La boîte à sucre de Zaza

La boîte à sucre de Zaza

Par Zaza Blog créé le 13/12/09 Mis à jour le 30/09/11 à 11h14

Mon univers de fille culturée...

Ajouter aux favoris
Signaler
Des joulies oeuvres

Le cubisme quésako ?

Je vais vous faire un topo sur le cubisme, un mouvement artistique à l'origine inspiré par les oeuvres de Cézanne, Paul de son prénom.

Je vous explique : Cézanne, peintre plutôt impressioniste en a eu un peu ras le pompon de faire des patés de peinture et était un peintre jamais satisfait (comme quasiment tous mais chez lui c'etait pathologique). Un jour il se dit :

" Mais bourdel de puteuh borgne con* !!! Y'as pas que la lumière dans le bouzin, y'a des formes quand même... Comment je vais faire ? pour qu'on voit que les objet sont palpables, qu'ils sont pas plats... Raaaaaa c'est relou peuchère de fan de chichoune*...."

* Oui il est du pays des cigales, malheureusement, il est mort avant de trouver la solution...Mais il était pas loin hein...


Alors après trouzemilles versions de "la montagne Sainte Victoire", il mourrut sur un amer gout de pas avoir trouver ce qu'il cherchait...C'est pourtant pas tombé dans l'oreille d'un sourd !

Y'en a même deux qu'ont choppé le tips : Braque et Picasso, le début du cubisme commence avec "les demoiselles d'Avignon" :

Pas couillons les deux mecs, ils ont juste poussé l'idée de base de Cézanne en "géométrisant" les formes tout bètement... Bref ils se sont pas trop foulés. Mais ils sont allés quand même un peu plus loin :

Ben tu vois, mon très cher Braque... Je crois qu'on peut aller un peu plus loin dans le bouzin : imagine qu'on puisse dans un même tableau voir les nichons de la dame, ses fesses, son profil, sa face, les trucs qu'on arrive à voir que quand on sculpte... tu vois le truc ?

- Ben je vois bien ou tu veux en venir mon bon Picachou mais t'as pas peur que ça fasse patchwork à la Frankenstein ?

- Mais non, mon tit Braquemard, au pire on pond une théorie sur le besoin de pouvoir visualiser tous les plans de l'espace dans un pavé de 5000 pages, sachant qu'on est pas des brelles en dessins (on a déjà peint assez de croutes avant), pi on se fera pleins de pognon !

-Top là mon Pablito !

Et voilà comment est né le précubisme, non parce que faut pas croire : y'a pas un cubisme mais 4.

Le précubisme, je viens de vous l'expliquer, ensuite y'a le cubisme analytique : dans cette phase Braque et Picasso fragmentent les objets, incluent la notion de lumière-ombre et zappent la couleur.

 

Le joueur de guitare. Période du cubisme analytique

On est effectivement sensé voir un mec en train de jouer de la gratte, alors avec un peu d'imagination je suis sure que vous pouvez le voir... Allez làààà... un petit effort siouplait !

Après ils sont passés par le cubisme synthétique :

C'est un peu pareil que l'analytique sauf qu'ils poussent le vice un chouilla plus loin : ils synthétisent, il mettent le minimum d'infos pour comprendre sans avoir à donner un titre à l'oeuvre et ça fonctionne pas mal. Ils réintègrent la couleur et débordent le cadre du support : ils font les poubelles et avec des ciseaux et de la colle ils révolutionnent les techniques : "la peinture c'est has been" .

Finalement, dans cette période, les supports ne sont plus aléatoires mais choisis : encore une guitare mais on se rapproche plus du concept de "faire de la sculpture, représenter un objet dans son intégrité sur un plan". Les matériaux choisis reflète l'objet représenté : le bois (pour l'objet) le papier et le crayon (pour les outils de représentations : ce n'est pas une guitare mais un "dessin" de guitare, cf. surréalisme qui sera développé bien plus tard)...

Dernière période : le cubisme orphique :

Ici pas une oeuvre de Picasso mais de Sonia Delaunay. L'orphisme est à l'origine, un terme donné par Guillaume Apollinaire, les couleurs et les formes ne représentent plus des objets mais des abstractions telles que la vitesse, et le rythme... Ce qui donne les fondements de l'abstraction (suprématisme, futurisme, expressionisme abstrait, Bahaus) et l'art conceptuel.

Ce mouvement, à la base tout couillon, a repoussé les limites de conceptualisation des représentations et est à l'origine d'un énoOorme boulversement  des pensées artistiques au XXème siècle et encore aujourd'hui. 

Tout ça pour vous expliquer que tout s'enchaine et qu'on ne peut pas observer une installation ou une oeuvre abstraite dans une exposition sans avoir dans un premier temps compris ce que signifie la conceptualisation !

Je sais c'est un peu compliqué et indigeste mais tout part de là...même si je peux pas blairer les productions de Picasso, vous comprenez à présent pourquoi ce mec a sa signature réutilisée sur une bagnole !

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Dav_Funk
Signaler
Dav_Funk
Surtout on apprend pas mal de choses pour un néophyte comme moi. Merci Zaza
Zaza
Signaler
Zaza
J'essaie de faire un maximum pour que ce soit pas trop chiant, merci beaucoup. En tout cas je suis ravie de t'avoir fait découvrir un micro bout de l'art moderne !
mobyere
Signaler
mobyere
Je crois que c'est la première fois qu'un article parlant "d'art" arrive à m'intéresser. Chapeau, j'ai tout lu et j'ai même bien aimé !

Édito

Bienvenue dans le monde des chokapic, des chamalow et des tendresses...

En passant par une petite visite au musée, des chansons et musiques que j'aime bien et des livres que dedans y'a des belles images et autres trucs qui font de ma boîte à sucre un vrai ramassi de conneries...

Archives

Favoris