L'ex-vie d'un petit éditeur indé et la nouvelle vie d'un ex du jeu vidéo

Par David Jeuvideo Blog créé le 20/04/10 Mis à jour le 22/06/11 à 13h14

Après avoir travailler plusieurs années dans le jeu vidéo pour des éditeurs mais aussi comme responsable de magasin Micromania, j'ai décidé de continuer ce blog créé à l'époque de Zallag. Il reprend les archives de cette petite société composée de 6 personnes et présente mon point de vue.

Ajouter aux favoris
Signaler
Inside Zallag

Salut à tous ! 

Comme vous le savez, Zallag est un éditeur indépendant tourné à 100% vers le dématérialisé. Depuis sa création en novembre 2009, nous avons rencontré beaucoup de monde pour expliquer nos objectifs et présenter nos projets. Et s'il y a une question qui revient souvent, c'est bien « pourquoi le tout-dématérialisé ? ». Nous avons donc décidé d'écrire un post spécial, pour que chacun comprenne bien les enjeux d'un tel mode de distribution. 


Tout d'abord, si les acteurs indépendants de l'industrie du jeu vidéo ont tendance à se tourner vers le dématérialisé, c'est parce que ce modèle représente un investissement moins important qu'un titre qu'on trouve en magasin. Car bien sûr, qui dit support physique dit frais de fabrication ! En passant par le téléchargement, le coût d'un soft est revu à la baisse. Cela permet donc à Zallag de dédier davantage de moyens à la réalisation de jeux de qualité : 80% du budget est actuellement consacré au développement de nos projets, contrairement aux 20 à 30% habituels des jeux en boîte. 

Autre point positif pour les petits éditeurs : la réduction du nombre d'intermédiaires. Puisque la vente physique est exclue du circuit, il n'en existe presque aucun entre le jeu et son public, si ce n'est la plateforme de téléchargement. Ce contexte différent de la « mise en rayon » traditionnelle permet aux joueurs d'acheter leurs jeux à un prix beaucoup plus abordable. C'est une situation où tout le monde est gagnant ! Non seulement le gamer, mais aussi les petites structures comme la nôtre, qui peuvent vivre dans un marché en pleine croissance. 

Toutes ces baisses de coût placent le seuil de rentabilité plus bas ; du coup, cela nous ouvre de plus grandes possibilités pour favoriser le développement de jeux atypiques et originaux. Aujourd'hui, il est difficile de concrétiser un projet créatif sur console, face aux méga productions produites à coups de millions de dollars. Le multiplateforme est très onéreux. Ainsi au départ, nous avons dû faire un choix niveau machines. La Wii s'est imposée d'elle-même, pour plusieurs raisons. La première, c'est que nous avons remarqué qu'un type de jeux faisait défaut à la console, et que celui-ci correspondait à nos premiers game concepts. L'autre raison se base davantage par souci de fluidité de gameplay : dans nos jeux, il prend toute son ampleur sur la console de Nintendo. 

Enfin, et c'est certainement l'aspect le plus attractif de la vente en dématérialisé, nous pouvons proposer nos titres dans le monde entier. Le développement d'Internet est une formidable opportunité pour toute entreprise qui veut faire connaître ses softs, pour qu'un maximum de personnes puisse s'amuser avec ses créations. Est-ce suffisant pour autant ? L'enjeu au sein du dématérialisé, c'est de pouvoir faire exister son jeu dans un espace très compétitif. Voilà pourquoi nous avons mis en place un service en mars dernier : Creatips, dont le but est d'aider les studios indépendants à rendre leur production plus accessible. 

N'hésitez pas à nous poser des questions, on vous répondra du mieux possible ! 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (23)

Commentaires

Louffe
Signaler
Louffe
@ Zallag

Je suis aussi d'avis que pour Steam atteigne la "perfection", il reste quelques "bricoles" à régler :

- pourvoir créer un compte secondaire (pas 50 certes, pour éviter les abus, mais un second serait bienvenu)
- pouvoir revendre les jeux achetés une fois (encore une fois pas 50, une fois, une occaz), avec un système de prix du genre 50 % ou 75% du prix Steam au moment de la vente. Et le jeu acheté en occaz ne peut être revendu une deuxième fois (on apporte de l'eau aux moulins des joueurs et éditeurs).
- Discuter/négocier avec les développeurs/éditeurs quant au pourcentage pouvant être fait sur les jeux lors des "offres spéciales". Le choix du moment resterait dans les mains de Steam. Encore une fois pour ménager la chèvre et le chou...
Zallag
Signaler
Zallag
Tony12V - Sven Cal Bayan - roly - Ektoll
David de Zallag > On ne veut mettre personne au chômage, on veut juste pouvoir vivre de notre passion.
J'ai moi même été responsable d'un magasin Micromania.
Il faut juste faire évoluer ce que l'on propose en magasin.
Les enseignes américaines l'ont compris depuis longtemps en poussant tout ce qui vient autour du jeu et pas seulement le jeu.
Personnellement je suis pour le fait de proposer plus que simplement le jeu en version physique.
Si on veut juste jouer, on peut l'acheter en démat et si on veut des bonus, le making-of, des goodes... ou simplement collectionner les jeux, on opte pour la boite.
Pour moi, le démat n'a pas a remplacé la vente physique.
Il répond à un besoin spécifique, comme le fait un jeu en boite.
Zallag
Signaler
Zallag
Dopamine
*Que pensez vous du fait que l'acheteur n'est plus propriétaire de rien lorsqu'il achète un jeu dématérialisé ?
David de Zallag > Il propriétaire d
Zallag
Signaler
Zallag
Louffe
David de Zallag > C'est déjà le cas :-(
Steam ne prend pas tous les jeux.
Ils cherchent de plus en plus à se concentrer sur des gros jeux.
En outre, ils cassent le prix des jeux à leur guise...
Pas top de voir son jeu qui a nécessité des mois de travail à 75% au bout de 2 semaines.
Zallag
Signaler
Zallag
oz_fromsl
David de Zallag > C'est possible pour le PC mais pas forcément évident.
Il faut être capable de livrer dans le monde entier.
Sur consoles, c'est beaucoup plus compliqué.
Il faut commander plusieurs milliers d'exemplaires aux consoliers.
Zallag
Signaler
Zallag
devilghost > En fait la question ne se pose pas directement à nous.
C'est les consoliers et les boutiques en ligne qui s'en occupent.
En plus de payer via CB, on peut acheter des "points" en magasin.
Ektoll
Signaler
Ektoll
Pour ceux qui pensent que le dématérialisé signifie "la ruine de millions de salariés qui travaillent dans la distribution [...] " je les invite à au moins prendre connaissance du "Sophisme de la vitre cassée".

Si vous êtes familier avec ce principe et que vous restez sur votre position, libre à vous, mais prenez la peine de le lire (wikipédia) c'est très intéressant. ;)
beauregard
Signaler
beauregard
Un jeu, quel que soit sa technologie, il faut pouvoir le toucher. Regardez les prix des cartouches de jeux des années 70s et 80s.

Le point de départ est le joueur, et non pas le fabricant. Une veille concurrentielle sur le 1er fabricant, à savoir Nintendo, ne serait pas inutile. Notre pays a favorisé les sociétés de services au détriment des sociétés mécaniciennes, grave erreur... alors on va droit dans le mur. Et on y va sûr de soi.
roly
Signaler
roly
Vous êtes dur quand même. Pour la plupart des jeux dématérialisé, c'est des jeux qui n'auraient jamais vu le jour via des circuits de distributions et d'édition classique. Vous confondez 2 choses. Les jeux indé que beaucoup sur Gameblog mettent en avant sont des jeux dématérialisés qui n'auraient jamais existés sans ce type de ventes. Le dématérialisé, c'est pas la mort du jeux vidéos classiques, c'est au contraire un vent de fraicheur pour de nouvelles productions. Je ne comprends pas comment on peut cracher sur ce marché alors que jusqu'à présent, aucun jeu AAA n'a jamais été vendu en dématérialisé uniquement. Et à mon avis, c'est pas prêt d'arriver.
Sven Cal Bayan
Signaler
Sven Cal Bayan
un petit blog sans prétention....

oh juste la prétention de mettre a terme au chômage les millions de salariés qui travaillent dans la distribution de jeux vidéo a travers le monde si le tout dématérialisé devient la norme.

bref avoir du travaille pour mettre les autres sur la paille, bravo, félicitation.

sans parler du consommateur qui ne peut plus revendre son bien payé avec son argent durement acquis.

et pour finir, les pauvres collectionneurs n'aurons plus que leur yeux pour pleurer.

j'ai une autre idée, vous pouvez vous abstenir de faire du jeu vidéo, si vous n'avez pas les reins assez solides financièrement pour le faire.
c'est le futur du jeu vidéo entièrement dématérialisé qui provoquera des crises majeur dans le commerce de distribution du média, car votre aspiration a la réussite et au bonheur plongera d'autres personnes dans la misère social du chômage (tous les employés des boutiques spécialisé du monde et de leur infrastructure de distribution et de conception marketing).

bref vous l'aurez compris, je suis contre votre démarche de racolage, surtout que c'est une amorce douce "c'est un marché parallèle de la vente en boite", l'industrie ce tournera vers ce marché du tout dématérialisé par principe capitaliste, si votre boite tourne correctement vous n'aller pas cracher sur de grosses sommes d'argent en cas de succès.

a pour le coup le discours de la petite boite: "mais aussi les petites structures comme la nôtre, qui peuvent vivre dans un marché en pleine croissance. " en prend un coup.

hypocrisie tout ca.
Tony12V
Signaler
Tony12V
Tout le monde en bénéficie : FAUX. Ok pour Zallag, ok pour les acheteurs, mais que faites vous des boutiques spécialisées ? Ce n'est pas pour rien que la PSPGo a été boycotté...
misatosan
Signaler
misatosan
Moi je suis pas pour le tout démilitarisé. On va en faire quoi de nos militaires ?
Thnos
Signaler
Thnos
La démat pourquoi pas tant qu'elle reste un choix pour le consommateur et que surtout celui-ci s'y retrouve au niveau rapport qualité/prix.

Maintenant je suis aussi un ardent défenseur du droit du consommateur (joueur) et notamment du droit à la revente d'occasion qui est un droit Européen lorsque l'œuvre de l'esprit réside comme le souligne très justement Dopamine, sur un support physique et suite à l'épuisement du droit de distribution.

La démat telle qu'elle existe actuellement c'est donc surtout l'aliénation des droits du consommateur, et un la plupart du temps un beau vaselinage notamment en raison de prix artificiellement gonflés (steam c'est des prix hors soldes de 20 à 25% qu'ailleurs d'après CPC) en partie pour ne pas s'attirer les foudres des boutiques de vente physique dont les éditeurs ont encore besoin pour vendre leurs jeux) .

Je comprends bien la logique pour les studios indépendants, mais d'une façon plus générale pour moi la dématérialisation ça doit rester une possibilité d'achat mais en aucun la seule.
Razwou
Signaler
Razwou
En même temps, les gros éditeurs auront 3 fois plus de moyens pour inonder les supports de com dématérialisés, vu qu'ils feront de grosses économies en n'ayant plus de support physique...et qu'au final, les petits éditeurs trinqueront du manque de visibilité sur les médias les plus consultés....bref...personnellement je pense pas que le changement sera total!
Louffe
Signaler
Louffe
@ Haseo

Je parlais bien sûr de concurrents sérieux ! Et il faut être honnête, il n'y en a pas encore.

Pour EA, je connais, j'ai déjà enregistré Dead Space et BFBC 2 dessus ;). Ils sont également trouvables et enregistrables sur Steam je pense.

Seul Blizzard fait encore son solo pour le dématérialisé car, que je sache, il n'y a ni SC 2 ni WoW sur Steam, et Diablo 3 n'est pas non plus prévu dessus. Pourtant, ils sont tous compatibles Windows + MAC OS, comme le propose Steam sur certains jeux (plus de 150 actuellement).

Je suis plutôt un matérialiste mais j'ai fini par virer ma cuti car il faut quand même avouer que 2010 - 2011 sont des années propices pour le faire, connaissant l'évolution des technologies et des services.

Je ne dis pas que ce sera nécessairement le futur, mais à l'avenir (à moyen terme), je pense qu'il ne devrait plus y avoir que deux offres : une sur ordi avec des services comme Steam et l'autre du type Onlive avec location mensuelle, par exemple (je parle du jeu sédentaire, les consoles pourront toujours survivre avec le jeu nomade, et pourquoi pas envisager une console deux en un portable, qui serait connectable à la TV). Je suis quand même favorable au maintien des collectors en magasin pour les collectionneurs invétérés qui veulent des goodies et des bonus avec leurs jeux favoris. Rien n'empêche d'avoir une boîte collector avec un pass online ou une clé usb avec le jeu.

Seul pépin, le creusement de la fracture numérique. Mais ça pourrait être un moyen pour les magasins de rester dans la danse, en proposant un service de téléchargement aux clients dépourvus du net. 2, 3 ou 5 euros pour pouvoir télécharger le jeu dans le magasin, par exemple. Ou alors on a des amis plugged ^^.
Haseo
Signaler
Haseo
@Louffe

Je te rejoins un peu, personnellement mes achats sur PC sont devenus en majorité des achats sur steam ces dernières années. Notamment pour pouvoir faire des vieux jeux sans avoir à me prendre la tête pour des problèmes de compatibilité Windows (j'espère d'ailleurs toujours un steam officiel Linux pour pouvoir virer mon dernier PC restant sous windows à la maison...)

Mais pour rebondir sur ton propos, des concurrents à Steam, il y en a : déjà les éditeurs eux-mêmes. EA propose un store et une plateforme de téléchargement très efficace, qui en plus te propose de récupérer tes jeux physiques en version dématérialisée si tu les enregistres (c'est moyen pour l'occasion, mais pour quelqu'un comme moi qui ne revend pas ses jeux, c'est du bonheur). Il y a aussi Direct2Drive et Impulse, mais de un ils ne proposent pas les même services que Steam, et de deux, Steam possède un avantage absolu qui lui sera toujours exclusif : les jeux Valve!

Sinon, il y a GOL, pour moi le seul concurrent sérieux de Steam, car il a choisit un créneau bien spécifique.
Louffe
Signaler
Louffe
Depuis 2010, je suis tombé amoureux de Steam, surtout depuis l'annonce des jeux PC + Mac et la certitude au fil des années que mon jeu acheté l'est vraiment, qu'il marchera sur les machines futures et que je peux y jouer en offline si je le souhaite.

On parle de multiplateforme, mais le coup de Steam avec PC + Mac, je trouve que c'est de l'ordre du génie (Un jeu PSN + XBLA, on peut toujours courir) ! Surtout vu les possibilités technologiques actuelles, on peut carrément dire que les consoles sont has been (pas peur des mots). Pour moi, c'est la dernière gen de consoles de salon valable, la prochaine ne sera vraiment que du pompage de fric pur et dur, du "vachàlaitisme", de la résistance veine et mercantile.

La tendance allant à l'ultraportable, et grâce à des plateformes comme Steam, on prend son PC laptop, on achète directement dessus, on a tous les services d'un jeu en boîte voire plus, la boîte en moins certes, et si on veut jouer sur la TV, on sort l'HDMI (tous les laptops récents et un tant soit peu décents -donc faits pour jouer- ont une prise HDMI, sinon il reste la VGA), on plug à la TV comme une console, et c'est parti mon kiki. Sans oublier que rien n'empêche de jouer au pad sur PC.

Et pour les joueurs qui sont rebutés face aux installations, primo on commence à en avoir de grosse sur console, deuxio les systèmes Steam et MAC OS X permettent une installation ultra facile des jeux. Seul Windows reste encore un peu vieux jeu sur ce point, mais si on passe par Steam, no problemo.

Le dématérialisé vu par Steam, c'est quasiment parfait et c'est l'avenir, quoiqu'on en dise. En tout cas, j'en suis devenu persuadé ^^.


PS : il faudrait quand même que des concurrents sérieux apparaissent face à Steam, pour ne pas filer vers un monopole écrasant...
dj_boy_lover
Signaler
dj_boy_lover
@ Dopamine

effectivement tu le soulignes bien lorsqu'on achete un jeu on est propriétaire de l'objet physique de son utilisation et non du contenu (idem pour le matériel console et informatique) ce qui est normal, et je te rejoins sur la question des pannes de machines dans le temps

le probleme de la dématérialisation (outre le fait d'etre disponible et visible partout) c'est sa pérénité dans le temps... retrouvera t on des jeux xbla comme limbo sur la prochaine console de microsoft...? (même question pour applestore si un ios5 sort les jeux achetés avant seront ils disponibles compatibles...?) pas si sur et la c'est vraiment dommage

autant steam est la depuis longtemps (et pour un bon moment il faut le croire) autant les autres n'en sont qu'a leurs debuts xboxlive,psn,applestore, onlive (dans une autre mesure)

Evidemment tant que le consommateurs consoles ne sera pas rassurés sur ce point important de disponibilité dans le temps (et que le prix d'ailleurs) les ventes de jeux console dématérialisés ne décolleront pas.

le cas de l'apple store est un peu différent de part l'accessibilité partout avec la 3g mais aussi les jeux sont peu chers. les consommateurs préfèrent dépenser moins de 1euro pour un jeu qui les amusera et tant pis si apres on ne peut le retélécharger, qu'un jeux a 15e ou plus...
Mercucall
Signaler
Mercucall
Autant je ne suis pas pour le tout dématérialisé, autant je suis pour que des petites boites (dans le bon sens du terme bien sur) comme la vôtre puissent créer des jeux avec moins de prétentions mais plus originaux.

Je suis un petit indépendant propriétaire d'une boutique de jeux et j'encourage fortement le téléchargement de certains jeux introuvables en boites. Je pense que contrairement à l'industrie de la musique, l'industrie du jeux peut supporter les 2 types de distribution pour des produits différents.

Malheureusement, l'achat d'un droit d'usage d'un jeu, vu que c'est de cela qu'il s'agit, rebute encore beaucoup de joueurs qui aiment avoir entre leurs mains la boite et le cd du jeu qu'ils viennent d'acheter (sans parler des éditions collector de plus en plus courantes) et je pense que c'est un frein au développement de boites comme zallag et tant d'autres.

pourquoi ne proposeriez-vous pas une compilation boite de 2-3 jeux ou bout d'un certain temps de commercialisations online? Ca permettrait de vous faire connaître un peu plus, pour les personnes allergiques au dématérialisé, mais àa permettrait aussi d'engrenger quelques deniers supplémentaires, ce qui n'est jamais mauvais ;).

Bonne continuation.
Subby kun
Signaler
Subby kun
"L'enjeu au sein du dématérialisé, c'est de pouvoir faire exister son jeu dans un espace très compétitif. Voilà pourquoi nous avons mis en place un service en mars dernier : Creatips, dont le but est d'aider les studios indépendants à rendre leur production plus accessible."
Je pense que c'est véritablement le nerf de la guerre pour les jeux dématérialisés: la lisibilité des jeux. Chaque plateforme a un fonctionnement différent et certaines d'entre elles sont véritablement submergés. Dans mon cas, la navigation sur la plateforme joue un rôle important. En effet, la chaine Wii est une catastrophe (avis personnel et subjectif je rappelle) et me freine souvent à l'achat. Pour moi, les jeux sont très mal mise en avant. Le PSN me fait parfois le même effet à mon grand regret. Je n'achète donc jamais au hasard sur ces plateformes et pour le coup, j'achète beaucoup moins. :(
Dopamine
Signaler
Dopamine
Que pensez vous du fait que l'acheteur n'est plus propriétaire de rien lorsqu'il achète un jeu dématérialisé ?
Lorsque je vais en boutique, il y a épuisement des droits concernant le support matériel sur lequel se trouve l'oeuvre achetée. Si je n'ai bien entendu aucun droit sur la propriété intellectuelle (le contenu), je reste propriétaire de l'objet.

Or, si on pousse la logique du dématérialisé jusqu'au bout, le consommateur devient complètement prisonnier du système. L'aboutissement de cette logique étant une plateforme unique avec un streaming de jeux auxquels on aura souscrit. Comment dans ce cas ne pas avoir peur d'être obligé de payer une location ou un abonnement pour jouer au jeu visé ?

Dans la même optique, comment le développeur peut-il assurer à ses futurs acheteurs qu'ils pourront profiter de leur achat si leur machine tombe en rade ou s'ils changent de machine ? De la même manière que le contrôle est perdu lorsque le jeu part dans les rayons (revendeurs, intermédiaires), la distribution sera liée au bon vouloir de la plateforme. Imaginez les problèmes que cela peut engendrer si un développeur first part d'une marque qui distribue en dématérialisé doit passer par un de ses concurrents si le jeu doit être multiplateformes ? Car c'est un paramètre qui est souvent négligé dans les discussions sur le dématérialisé : Les plateformes de distributions sont généralement la propriété des fournisseurs de hardware....
oz_fromsl
Signaler
oz_fromsl
Je loue le plateformes de téléchargement de m'avoir permis de découvrir de petites pépites qui n'auraient pas pu voir le jour en boîte et d'offrir à des studios une visibilité et une liberté de création qu'ils n'auraient pas autrement. Toutefois, le joueur est très souvent aussi un collectionneur, et pour cette raison je regretterai que le futur ne nous propose de jouer qu'en dématérialisé. L'effet "boîtes bien exposées sur une étagère" joue encore énormément dans l'affect de nombre d'entre nous. Quand on aime un jeu, une expérience, on est quand même fier de pouvoir l'exprimer en exposant le boîtier ou un autre goodies. En ce sens, est-ce que les studios comme le vôtre pourraient trouver un compromis entre la vente de leurs jeux en dématérialisé et l'achat physique de leurs oeuvres pour les collectionneurs via une boutique en ligne afin de limiter les intermédiaires et donc les frais?
devilghost
Signaler
devilghost
''nous pouvons proposer nos titres dans le monde entier.'' sauf que le monde entier n'a pas les cartes bancaires internationales pour les acheter

Édito


Archives

Favoris