>
>
Castlevania a 30 ans : Le meilleur et le pire de la série vampirique de Konami

Castlevania a 30 ans : Le meilleur et le pire de la série vampirique de Konami

Par La Rédaction - publié le
Image

Haunted Castle

Le détour par l'arcade de Castlevania ne fait pas partie des souvenirs qu'on aimerait conserver. Néanmoins, il est nécessaire de rappeler que cette adaptation de 1988, qui commence de façon comique, était ce qu'on peut appeler une purge. Lourd, assez vilain pas respectueux du jeu original en faisant évoluer le fouet en épée et d'une difficulté à s'arracher les cheveux : un vrai faux-pas.

Castlevania : The Adventure

La joie de voir arriver la licence au creux de nos mains a rapidement fait place à la déception. Saut pourri, lenteur effroyable, cordes remplaçant les escaliers sans raison faisant foi d'un level design fallot : penchez-vous plutôt sur le très bon remake, Castlevania : The Adventure ReBirth paru sur Wii.

Castlevania : Vampire's Kiss

Non qu'il soit profondément sale, ce titre de 1995. On peut même déceler du bon. Mais disons que cette transposition de Rondo of Blood sur Super Nintendo a eu le cran de passer après le révolutionnaire Super Castlevania IV... et de se voir amputé de nombreux éléments appréciés sur PC-Engine. Les niveaux retravaillés , moins de chemins alternatifs et surtout, absence de Maria en tant que personnage jouable. Pourquoi accepter une version au rabais ?

Castlevania 64

Beaucoup auraient préféré que ce soit celui-ci qui soit annulé et non la version Dreamcast. Mais il est sorti, en 1999 et a déçu. Konami Kobe a eu beau tenter d'implémenter certaines idées, en proposant deux protagonistes distincts, Reinhardt et Carrie, la réalisation comme la maniabilité ne suivaient pas. Rushé, il aura droit à une version retravaillée dans Legacy of Darkness, qui paraîtra la même année.

Castlevania : Order of Shadows

En 2007, les téléphones portables ont eu le bonheur d'un épisode de Castlevania rien qu'à eux. Assez peu maniable, pas des plus jolis et beaucoup trop court, l'aventure de Desmond Belmont figure comme un jeu d'action et de plate-forme somme toute banal. Hormis ses musiques, peu de choses à en retenir...

Castlevania Judgment

Koji Igarashi n'a pas eu que des projets heureux à superviser. Judgment fait partie des spin-offs que Konami estimait devoir tenter sur Wii pour attirer un nouveau public vers la licence - avec un character design signé du mangaka Takeshi Obata (Death Note). Hélas, ce jeu de combat usant des Wiimotes et Nunchuks s'est révélé très creux et pas vraiment au niveau de son héritage, malgré l'envie de bien faire. Dommage.

Castlevania : Harmony of Despair

Parce que les versions classiques ne fonctionnaient pas si bien en dépit du succès critique, la question de l'expérience arcade et multijoueur s'est posée. Le résultat a été ce metroidvania chronométré online où des joueurs incarnant différents héros de la série devaient collaborer pour choper du loot et atteindre un Boss des quelques niveaux proposés. Une version allégée et coopérative qui n'aura pas convaincu à sa sortie en 2010 sur Xbox 360.

CR Pachinko Akumajô Dracula

Pas la peine d'en rajouter après ce trailer concernant ce Pachinko (et non Pachislot, qui a déjà eu droit à trois adaptations). Tout est dit avec le terme EROTIC VIOLENCE. Le dossier, comme le cercueil de Dracula, est clos. Adieu.

La rédaction vous recommande

22 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (22)