L'ex-vie d'un petit éditeur indé et la nouvelle vie d'un ex du jeu vidéo

Par David Jeuvideo Blog créé le 20/04/10 Mis à jour le 22/06/11 à 13h14

Après avoir travailler plusieurs années dans le jeu vidéo pour des éditeurs mais aussi comme responsable de magasin Micromania, j'ai décidé de continuer ce blog créé à l'époque de Zallag. Il reprend les archives de cette petite société composée de 6 personnes et présente mon point de vue.

Ajouter aux favoris

Catégorie : Jeux

Signaler
Jeux

 

Bonjour tout le monde,

 

Voici donc mon 3ème et dernier article sur les projets de fin d'étude de la formation en jeu vidéo Gamagora à Lyon. Après vous avoir présenté Space Racer, Jomoh et Prison of Will, je vous parle aujourd'hui de mon coup de coeur « Kaolao ». A vous de me dire si vous partagez mon avis...

Le concept :

Enfermé dans une sorte de labyrinthe, un jeune aztèque essaye de sauver en avançant pièce après pièce. Pour se faire, il peut compter sur un pouvoir magique qui lui permet de déplacer quelques secondes des blocs de pierre. En sus des pièges, des robots modifient le lieu et limitent ainsi le pouvoir de notre jeune héros...

L'histoire :

L'histoire étant pour le moins riche, je vous en propose ici une version concentrée sans trop vous en dévoiler.

« Kaolao est un jeune Aztèque. Le jour de ses 12 ans, ses parents l'accompagnent à Tenochtiltan pour qu'il y apprenne l'art des glyphes. Les glyphes permettent de déplacer des objets temporairement. Ce pouvoir magique puissant ne fonctionne néanmoins que quelques instants. En effet, les éléments déplacés reprennent naturellement leur place au bout d'un certain temps.

Hors il existe plusieurs types de glyphes, dont un permettant de maitriser le temps. Grâce (ou à cause de celui-ci) Kaolao va se retrouver dans un futur bien étrange...Alors qu'il se trouve dans un temple aztèque, Kaolao est transporté 600 ans plus tard. Dans ce futur qu'il ne connait pas, des sortes de machines/robots « recyclent » les pierres du temple. 

Afin de revenir à son époque, il espère retrouver le glyphe du temps caché dans le temple. Sera-t-il encore là ? Que font ces machines ? Comment parvenir à s'échapper ? »

Pour le pitch complet = http://kaolaolejeu.blogspot.com/p/le-scenario.html

 

Quelques images in-game de la démo :

Pour tester le jeu gratuitement :

http://kaolaolejeu.blogspot.com/p/telechargement.html

 

La BO gratuite :

http://admin.i-site.fr/Upload/upload/Fraysse-editions.com/Kaolao_Music.zip 

 

Le blog officiel :

http://kaolaolejeu.blogspot.com/ 

Petit bilan personnel :

Les « + »

- Le style graphique unique qui mêle l'art aztèque avec un design clairement inspiré des films Tron
- La gameplay qui rappelle Minecraft tout en l'intégrant naturellement à une histoire originale
- Le level-design bien construit (en tout cas prometteur) qui propose une expérience de jeu proche de Portal et du film « Cube »
- La BO !!!

Les « - »

- L'intro composée de dessins qui ne colle pas avec le style 3D du jeu (point de vue personnel)
- La démo n'est pas optimisée 
- Pas mal de bugs (caméra, contrôles, affichage...) mais qui n'empêchent pas de jouer

Avis global 

Un projet ambitieux mené en seulement quelques semaines. La démo n'est pas optimale mais elle permet assez bien de se rendre compte du potentiel du projet. Mon coup de coeur cette année, comme ce fut le cas l'année dernière avec Gerridae. Un jeu frais et atypique à l'atmosphère unique.

 

=> Maintenant que ce tour d'horizon est terminé. Que pensez-vous des 4 projets ? Quel est votre préféré ?

 

@+
David
http://www.facebook.com/David.Jeu.Video

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Jeux

Bonjour tout le monde

La semaine dernière je vous parlais des projets étudiants conçus par les élèves de la formation en jeu vidéo « Gamagora » (facultés Lyon1 et Lyon2).

 

Pour rappel, 4 jeux ont été conçus cette année :

Space Racer - Un jeu de course dans l'espace

Prison of Will - Un jeu poétique qui n'est pas sans rappeler Braid

Jomoh - Un jeu d'action résolument barré

Kaolao - Une sorte de mix de Portal avec Minecraft

Après vous avoir parlé du jeu de course spatiale « Space Racer », je vais vous présenter 2 autres jeux. Je réserve pour mon 3ème et dernier article mon coup de coeur personnel.

  

Le concept :

« Prison of Will » s'apparente à Braid ou un bon vieux Mario en 2D. On déplace un personnage sur un décor en 2D. L'originalité de ce titre provient du décor dans lequel évolue le héros et de ce qu'il peut en faire. En effet, il se déplace dans les pages d'un livre. Il possède une capacité spéciale lui permettant de découper des encarts dans les pages afin de passer plus facilement de l'une à l'autre.

Ce résumé n'est sans doute pas suffisamment explicite. Je vous invite donc à tester la démo (voir ci-après pour plus de détails) ou cliquer sur ce lien http://1.bp.blogspot.com/-oEVjQ3cL7E4/Ta73LtaJ8rI/AAAAAAAAAAM/aJKKIicVYrw/s1600/AnimConcept.gif

 

  

L'histoire :
Will est un petit personnage enfermé dans une prison littéraire. Son auteur cherche à créer le personnage parfait. Will ne compte pas se laisser faire. Il va donc essayer de s'échapper du livre et retrouver son identité qui lui a été dérobée par l'auteur.

 

 

Un premier trailer :

 

 

Pour tester le jeu gratuitement :
http://dl.dropbox.com/u/24842584/Prison%20Of%20Will%20Build%20987.zip


 

Le blog officiel :

http://prisonofwill.blogspot.com/

 

Petit bilan personnel :

Les « + »

- Le principe de base alléchant
- Le parti-pris graphique choisi

Les « - »

- J'ai du mal à penser qu'on puisse développer un jeu long et pas trop redondant du côté des challenges proposés à partir de ce principe
- Le style graphique est globalement inégal
- Les décors (trop) chargés rendent la lisibilité difficile par moment
- La démo ne permet de jouer finalement que très peu avec la fonctionnalité unique du jeu (découpage)

Avis global :

Prometteur de base, la démo m'a laissé sur ma faim. J'aurais plus voulu jouer avec la fonction « découpage » qui constitue (d'après moi) le gros plus du jeu. En l'état, je reste donc frustré malgré une belle idée.  

__________________________

 



Le concept :

Dans Jomoh, on suit 2 personnes âgées qui essayent d'échapper à une multinationale spécialisée dans les traitements contre la vieillesse. Le gameplay est très proche d'un hack'n slash avec une caméra 3D de côté. Le joueur contrôle le « papi » qui doit protéger son épouse qui s'enfuit avec son déambulateur. Le rythme cardiaque de sa femme est à surveiller en permanence !

  

L'histoire :
« Jomoh se déroule dans univers alternatif où le vaccin anti-vieillesse vient d'être découvert par la société Phoenix Corporation. Devant l'euphorie de cette découverte, les gouvernements apportent tout leur soutien à la société et s'empressent de diffuser ce véritable élixir de jouvence, allant jusqu'à en faire une obligation et transformer les hospices en centres de vaccination.

C'est dans ce contexte qu'Henri et Huguette s'apprêtent à être vaccinés. Cependant, Huguette est témoin d'une scène qu'elle n'aurait jamais dû voir : elle aperçoit au loin des petits vieux chargés dans un mystérieux camion. Elle décide alors de s'enfuir pour leur échapper, mais cela ne passe pas inaperçu et le personnel de Phoenix Corporation se lance à sa poursuite. Henri, son mari depuis 49 ans et ancien agent des services secrets, décide donc de la suivre pour la protéger lors de ses périples qui vont tous deux les mener aux quatre coins du globe, au cours d'une folle semaine, à travers monts, forêts, jungles, déserts, afin de rétablir la vérité sur le vaccin et ouvrir les yeux du monde sur sa vraie nature. »

 

Une vidéo du projet à la moitié de son développement :

 

Pour tester le jeu gratuitement :

http://gamagora.univ-lyon2.fr/blogs/jomoh/telechargements/

 

Démonstration contextuelle du rendu de jeu qui a été faite avant même le démarrage du développement


Le blog officiel :

http://gamagora.univ-lyon2.fr/blogs/jomoh/ 

 

Petit bilan personnel :

Les « + »

- Les clins d'oeil et l'humour

- La prise en main rapide

- L'action frénétique

- La démo ne contient qu'un niveau mais qui dure bien 12-15 minutes

Les « - »

- Le style graphique ne me parle pas (3D cell-shading). Je trouve que cela colle mal avec la thématique et le style de jeu.

- J'ai du mal à me dire que je vais devoir suivre une vieille durant « x » niveaux. Par moment, j'aimerai plus de liberté de mouvement pour casser le rythme du jeu.

- Sans l'humour, je ne trouve pas le concept très original.

Avis global :

Presque totalement tourné sur l'humour, Jomoh est un bon défouloir. Pas aussi créatif que j'aurais pu l'espérer, il est néanmoins amusant. En effet si le gameplay n'est pas révolutionnaire, l'équipe semble nous réserver de nombreuses surprises J

 

 

Vous connaissez maintenant les 3 premiers projets étudiants Gamagora 2010-2011. Dans mon prochain article, vous découvrirez mon coup de coeur ;-)

A attendant, n'hésitez pas à donner votre avis ! 

@+
David
http://www.facebook.com/David.Jeu.Video

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux

Bonjour tout le monde

 

J'ai envie de partager un gros coup de gueule aujourd'hui vous contre la radio RMC et surtout son animateur du matin Jean-Jacques Bourdin. La nuit dernière j'ai allumé la radio pendant que je jouais. En zappant sur les stations, je suis tombé sur une rediffusion de l'émission « Bourdin & CO » du 21 juin 2011.

Pendant la phase de libre antenne, le journaliste donne la parole à un auditeur qui lie le drame de la jeune collégienne assassiné de Florensac à avec les jeux vidéo. C'est assez osé et particulièrement déplacé.

Le journaliste ne contrebalance pas les dires de l'intervenant et ne laisse pas la parole à des contradicteurs. Au final, les gens n'auront pu entendre qu'un seul son de cloche. Qui plus est, l'animateur surenchérit même sur les jeux 18+.

Pour écouter l'intervention complète, vous pouvez aller sur le site de RMC pour écouter en ligne ou télécharger le podcast :
RMC : 21/06 - Bourdin & CO - 9h-10h
Début 30:05 - Fin 31:35
Ecouter = http://www.rmc.fr/podcast/podcast.php?id=30
Télécharger = http://podcast.rmc.fr/channel30/20110621_bourdin_4.mp3

2 petits extraits choisis :
« La banalisation de la violence vient de tous les jeux vidéo qu'on peut avoir. »
« Y en a beaucoup qui dans ces jeunes adolescents qui malheureusement pour eux disent on est dans un  jeu vidéo et la vie réelle est un jeu vidéo. »
(Désolé pour les fautes de français, mais l'auditeur parle ainsi)

 

Que dire ? Nous restons toujours dans les mêmes stéréotypes !
Devons-nous reparler des parents qui achètent les jeux sans respecter le PEGI, des mêmes parents qui ne s'intéressent pas au système de contrôle parental...

 

Je m'énerve contre cette émission car il s'agît au moins de la 2ème fois que j'entends de tels propos alors que je l'écoute rarement. C'est du populisme primaire. Alors que d'un autre côté :
- des animateurs de la station ont collaboré à des jeux,
- le logo RMC a été incrusté dans certains titres,
- régulièrement la radio propose de gagner des softs.
Bref « le jeu vidéo ce n'est pas bien, mais si cela peut nous faire gagner de l'argent, nous ne sommes pas contres ».

 

Et vous, qu'en pensez-vous?
Arrivera t'on un jour à ne plus avoir à lutter contre de tels stéréotypes?

 

@+
David
Pour m'ajouter à vos amis Facebook = http://www.facebook.com/David.Jeu.Video

Ajouter à mes favoris Commenter (20)

Signaler
Jeux

Bonjour tout le monde

Hier soir a eu lieu la grande présentation  des projets de fin d'étude de la formation en jeu vidéo Gamagora à Lyon. Pour rappel, j'ai eu la chance d'intervenir auprès de ces élèves et d'être parrain d'un des projets ces 2 dernières années.

4 projets ont été présentés :
Kaolao - Une sorte de mix de Portal avec Minecraft
Prison of Will - Un jeu poétique qui n'est pas sans rappeler Braid
Jomoh - Un jeu d'action résolument barré
Space Racer - Un jeu de course dans l'espace

Je vais donc essayer de vous présenter au mieux ces 4 projets de fin d'étude. Pour commencer ce tour d'horizon, je vous propose de parler de Space Racer dans ce premier article. Certains d'entre vous ont peut-être lu un précédent article que j'avais déjà consacré à ce jeu au tout début de son développement.  
http://www.gameblog.fr/blogs/zallag/p_28578_jeu-etudiant-seduisant

 

Le concept :
Pour gagner des courses, vous devez (avec votre vaisseau) passer par un certain nombre de checkpoints dans l'ordre que vous souhaitez. Hors votre véhicule spatial possède une quantité limité de limité. Vous devez donc jouer avec les éléments de l'espace pour battre les autres joueurs en effectuant le meilleur temps.

Dans ce but, vous devez :
- utiliser à bon escient  les forces de répulsion ou d'attraction de certains corps célestes,
- éviter ou vous faufilez au milieu des champs d'astéroïdes,
- jouer avec les trous noirs,
- profiter des champs magnétiques...

L'histoire :
« Aux confins de l'univers, le puissant consortium Kryptos organise un tournoi de pilotage spatial un peu particulier. Pour participer, les concurrents doivent désactiver leurs modules anti-grav et prouver leur talent en surfant sur les ondes de gravité. En plus d'une immense notoriété, le gagnant recevra un ID de citoyen lui permettant de rejoindre les personnes les plus privilégiées de l'univers.

«Vous incarnez l'un des nombreux concurrents en quête de gloire, ou tout simplement à la recherche d'une nouvelle vie. Car une grande partie des prétendants à la victoire sont des travailleurs forcés de la planète Shyrius 5A, principal site de production de véhicules spatiaux dans la galaxie. Beaucoup sont d'anciens pilotes chevronnés exploités par Kryptos, dans le but de tester et de perfectionner les derniers modèles de vaisseaux. Pour ces as de la voltige, le seul moyen de retrouver leur liberté est de gagner un nouvel ID en remportant le tournoi annuel du consortium ! »

Un premier trailer :

 

Pour tester le jeu gratuitement:
http://www.space-racer.com/play/

 

Petit bilan personnel :

Les « + »
- Un concept vraiment original
- La course à la performance et au scoring
- Toutes les petites mécaniques de jeu présentes à découvrir
- Amusant à plusieurs
- Le jeu marche dans un navigateur, aucune installation donc
- Très bien fini pour un développement aussi court

Les « - »
- Il faut un certain temps pour maitriser le gameplay
- Moins amusant seul
- Dommage qu'il n'y est pas de contacts entres les concurrents (je suis tatillon car ils n'ont pas eu beaucoup de temps pour le créer)
- J'ai un peu de mal avec le style graphique de certains éléments in-game. Cela tranche avec les décors stellaires en fond et ce n'est pas toujours compréhensible.
- Il manque selon moi une carte globale pour décider de son parcours avant de le début d'une course.

Avis global:
Un jeu atypique et amusant pour les joueurs qui aiment se surpasser. Si au début on peut avoir du mal à prendre du plaisir, on s'amuse de plus en plus au fur et à mesure qu'on comprend les subtilités du gameplay. Au bout d'environ 15 minutes et avec des amis, on peut vraiment passer un bon moment.

Je profite de post pour féliciter l'équipe à l'origine de Space Racer (http://www.space-racer.com/lequipe/). J'espère qu'ils pourront continuer à le développer et surtout qu'ils trouveront très vite du travail dans le secteur !

 

@+
David
http://www.facebook.com/David.Jeu.Video

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Jeux

 

Bonjour tout le monde,

Bonne nouvelle pour ceux d'entre vous qui ne se sont pas encore essayé aux jeux Zallag. Nous lançons dès aujourd'hui une promotion temporaire massive sur tous les jeux PC made in Zallag !

Gods vs Humans, Racers' Islands - Crazy Racers et Racers' Islands - Crazy Arenas sont désormais téléchargeable pour 4,99€ chacun. 

Un bundle spécial est également disponible : vous y trouverez les 3 jeux pour 12,99€ seulement. 

Ces prix exceptionnels sont disponibles chez nos partenaires ainsi que sur www.zallag.com pendant tout le mois de mai et nous avons réalisé une vidéo pour l'occasion.

 

Jusqu'à 75% de réduction

Gods vs Humans

Histoire :

Vous incarnez les plus fabuleux Dieux de cinq grandes mythologies. Empêchez les humains de prendre votre place en abattant les tours qu'ils construisent !

Originalité :

Un tower-defense inversé qui vous demandera de ménager les humains pour parvenir à vos fins. Ici la violence gratuite ne servira à rien.

Où le trouver ?

Uniquement en téléchargement sur les principaux portails de vente en ligne de jeux tels que Nexway, Impulse... et bien sûr la boutique Zallag où la démo est également téléchargeable.

Prix : 4,99€ (au lieu de 19,99€)

  

 

Racers' Islands : Crazy Racers 

Histoire :

Six pilotes s'affrontent dans un gigantesque show TV...  Conduisez et tirez simultanément pour franchir la ligne d'arrivée en premier !

Originalité :

Conduisez et tirez en même temps grâce à un système de contrôle unique. Comme dans un FPS ; vous devrez vous déplacer et viser simultanément.

Où le trouver ?

Uniquement en téléchargement sur les principaux portails de vente en ligne de jeux tels que Nexway, Impulse... et bien sûr la boutique Zallag où la démo est également téléchargeable.

Prix : 4,99€ (au lieu de 14,99€)

  
Racers' Islands : Crazy Arenas

Histoire :

Vous aimez les défis et les sports mécaniques ? Crazy Arenas rassemble cinq grandes épreuves déjantées dans lesquelles il ne faut jamais s'arrêter...

Originalité :

Une compilation de jeux amusants à apprécier à plusieurs. L'originalité de son gameplay vous promet des heures de jeu, seul ou à plusieurs.

Où le trouver ?

Uniquement en téléchargement sur les principaux portails de vente en ligne de jeux tels que Nexway, Impulse... et bien sûr la boutique Zallag où la démo est également téléchargeable.

Prix : 4,99€ (au lieu de 9,99€)

  
N'hésitez pas à nous dire ce que vous pensez des tous premiers jeux Zallag dans les commentaires !
@+
Zallag Team

 

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
Jeux

 

Bonjour,

Aujourd'hui, je souhaite rebondir à une interview donnée récemment par Jonathan Blow au journal français Libération. L'article est paru sous le titre « Ces jeux détériorent la qualité de vie » et rédigé par Erwan Cario. Il est paru dans Libération du 7 avril 2011.

Vous pouvez le retrouver sur le site du journal à l'adresse suivante :
http://www.ecrans.fr/Ces-jeux-deteriorent-la-qualite-de,12446.html

Pour rappel, Jonathan Blow est à l'origine du jeu multi-récompensé Braid. Depuis quelques temps déjà, il donne régulièrement son point de vue sur la création de jeux et se bat plus précisément contre les jeux tels que FarmVille et CityVille. Ils dénoncent leur pauvre système de récompenses servant à attirer et conserver les joueurs. Ce type de jeux lui semblent contraire à l'éthique.

 

Pour ceux qui n'auraient pas le courage ou l'envie de lire son interview, je me permets de vous en extraire quelques phrases clefs. Il s'agît d'une sélection subjective :

« Le raisonnement qui a abouti au mécanisme de Farmville n'a jamais pris en compte ce que le jeu pouvait apporter au joueur, que ce soit en terme de plaisir ou d'expérience, il a simplement cherché à optimiser les rouages pour diriger le comportement des joueurs et profiter au maximum de leur temps libre. Et ce temps-là est précieux. L'utiliser pour une activité aussi vaine ne peut être une bonne chose. »

« Dans mon cas personnel, je crois au fait de vivre ma vie d'une façon raisonnable et éthique, que ce soit dans mes activités personnelles ou professionnelles. Et si je gagnais ma vie avec un jeu comme Farmville, je serais déprimé et je me sentirais coupable tout le temps. »


Maintenant je souhaite partager avec vous mon point de et mes doutes. J'ouvre le bal en espérant que vous serez nombreux à suivre en donnant à votre tour votre avis. Cet article me semble une bonne occasion de parler des jeux Facebook et autre Free2Play.

1° Qu'est-ce qu'un jeu éthique ?

J'avoue ne pas m'être foncièrement posé la question avant de lire cette interview. Il existerait donc des jeux éthiques et des jeux qui ne le sont pas... Jusqu'à maintenant, je me posais plus la question de savoir si le jeu qui est entre mes mains répond ou non au besoin qui a motivé mon acte d'achat. Par exemple quand j'achète GTA ou SHIFT extended, je n'attends pas la même chose. Tous deux répondent à des besoins personnels différents (s'évader, me distraire, me faire vivre une vie exceptionnelle, m'obliger à réfléchir...). Dans ces conditions, GTA « pourrait » me décevoir et non pas « SHIFT extended) même s'il est impossible de nier que ce dernier est nettement moins riche et poussé que le 1er. Ils ne sont pas censés m'apporter la même chose et j'en ai conscience lors de l'achat.

A cette réflexion, le concepteur de Braid m'invite à réfléchir sur la motivation des concepteurs de jeux. Que cherchent-ils ? Me faire plaisir et/ou me faire dépenser le plus possible ? Honnêtement comment imaginer qu'un développeur/éditeur puisse décider de financer la conception d'un soft sans espérer au moins rembourser les frais qu'il aura engagé. Même les petits indés ont besoin de vendre pour manger et financer de futures créations. Dans ces conditions, je trouve normal que les créateurs d'un AAA ou d'un jeu conçu dans un garage disent qu'ils doivent le vendre et gagner de l'argent.

Si je pousse la réflexion, je peux en déduire qu'un jeu non-éthique est un titre conçu uniquement pour générer de l'argent le plus longtemps possible et sans prendre en compte le plaisir du joueur. En effet Jonathan Blow  associe un jeu comme FarmVille à une sorte de drogue qui vous donne artificiellement du plaisir. 

« Sous des dehors sympas qui semblent rendre le joueur heureux, c'est finalement un produit qui détériore sa qualité de vie. »

Selon cette optique, l'essentiel des jeux intégrant un univers persistant ou quasi-persistant pourraient être considérés comme « non éthiques ». Je parle des softs demandant aux joueurs de revenir régulièrement car le système et leurs amis influencent à chaque instant leur propre partie. Seraient donc concernés des jeux comme WoW, Guild Wars et même Call Of Duty. Le côté persistant et addictif de ce dernier réside dans le système de classement en ligne. Certes le joueur ne revient pas récolter du blé, mais il revient pour assurer sa place, voire en gagner, dans le classement en ligne.

Je trouve donc cette manière de classifier les jeux trop simplistes. Il y aurait les gentils petits jeux et les gros méchants avec des fonctions en ligne. Un système de pensée totalement manichéen auquel je n'adhère pas.

Dans un studio ou chez un éditeur, certains sont plus orientés sur la création et le plaisir à procurer aux joueurs (équipe de développement et marketing) et d'autres sur des questions de rentabilité (service financier et administratif). Je ne voie donc pas comment dire au final si un projet est éthique ou non selon la classification de Jonathan Blow.

En tant que joueur, je préfère en revenir à mon postulat de base : est-ce que le jeu que j'ai acheté répond à mes attentes ? Petit jeu, grosse production, MMO, Free2Play, appli iPhone... la question reste selon moi toujours la même. Je veux en avoir pour mon argent quel que soit le montant dépensé.

 

2° FarmVille, un jeu nocif ?

J'ai du mal à comprendre pourquoi FarmVille serait plus nocif que n'importe quel autre MMO. Comme expliqué précédemment ce titre fonctionne de la même manière que WoW et Guild Wars. Leurs créateurs ajoutent régulièrement du contenu afin d'en augmenter l'intérêt et de proposer du contenu original aux joueurs qui ont atteint les niveaux les plus élevés. Le joueur qui en a assez peut décider d'arrêter de jouer. Rien ne les oblige à continuer. 

Forcément le fait d'être solliciter par le système et ses amis va nous pousser à continuer à jouer. Mais il en est de même pour beaucoup d'autres choses. Nos amis peuvent aussi nous pousser à jouer au poker, sortie au cinéma, participer ensemble des soirées bien arrosées... C'est un effet d'entrainement qui n'est pas spécifiquement propre aux jeux de Zynga. Le parallèle est d'ailleurs très simple à tirer avec les guildes de joueurs de MMO.

Si l'on souhaite approfondir cette réflexion, on peut s'appuyer sur la pyramide de Maslow et les besoins auxquelles répondent les jeux vidéo en général et ces titres, plus spécifiquement. On peut globalement dire que les jeux comme FarmVille permettent aux joueurs d'être reconnus comme appartenant à un groupe et pour certains, de sortir du lot et de gagner la reconnaissance des autres grâce à leurs performances de joueurs. De leurs côtés les jeux offline et solo comme Bread permettent surtout de gagner en estime de soi quand on parvient à terminer un niveau et/ou le jeu complet. On retrouve globalement de même mécanisme avec les jeux dits old-school où le plaisir réside avant tout dans le fait de se surpasser. Les jeux actuels avec des fonctionnalités on-line se basent quant à eux sur une tendance à se montrer et à revendiquer que l'on est meilleur que les autres.

En résumé pour moi, les jeux en ligne tels que CityVille répondent à des besoins spécifiques qu'on ne peut pas comparer avec des jeux aussi atypiques tels que Braid. Ce n'est pas parce que ce genre de softs ne nous plaît qu'il n'a pas le droit d'exister. 

Personnellement je n'y trouve pas d'intérêt. Cela ne m'empêche pas pour autant de comprendre que d'autres catégories de gamers prennent du plaisir avec. C'est une question d'empathie. Il n'est pas toujours évident de se mettre à la place des autres et de comprendre ce qui peut les motiver ou non. 

J'ai l'impression que le créateur de Braid s'attaque à FarmVille et CityVille parce qu'ils sont destinés à un public de joueurs occasionnels, essentiellement féminin. Ils me semblent plus faciles à attaquer que WoW face à des gamers et des journalistes spécialisés. Surtout que les jeux de Jonathan Blow visent certainement plus l'auditoire de WoW que celui des softs de Zynga.

Bref, FarmVille ne constitue pas selon moi un jeu nocif. A contrario, America's Army est un jeu dangereux à cause de son idéologie (recruter des soldats et faire la promotion de l'armée américaine grâce à un jeu vidéo). L'idéologie qu'il véhicule me choque et me semble en décalage avec le but premier des jeux vidéo. Dans le cas de soft, je pourrais considérer être face à un soft non-éthique. Il ne cherche pas forcément à plaire ni à se vendre. Il répond à une stratégie qui va bien au-delà du jeu. Il se sert du jeu vidéo pour toucher les joueurs et les amener vers quelque chose qui n'a rien à voir.

 

3° Comment faire des jeux Facebook selon les critères du créateur de Braid ?

En lisant son interview et en s'intéressant à ses précédentes productions, j'ai le sentiment qu'il faudrait créer des jeux avec une durée de vie prédéfinie et ne permettant pas de rajouter de contenu additionnel ultérieur. Il s'agît d'une déduction personnelle.

Je trouve cela dommageable pour les joueurs qui souhaitent s'inscrire durablement dans un univers. Je ne comprends pas pourquoi il faudrait limiter la durée de vie d'un jeu et ne pas proposer occasionnellement du nouveau contenu à condition que les apports soient réels.

Par contre je souscris à l'idée qu'il faudrait savoir à l'avance si un jeu a été conçu pour accueillir ultérieurement du contenu additionnel. J'en veux pour exemple Prince of Persia sur XBOX360 et PlayStation3. Il fallait acheter l'épilogue du jeu en téléchargement pour découvrir la véritable fin. Il me semblerait plus logique de prévenir les joueurs de ce parti pris avant la sortie du jeu d'origine. Je ne pense pas qu'il soit « éthique » de laisser le joueur face au fait accompli.

J'ai ouvert le débat en donnant mon avis. C'est maintenant à vous de réagir ! Qu'en pensez-vous ? Quel est votre avis sur les propos de Jonathan Blow ?

 

@+
David de la Team Zallag 
http://www.facebook.com/zallag
Un dernier petit message pour les amateurs de BD:
http://fr.ulule.com/gods-vs-humans-la-bd-en-vrai-sur-papier/

Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Signaler
Jeux

Salut tout le monde,

Nous repostons cet article pour vous rappeler qu'il ne vous reste plus qu'un jour pour participer au concours et tenter de gagner une statuette collector!

Tous les détails ci-dessous :)

Le puzzle/platformer « SHIFT extended » téléchargeable sur le PSN dans la catégorie Minis (donc compatible à la fois sur PS3 et sur PSP) a reçu un accueil très chaleureux. Aussi bien de la part des joueurs (avec une moyenne de 4,63/5 sur la fiche du jeu du PlayStation Store où les joueurs votent directement) que des journalistes. Le jeu est d'ailleurs classé comme le 5e meilleur jeu PSP de 2011 sur Metacritic.

C'est pourquoi nous avons décidé aujourd'hui d'organiser un grand tirage au sort pour vous permettre de gagner une statuette collector du héros de « SHIFT extended ».
Entièrement réalisées à la main par une artiste professionnelle, ces statuettes sont absolument uniques. Seulement 4 exemplaires ont été réalisés (tous d'une couleur et dans une position différente) et c'est l'une d'entre elle que l'on souhaite vous faire gagner. Ce sera d'ailleurs au gagnant/ à la gagnante de choisir la statuette qu'il/elle souhaite remporter !

Comment participer?

C'est très simple, il vous suffit de vous rendre - au choix - sur la page Facebook du Jeu ou sur la page Facebook de Zallag.

Vous y trouverez un message très court vous invitant à poster un commentaire pour participer au concours.

 

Postez ce que vous voulez (qui a un rapport plus ou moins lointain avec le jeu si possible ;)) et nous tirerons au sort l'un(e) d'entre vous dans 1 semaine très exactement.

Vous avez donc jusqu'au Vendredi 22 Avril pour poster votre commentaire au choix sur le Facebook de SHIFT extended ou bien sur celui de Zallag.

N'hésitez pas à tenter votre chance.

ATTENTION : Ce tirage au sort est réservé aux habitants de France Métropolitaine.


A+
La Team Zallag
http://www.facebook.com/zallag
http://www.facebook.com/shiftextendedminis

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux

Le puzzle/platformer « SHIFT extended » téléchargeable sur le PSN dans la catégorie Minis (donc compatible à la fois sur PS3 et sur PSP) a reçu un accueil très chaleureux. Aussi bien de la part des joueurs (avec une moyenne de 4,63/5 sur la fiche du jeu du PlayStation Store où les joueurs votent directement) que des journalistes. Le jeu est d'ailleurs classé comme le 5e meilleur jeu PSP de 2011 sur Metacritic.

C'est pourquoi nous avons décidé aujourd'hui d'organiser un grand tirage au sort pour vous permettre de gagner une statuette collector du héros de « SHIFT extended ».
Entièrement réalisées à la main par une artiste professionnelle, ces statuettes sont absolument uniques. Seulement 4 exemplaires ont été réalisés (tous d'une couleur et dans une position différente) et c'est l'une d'entre elle que l'on souhaite vous faire gagner. Ce sera d'ailleurs au gagnant/ à la gagnante de choisir la statuette qu'il/elle souhaite remporter !

Comment participer?

C'est très simple, il vous suffit de vous rendre - au choix - sur la page Facebook du Jeu ou sur la page Facebook de Zallag.

Vous y trouverez un message très court vous invitant à poster un commentaire pour participer au concours.

 

Postez ce que vous voulez (qui a un rapport plus ou moins lointain avec le jeu si possible ;)) et nous tirerons au sort l'un(e) d'entre vous dans 1 semaine très exactement.

Vous avez donc jusqu'au Vendredi 22 Avril pour poster votre commentaire au choix sur le Facebook de SHIFT extended ou bien sur celui de Zallag.

N'hésitez pas à tenter votre chance.

ATTENTION : Ce tirage au sort est réservé aux habitants de France Métropolitaine.


A+
La Team Zallag
http://www.facebook.com/zallag
http://www.facebook.com/shiftextendedminis

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Jeux

Bonjour à tous,

Comme nous vous l'avions annoncé il y a quelques semaines, voici de nouveaux jeux indés pour notre boutique en ligne. Suite à la signature d'un accord avec  Alawar Games, 12 de leurs meilleurs jeux arrivent directement sur notre site.

Il y en a clairement pour tous les goûts ! Un jeu de plateforme pour toute la famille, un jeu de gestion d'hôtels, un jeu de réflexion dans l'univers de la Grèce antique... bref, un panel très large de tout ce qu'on aime dans le jeu vidéo.

Notre coup de coeur se porte sur Smash Frenzy 4. Il s'agît du 4ème opus d'une série de jeux de tirs qui ne sera pas sans vous rappeler le cultissime Arkanoïd. 

 

Voici la liste complète des jeux qui viennent d'être ajoutés à notre catalogue :

Alex Gordon

Aztec Tribe

Farm Frenzy

Farm Frenzy 2

Farm Frenzy 3

Heroes of Hellas

Heroes of Hellas 2

Hotel Mogul

Hyperspace Invader

Ski Resort Mogul

Smash Frenzy 4

Virtual Farm

Vous les retrouverez tous à cette adresse : http://zallag-fr.nexway.com/index2.html parmi une trentaine de titres issus de la scène indé comme Plants vs Zombies , Beat Hazard, Gods vs Humans ou encore Magnetis.
@+
La team Zallag

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux

 

Bonjour tout le monde,

Nous sommes très heureux d'annoncer qu'après l'Europe et l'Amérique du Nord, l'Asie va aussi avoir droit de se creuser les méninges sur SHIFT extended !

Disponible dans la section Minis du PSN (donc compatible PS3 et PSP), cette version « extended » du jeu culte sorti sur iPhone propose pas moins de 120 niveaux. Utilisez votre pouvoir du « SHIFT » pour renverser le décor et permettre au sujet 12378 à sortir de ces dédales ! Un savoureux mélange de plateforme et de réflexion vous tiendra en haleine pendant des heures !

 

 

Premiers « tests en labo » de SHIFT extended :

« Curieusement addictif ! » GamrReview by VGChartz

"SHIFT extended est un excellent jeu de plateforme/puzzle [...] Si vous cherchez un platformer addictif, alors SHIFT extended est le jeu qu'il vous faut". PSPMinis.com 9/10

"Nous ne sommes pas en présence d'un portage sans âme mais au contraire d'une toute nouvelle version avec de nouvelles features. Vous en aurez pour votre argent ». Eurogamer 8/10

ConsolPlus.de 4/5
CapsuleComputers 9,5/10
Consol.at 4/5
Zpad.net « Must buy »
GamingXP 87%
TerminalGamer 8/10
DealSpwn 9/10
DirtyMindsGaming 9/10
Gamereactor.fi 8/10

 

 

SHIFT extended est disponible dès aujourd'hui sur les PlayStation Stores suivants : Hong Kong, Taiwan, Corée du Sud, Singapour, Thaïlande, Malaisie et Indonésie.

@+

Team Zallag

www.facebook.com/zallag 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito


Archives

Favoris