>
>
Des jeux AAA pour filles ? Carole Quintaine répond à la polémique

Des jeux AAA pour filles ? Carole Quintaine répond à la polémique

Par Carole Quintaine - publié le
Image

Depuis des mois, chaque lundi matin sur Gameblog, nous publions des Tribunes et Éditos que vous pouvez tous retrouver ici. En marge des traditionnels news, tests & co, ces articles permettent de se questionner, de lancer ou ouvrir les débats. En clair, d'échanger.

En tant que rédacteur en chef, je veille d'ailleurs à ce que la diversité des points de vues puissent trouver leur place... même si, parfois, elles ne représentent pas l'avis général de la rédaction. Si on était tous, toujours d'accord, quel intérêt ? 

Jusqu'à présent, tout se passait bien. Les lecteurs appréciaient cette volonté d'ouvrir un peu la ligne éditoriale du site. Mais ce matin, l'article "Où sont les jeux AAA pour filles ?" signé par Flavien Stirnemann a fait bondir certains internautes. Et que les portes des internets s'ouvrent avec leur habituelle mesure... au point de placer Gameblog dans les sujets les plus commentés sur Twitter. Diantre. Autant être franc, ce n'était pas le but... et nous avons même l'impression que certains ont préféré réagir en s'arrêtant à un titre (qui pose une question, plutôt qu'une affirmation), au lieu de lire réellement l'article. Un travers habituel du "net". 

La formulation était-elle maladroite ? Peut être. A-t-elle permis de susciter le débat ? Sûrement. Aurait-il pu être plus nuancé ? Probablement.

En tout cas certains lecteurs ont souligné qu'ils auraient préféré avoir l'avis d'une joueuse. Nous vous avons donc écouté, et Carole Quintaine a souhaité s'exprimer sur le sujet. Librement. Avec ses propres mots. Voici donc sa réponse. 

Retrouvez l'ensemble de nos chroniques et tribunes ici


Avocate du Diable

Suite au brouhaha malodorant naissant sur les internets ce matin concernant le papier de Flavien, cet homme éminemment sexiste et arrogant, sur les "AAA pour filles", je me devais de venir défendre la cause féministe si injustement... défendue, dans cet article ! Oui, car pour tout vous dire chers lecteurs/lectrices, il y a maldonne. 

Replaçons les choses dans leur contexte. Flavien Stirnemann, qui a la mauvaise idée d'être chroniqueur sur Gameblog (retrouvez ses précédents diaboliques articles ici) a souhaité mettre sur la table le problème de ces gens qui pensent qu'il y a des jeux pour les filles et des jeux pour les garçons, ces derniers étant bien évidemment les plus intéressants. Réalisant alors que cette manière de penser simpliste devait être combattue il s'est muni de sa meilleure arme : sa plume. Le souci, c'est que cette plume est masculine... Et ça, ça ne passe pas auprès de tout le monde.

J'aime le maquillage et les armes... Qui suis-je Flavien ?

Celle-ci a aussi le malheur d'être directe, vraie, honnête et un tantinet sarcastique. J'aime énormément je ne vous le cache pas. Mais en dansant langoureusement avec les idées reçues et en les mettant en évidence comme le ferait Sherlock avec des preuves, il a visiblement heurté la sensibilité de certains qui ont tout de suite hurlé au scandale... sans prendre le temps de lire ? Ou tout simplement sans prendre le temps de saisir la subtilité de ses mots ? Trop pressé à troller, peut-être ont-ils aussi oublié qu'un "?" n'est pas une affirmation. 

Oui car en vérité amis joueurs, l'auteur du papier surfait tout naturellement sur la vague de l'ironie en tournant les idées préconçues en ridicule. Il est d'ailleurs fort dommage que le fond de l'article ait été presque oublié, pour ne voir que sa forme.

"Les filles aiment le maquillage, les garçons les armes." Comme le souligne notre accusé, ici il fait, je cite [...] volontairement le choix de "partitionner" les sensibilités selon des raccourcis socio-culturels admis

C'est bon, z'avez compris ? De mon point de vue, la meilleure manière de tordre le cou aux idées reçues c'est de les utiliser, les mettre en avant, les désacraliser, les violenter, les démantibuler... et il l'a si bien fait ! Car si vous lisez le papier jusqu'aux dernières lignes vous constaterez qu'il en arrive à une conclusion avec laquelle je suis 100% d'accord :

Les AAA pour filles n'existent pas, évidemment. Ou alors dans la tête des féministes (hommes ou femmes) exaltés.

Pourquoi ? Parce qu'à force de vouloir se mettre en avant et prouver qu'elles/ils existent, une certaine classe de féministes atteinte de maladie de persécution font du tort aux copines. Brandissant énergiquement le drapeau de la femme blessée (mais forte) elles s'écrient (avec agressivité parfois) avant de voir qu'il faut parfois aller plus loin... qu'un titre. Ou une ironie.

Anecdote qui va vous faire sourire. Il y a quelques temps, on me demandait à l'occasion d'une interview pour le mémoire d'une joueuse ouvertement féministe : "quel jeu est typiquement féminin pour toi ?" En gros, une féministe me posait la question qu'on aurait voulu que Flavien n'évoque pas. Jamais. Le diable.

Vous savez quoi, j'ai répondu : "aucun". J'ai même trouvé la question étonnante, limite sexiste... paradoxalement pour une interrogation formulée par une féministe. Pourquoi est-ce que des jeux seraient-ils exclusivement réservés aux femmes ou aux hommes ? Un jeu est un jeu, je n'ai jamais vu apparaître la mention "Pour femmes uniquement" ou "QUE pour les garçons" sur des jaquettes de jeux vidéo. C'est d'ailleurs ce que précisait Flavien dans sa Tribune...

Je suis surprise qu'on puisse poser ce genre d'interrogation et encore plus surprise que certains aient pu prendre le titre de l'article au sérieux... Cela dit, Flavien récolterait un 10/10 en "Accroche" à l'école de journalisme, je la trouve en effet intelligente et pour le moins efficace... même si derrière la qualité du débat n'a pas été à la hauteur. Après avoir hurlé, les trolls sont malheureusement souvent décevants quand il s'agit d'argumenter.

Interdiction de parler des femmes

Tout cela pour dire qu'on crie peut-être un peu trop vite au sexisme (lisez les articles bon sang !) dans les jeux vidéo et que certains(es), à force d'agressivité (et de ras-le-bol très probablement aussi je n'en disconviens pas) véhiculent malheureusement cette idée de "Pour les filles, "Pour les garçons" que mon collègue essaye de "casser" (à ses risques et périls) dans son article.

Mais ne nous éloignons pas trop du sujet : le procès de Flavien, est celui de Gameblog par la même occasion. Le vrai problème se situe où ? Je le soulignais dans mon premier paragraphe : c'est un homme. Bah oui, c'est de sa faute. Du coup, il ne devrait pas s'exprimer à propos des femmes. C'est écrit. Je ne sais pas où mais ça doit être écrit quelque part.

Eh bien en tant que femme (j'aime le maquillage), je suis plutôt de l'avis contraire. Je suis heureuse qu'un homme prenne la parole pour casser les codes pré-établis à propos des femmes. Que vous aimiez la manière ou pas, que vous appréciez la ligne édito de Gameblog ou non,  le fond est bien celui là : Flavien est venu casser les codes sexistes pour tenter de démontrer que les femmes étaient elles aussi des joueurs à part entière et qu'il fallait les prendre en considération. Je le cite à nouveau :

Car la majorité des joueurs sont des joueuses, et leur achat, leur vote, compte.

Il convient donc de relire la papier de ce monsieur avant de le condamner. Maladresses ? Pas certaine. Raccourcis ? Assumés ! Sexisme ? Non diantre ! Les gens sont tendus ? On dirait que oui... Il me semble que le monsieur aime les joueuses, qu'il a souhaité les mettre en avant et ce "détournement" pour en parler est brillant ! Malheureusement pour lui, l'intolérance, celle-là même reprochée aux sexistes, l'attendait au tournant...

Une femme d'accord avec un homme

Je tenais donc à souligner, puisqu'on me l'a beaucoup demandé, qu'en tant que femme évoluant dans l'univers mystique du jeu vidéo, je partage non seulement l'avis de mon confrère sur le sujet mais je trouve en plus le style extrêmement plaisant. Il vous dérange ? J'aime encore plus ! Je rajouterais que nous avons besoin de ce genre de "propos" pour faire bouger le monde névrosé du jeu vidéo. Oui, névrosé. Petit, tout petit, étriqué, qui n'aime pas qu'on dise les choses clairement, haut et fort. Qui jubile devant l'hémoglobine, mais pète un plomb à la vue d'un téton. Bougeons, bon sang au lieu d'utiliser le "sexisme" pour faire du bruit, ça ne fera rien avancer et le but de ce genre d'article est à l'opposé de cela. Bien au contraire.

Je le sens, certains clameront que ce genre de papier est utilisé pour faire des vues, des "clics" comme on dit vulgairement. Sauf que non, il est fait pour faire réagir sur des sujets d'actualité qui méritent qu'on parle d'eux. Mais oui, ils font des vues. Malheureusement beauuuucoup plus que des interviews de développeurs, pourtant aussi, si ce n'est plus, intéressantes que ces problèmes sociaux. Vous savez ces interviews, ces dossiers de fond que les internautes réclament sans cesse mais qui ne semblent pas mériter autant d'attention, que des tweets à "buzz" générant de la haine pure, immédiate, épidermique... 

Au passage, je note que certains, toujours les mêmes, s'acharnent à vouloir faire passer Gameblog pour ce qu'il n'est pas. En relayant exclusivement les articles qu'ils n'aiment pas, avec lesquels ils ne sont pas d'accord, etc... le tout servi avec une jolie rage, ils déforment la réalité. Certains ont qualifié Gameblog de sexiste. C'est tout simplement mensonger. Gameblog m'a ouvert ses portes, m'a permis de m'exprimer librement sur ma passion, comme il l'avait fait auparavant avec Pia, Salomé et d'autres Gamebloggeuses. 

Alors où êtes-vous quand Gameblog propose des articles de fond, de longues interviews détaillées ? Pas assez sulfureux pour vous sans doute ? Ca demande trop de temps de lecture ? Désolé. Ils continuent pourtant à exister pour celles et ceux qui savent les apprécier à leur juste valeur.

Moi, joueuse, victime du sexisme 

Pour revenir sur le sujet principal et terminer, je tenais à rebondir sur le problème du sexisme en général : j'ai été victime de sexisme moi aussi. Oui. Insultée, critiquée, bafouée, chaque jour sur les réseaux sociaux, ici même sur les forums... parce que je suis une femme. Et après ?

Je m'en suis servi comme une énergie pour avancer, faire des choses. C'est de mon point de vue le meilleur moyen de prouver que j'ai ma place ici. C'est trop facile d'agresser autrui en criant au sexisme. J'ai préféré jouer. Prendre la parole comme le font de plus en plus de femmes. Et elles ont bien raison ! L'article de Flavien est porteur d'énergies positives visant à faire évoluer la pensée étriquée au sujet des femmes ; au lieu de le condamner remercions-le : il ne dit que la vérité. En tout cas je partage son point de vue. 


Vous aimez le nouveau visage de Gameblog ? 
Vous souhaitez soutenir directement et concrètement la rédaction dans son effort 
pour vous apporter de meilleurs contenus ? Alors n'hésitez pas à devenir 
membre Premium et bénéficiez de nombreux avantages...
 
Devenez membre Premium pour nous aider à vous proposer un meilleur Gameblog... 

La rédaction vous recommande

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 358,28 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 189,95 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
FIFA 17 PS4
PlayStation 4
Neuf : 55,06 €
Final Fantasy XV Day One Edition PS4
PlayStation 4
Neuf : 49,99 €
75 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (75)