L'ex-vie d'un petit éditeur indé et la nouvelle vie d'un ex du jeu vidéo

Par David Jeuvideo Blog créé le 20/04/10 Mis à jour le 22/06/11 à 13h14

Après avoir travailler plusieurs années dans le jeu vidéo pour des éditeurs mais aussi comme responsable de magasin Micromania, j'ai décidé de continuer ce blog créé à l'époque de Zallag. Il reprend les archives de cette petite société composée de 6 personnes et présente mon point de vue.

Ajouter aux favoris
Signaler
Effet Techno
Bonjour tout le monde,

Pour commencer cet article, je vous propose une discussion qui semblera banal pour toute personne ayant travaillé pour un éditeur ou un développeur de jeu :
Jean-Pierre = Le jeu a été refusé par Sony/Microsoft/Nintendo !
Kevin = Qu'est qui ne va pas cette fois ? 
Encore un problème avec les TRCs ?
Jean-Pierre = Oui, encore !
Toujours des bugs TRC qu'on n'a pas corrigé ou oublié.

Les TRCs sont une des bêtes noires des développeurs !
Complexes à appréhender, ils posent de sérieux problèmes aux indépendants et nouveaux arrivés sur le marché.
Effet, sans une armée de testeurs il est facile d'en oublier un.
Ils peuvent même être la cause de report d'une sortie d'un jeu.
Mais de quoi s'agit-il concrètement ?


•Définition
Les TRCs (Technical Requirements Checklists) sont un ensemble de caractéristiques techniques imposé par les fabricants de consoles aux éditeurs de jeux vidéo. Elles sont une condition préalable à la mise en vente de contenu sur leur machine de la part des éditeurs de jeu ; ce afin de garantir systématiquement à l'utilisateur la prise en main la plus aisée, rapide et efficace pour n'importe quel jeu de son choix. En outre, les TRCs servent à codifier/standardiser l'expérience de jeu.


•Ce que cela implique...
Concrètement, lorsqu'on joue à un jeu sur console, chaque action que nous effectuons doit recevoir une réponse bien précise : tel bouton pour valider, tel texte qui s'affiche quand on enregistre... ainsi que divers messages d'erreurs, chargement, sauvegarde, copyrights, etc. Les TRCs sont là pour indiquer aux auteurs quelles sont ces spécifications afin qu'ils puissent les intégrer dans leur jeu. Evidemment, pour les équipes chargées de les implanter, ces listes sont pointilleuses, très spécifiques et surtout évolutives !
Avant de commercialiser un jeu sur console (en boite comme en téléchargement), le fabricant de console doit valider le jeu. Cette « évaluation » concerne en grande partie les TRCs. Pendant cette phase de tests, il peut s'avérer que des éléments de la liste TRC du fabriquant ne soient pas  respectées. Ces bugs sont alors catégorisés. Suivant leur gravité, ils peuvent entrainer un refus du jeu avec pour conséquence du développement supplémentaire, des tests additionnels, une nouvelle soumission... bref des retards et des frais supplémentaires. 
Pire encore : les conséquences sont bien plus graves dans le cas où la date de lancement du produit est importante d'un point de vue marketing et commercial, (le lancement d'envergure tel que celui de Call of Duty : Black Ops à Paris en est un exemple récent). Une longue série de négociations et d'intenses préparations peuvent donc être décalées voire réduites à néant à cause de quelques lignes non conformes perdues au fin fond d'un obscur sous-menu.


•Les changements constants des consoliers 
Les éditeurs ont donc tout intérêt à être vigilants et se tenir régulièrement au courant des mises à jour des TRCs propres à chacun des constructeurs. A titre d'exemple, l'introduction de nouveaux accessoires (comme le Kinect et le PS Move) crée de nouvelles fonctionnalités, qui implique de nouveaux messages, réglages etc. qui tous doivent être pris en compte par les éditeurs. A prendre en compte également la mise à jour de paramètres déjà existants.


•L'impact pour les joueurs
Les « Technical Requirement Checklists » sont à la fois un avantage et un inconvénient :
- Un avantage car des normes identiques appliquées à tous les jeux d'une même console sont un bénéfice évident en terme de facilité d'utilisation et de prise en main. La preuve en est que vous ne réfléchissez même plus au bouton sur lequel vous devez appuyer pour valider une action dans un menu. Cela facilite/standardise l'expérience de jeu.
- L'inconvénient (hé oui, forcément, le revers de la médaille), c'est que vos jeux favoris dont vous scrutez la date de sortie officielle avec tant d'attention et d'espoir arrivent souvent avec du retard. Cela peut être aussi dû bien sûr à des retards dans le développement, des améliorations supplémentaires que l'équipe a décidé d'apporter au jeu afin de satisfaire les joueurs, mais une partie d'entre eux peuvent être directement imputables au non-respect de ses fameuses « guidelines » exigées par les constructeurs pour que les joueurs ne se retrouvent pas perdus à chaque nouveau jeu qu'ils décident d'acheter. 
Au final, il s'agit clairement d'un avantage pour les joueurs. Cela ne garantit pas que le jeu sera bon mais au moins qu'il respecte un minimum de règles et surtout qu'il fonctionnera sur toutes les versions d'une console et avec tous les écrans.


•Leur non-existence sur PC
A l'inverse, les développeurs de jeu PC ont une vie un peu plus tranquille et n'ont pas vraiment à se plaindre des TRCs. On note leur absence pour une raison principale : le fait qu'absolument tout le monde puisse produire des jeux sur PC. C'est un aspect intéressant pour la création mais un véritable problème pour les joueurs. Rien ne garantit que le jeu fonctionne sur votre PC. De même, l'expérience de jeu peut totalement varier d'un titre à un autre car rien n'oblige les codeurs à tous respecter les mêmes standards. C'est ici une question de moyens. Comme il n'y a pas de règles clairement établies, tous ne placent pas la barrière au même niveau. Bien évidemment, les développeurs indépendants ne possèdent pas autant de ressources, de temps et d'argent pour effectuer des tests que les multinationales du secteur.


•Conclusion
Même si les TRCs s'avèrent particulièrement contraignantes pour les producteurs de jeu, elles sont finalement totalement dévolues au confort des joueurs.  Des normes/règles pas toujours évidentes auxquelles on ne pense pas quand on joue et qui pourtant rythme chacune de nos actions !

PS: Pensez à nous suivre sur Facebook ;-)

@+
La team Zallag
Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Commentaires

Zallag
Signaler
Zallag
Bonjour AwyGo
Tu as bien compris l'idée.
Les TRC peuvent par exemple consister à valider une action dans un menu avec la touche croix de sa manette PS3 ou encore revenir en arrière avec la touche B sur Wii.
Mais c'est aussi le fait d'écrire "Wii" et non pas "WII" ou encore de mettre le bon logo XBOX 360.
Plein de petits détails qui ne changent pas forcément l'expérience de jeu.
Le Requin
Signaler
Le Requin
Et bien j'aurais appris quekque chose moi :)
harukin
Signaler
harukin
Les TRC ce sont des trucs relou surtout si ton éditeur oublie de les checkers, ne te donne pas les derniers ajouts ou oublie d'envoyer des documents lors de la soumission ... la plupart des fail pour les soumission de version sont à cause des TRC. Nintendo est super chiant la dessus ( je parle d'expérience j'avais les TRC d'un jeu à la wiiboard à faire)
MrMouche
Signaler
MrMouche
héhé, je vois que je suis pas le seul à avoir souffert de ces horribles TRC (les lotchecks comme tendo aime à les appeler). Je vois qu'on aussi qu'il n'y a pas 50 choix d'écran lorsque l'on cherche un vrai 16/9em avec entrée YUV puique j'ai le meme ^^

Pour ceux qui demande des exemples simples de TRC, il y a des choses que vous avez forcément remarqué.. ou pire que je vous ne remarquez meme plus car c'est la meme chose dans tous les jeux alors on n'y fait meme plus attention : il y a toujours un icon qui indique qu'on est en train de sauvegarder, il y a toujours les fameux logo en début de jeu qui explique comment tenir la wiimote, il y a toujours un message d'erreur lorsqu'on s'amuse à ejecter le disque pendant que le jeu tourne, il y a toujours un message d'erreur lorsqu'il n'y a plus de place pour stocker la sauvegarde, il y a toujours un message qui indique que les piles du pad sont presque vides.... bref il y a des tonnes de relges a respecter pour qu'un jeu ait le droit de sortir, c'est pas le fete à la saucisse, il faut un cadre standardisé pour tous les jeux d'une meme plateforme de façon à ce qu'un joueur ne soit pas perdu d'un jeu à l'autre.
eto
Signaler
eto
Je me posais la même question.
AwyGo
Signaler
AwyGo
C'est peut-être l'effet Dimanche matin, mais sans exemple plus précis, j'ai du mal comprendre ce que sont ces TRC...
Si j'ai bien tout suivi, ce serait des choses comme X pour valider ? Mais quel genre d'autres contraintes ça implique ?
Est-il encore temps pour que je commande un cerveau au Père Noël ? :'(

Édito


Archives

Favoris