'est bien entendus tout de suite.

Tu as dû affronter des anciens coéquipiers dès votre premier match contre Origen, qu'est-ce que ça t'as fait ?

J'ai trouvé très drôle le fait de les affronter et de leur donner l'accolade après la victoire... j'adore le fait de pouvoir battre des anciens coéquipiers, j'en ai dans plusieurs équipes en LEC. Hier, on a gagné contre Alphari et Kold [Origen]. Pour Kold, je lui ai juste donné une accolade après la victoire et Alphari... il déteste le contact, mais je lui ai ouvert les bras, il a soupiré et il est quand même venu vers moi.

À quoi t'attends-tu pour vos prochains matchs, contre Rogue et exceL ?

Je dirais que les deux équipes que nous avons affrontées étaient plus fortes qu'elles [Origen et Schalke 04]. On fera en sorte d'arriver aux matchs avec la même préparation que cette semaine, mais étant donné que nos deux matchs étaient clairement en notre faveur, je suis confiant pour la semaine prochaine. 

Pour toi, quelles sont les forces de ces deux équipes ?

Je pense qu'exceL joue très bien en équipe. Je me souviens d'avoir vu un TP bot dans les 5 premières minutes d'une partie, c'était une bonne idée. Les joueurs sont synchronisés et je pense qu'ils sont forts du côté de la midlane et jungle. Pour ce qui est de Rogue, je dirais que leur point fort se situe aussi du côté mid-jungle. J'ai déjà joué avec Sencux, il a une très bonne vision de jeu, et je pense qu'il peut bien se synchroniser avec Kikis [jungler], qui est du genre à mener les parties.

Tu as déjà participé aux Worlds en 2016, est-ce que tu crois à un grand retour cette année ?

Oui ! Après ma première année aux Worlds, je n'ai pas réussi à y retourner les deux années d'après et c'était assez terrible. Mais je suis certain que je vais y arriver cette année et qu'on ira loin avec G2. 

Merci pour le temps qu'il nous a accordés. Vous pouvez suivre son actualité sur son Twitter et celui de G2 Esports.

La rédaction vous recommande

1 commentaire
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (1)