Yoyonoa's Blog

Yoyonoa's Blog

Par Yoyonoa Blog créé le 02/06/11 Mis à jour le 21/07/15 à 21h21

Ajouter aux favoris
     
Signaler
Assassin's Creed

DOSSIER SPECIAL ASSASSIN'S CREED III - PREPAREZ-VOUS A LA REVOLUTION !

ATTENTION SPOILS !


Assassin's Creed 2 j'y ai déjà joué, je l'ai finis en 10h même pas,  l'histoire est naze et en plus tu peux même pas tuer les mecs dans la rue et foutre le bordel comme dans GTA4 parce que si tu défonces des gens c'est toi qui crèves, c'est complètement débile. Prends MW3, c'est largement mieux et en plus tu peux jouer sur le Live...

C'est ce que j'ai entendu l'autre jour de la bouche de deux gamins qui devaient avoir 12 ou 13 ans après avoir fait un tour rapide à la FNAC pendant les soldes. Dire un truc pareil en face de moi c'est comme si j'avais reçu en pleine tête la brique balancée par Ellie dans la démo E3 de The Last of Us...Ouille !

Sans parler des jeunes adultes de mon âge voir plus que j'ai déjà vu jouer dans des magasins où par exemple Assassin's Creed Brotherhood était en présentation à l'époque, c'était une des missions du début du jeu à Rome où l'on doit suivre Niccolò di Bernardo dei Machiavelli (classe comme nom) après l'avoir rejoint au Mausolée d'Auguste, les gars jouaient sans se soucier des dialogues, ce qu'ils voulaient c'était mettre des grosses droites aux gens dans la rue, même Machiavel a failli y passer, de les saisir et les balancer dans la foule ou de faire des plaquages... "Ouah comment il est trop frais ce jeu, je vais l'acheter je crois"...au même moment dans ma tête je me disais que j'étais encore en face d'abrutis, oui je n'ai pas peur de le dire, qui n'ont absolument pas compris quel jeu ils avaient devant eux et que s'ils voulaient foutre le bordel dans un jeu ils n'avaient pas tapé à la bonne porte, sérieux ça me dégoûte de voir ça parfois, allez jouer à GTA, Saints Row ou à un jeu de baston, y'a Ezio dans Soulka maintenant si c'est juste ça qu'il vous faut...

Une introduction coup de gueule pour un dossier d'Assassino !

Je suis persuadé que plus de 60% des joueurs d'AC passent totalement à côté du jeu, de son histoire, de son background et de tout ce qui fait son âme. Énormément de joueurs voient cette série comme un GTA plus médiéval et n'y jouent que pour tuer du people, et c'est bien malheureux. Beaucoup d'entre vous également  ne se sont pas intéressés au scénario, aux mystères, aux énigmes, et à tous les éléments facultatifs qui sont dissimulés et disponibles dans chacun des jeux de la série. Certains se sont arrêtés à Assassin's Creed 2, d'autres n'ont pas fini leurs jeux, d'autres encore sont passés totalement à côté de l'essence même de chaque jeu. Pour la grande majorité des joueurs, tout ce qui les intéresse c'est de jouer, point barre, et je ne vais pas les blâmer pour ça, mais Assassin's Creed va plus loin qu'un simple jeu vidéo d'après moi.

Cette saga traite de thèmes très matures et adultes, dénonce certains aspects de notre société, et elle inculque même des valeurs ! Famille, Morale, Honneur, Justice, Devoir, Espoir, Pouvoir, Religion, Racisme, Esclavagisme, Société, Histoire, Philosophie, Économie, Politique, Science, Technologie et j'en passe... Les joueurs lambda s'en fichent totalement de tout ça, rien à foutre également du pauvre code écrit en hexadécimal planqué dans une énigme qui elle-même était facultative et que 50% des joueurs n'ont pas faite ou qu'ils ont faite sans chercher à en comprendre les tenants et aboutissants, mais juste pour débloquer leurs fameux trophées/succès. On s'en fiche aussi de sortir de l'Animus dans un Assassin's Creed Brotherhood parce que c'est facultatif et qu'on peut finir le jeu directo rapido et sans rien comprendre pour aller le revendre deux semaines plus tard, et puis on se fait plaisir à incendier un Assassin's Creed Revelations parce qu'il ne porte soi-disant pas bien son nom alors qu'on n'a même pas cherché plus loin que le bout de son nez ! Joueurs lambda ou Joueurs un peu plus intéressés, il ne fait aucun doute que vous êtes passé à côté d'ENORMEMENT de choses dans cette série et ce dossier se destine à tout le monde, se rafraîchir un peu la mémoire pour les uns, découvrir un background qu'ils ne pensaient pas aussi riche et complet pour les autres. Bref, se mettre à jour sur une saga déjà très complète avant de prendre part à la Révolution Américaine au côté de Connor et pourquoi pas d'Aveline, si vous voulez comprendre Assassin's Creed III de A à Z, cette lecture est quasiment indispensable pour vous !

C'était une toute petite introduction coup de gueule, j'avais un peu envie de me lâcher et de râler envers ces FAUX joueurs d'AC aussi (même si sans eux la série ne se vendrait peut-être pas autant), mais les choses sérieuses commencent maintenant ici et tout de suite ! Here we goooooooooo...

ANIMUS 2.03

***LOADING FIRMWARE***

DATA_STREAM

SOURCE ==> Yoyonoa's Blog...

ANIMUS OPERATING SYSTEM LOADING

************************************************************************************************************************************

SEQUENCE 1 - Une série entre réalité et fiction, entre cohérence et incohérence.


Malgré le fait que la série soit très proche de certains faits historiquement parlants, je pense par exemple à la Conspiration des Pazzi pour déloger les Médicis du pouvoir Florentin ou encore aux changements de Doges à Venise en passant du Doge Mocenigo à Marco Barbarigo puis Agostino Barbarigo, il ne faut surtout pas oublier le plus important du message que l'on peut voir au début de chaque jeu, il s'agit d'une histoire de fiction, mais qui fait énormément appel à la réalité au niveau des sujets traités. Vous avez vu dans mon intro que des gamins de 12 ans pouvaient jouer à AC (estampillé PEGI 18 au passage, vive les parents irresponsables), du coup imaginez-vous un instant le gamin en cours d'histoire :

Qui était Machiavel ?

C'était un des grands esprits de la période de la Renaissance !

Oui, c'est exact, tu peux me dire autre chose sur lui ?

Ouais c'était un Assassin...

WTF ? (Imaginez la tête du prof)

Bah oui c'est même l'Assassin Ezio Auditore qui lui a enseigné la notion de Virtù, d'ailleurs son livre "Le Prince" est inspiré de la vie d'Ezio...


Bon là j'abuse un peu, je ne suis pas sûr que le gamin de 12 ans soit familier de la notion de Virtù ou connaisse le bouquin basé sur Cesare Borgia et du coup je suis absolument sûr qu'il n'a pas remarqué les références à cela dans Assassin's Creed Brotherhood, tout comme je suis sûr qu'il ne sait absolument pas qui est Alan Turing dont on parle aussi dans ACB et pour couronner le tout, le gamin en question possède sûrement un Iphone comme c'est un des trucs les plus tendances du moment (et s'il connait pas Alan Turing, il doit avoir du mal à comprendre les origines du nom de la firme à la Pomme qui a produit son téléphone :p). Ah, on me signale dans mon oreillette qu'il n'y a pas que des gamins de 12 ans qui n'avaient pas remarqué ces petits détails... Bon j'arrête mon petit clash promis, tout ça pour vous souligner qu'il faut faire la différence entre réalité et fiction dans AC, en plus d'être très attentif, car la série mêle avec brio les deux !

Assassin's Creed n'est clairement pas le genre de jeu où l'on pose son cerveau avant de jouer loin de là ! Pour revenir sur mon exemple des Barbarigos, autant Marco et Agostino ont existé autant Silvio et Emilio Barbarigo non, de même, la série s'approprie certains événements historiques sans les dénaturer, mais les explique de façon à prendre en compte le scénario de fiction, d'autant plus qu'il y a énormément d'éléments inexpliqués et peu détaillés avec lesquels on peut se permettre de prendre certaines libertés. Dans AC3, il ne fait aucun doute que certains événements majeurs comme le Grand Incendie de New York seront expliqués en prenant en compte le scénario, mais cela en restant tout à fait crédible.

Autre exemple, Cesare Borgia est mort en 1507 durant le siège de Viana en Espagne. Dans AC, il n'y a aucun souci, le contexte est parfaitement respecté, mais cela importe peu qu'il soit mort de la main d'un soldat espagnol quelconque ou de celle d'un Assassin sur ce même champ de bataille.

Cette partie du dossier n'est certainement pas la plus intéressante, mais pourquoi donc je vous parle de tout ça ? Et bien c'est assez simple, plus on se rapproche de notre époque plus les informations historiques sont détaillées et force est de constater que la révolution américaine et le XVIIIe siècle plus généralement sont très documentés, attendez-vous donc à ce que Assassin's Creed III soit très précis du point de vue historique ! Les cibles réelles de Connor mourront à la date et à l'endroit exact de leurs morts, le contexte sera très fidèle sans pour autant s'empêcher de prendre quelques libertés. D'ailleurs le cas de Connor est un parfait exemple de cette liberté scénaristique : Connor est originaire de la tribu Mohawk, cette même tribu étant alliée aux Britanniques alors que Connor a, a priori, plus tendance à se battre du côté américain.

Mais sachez une chose, AC3 n'est pas l'histoire de la victoire d'un camp et de la défaite de l'autre lors d'une révolution, c'est avant tout l'histoire des Assassins et des Templiers. Un templier pourra appartenir aux camps qu'il voudra, Connor s'en occupera de la même façon ! Et les Assassins parlons-en, car certains ne font toujours pas la différence entre "Assassins" et "assassins" !

Les Assassins (avec un A majuscule comme ceux dont il est question dans la saga AC) ont réellement existé pour ceux qui l'ignoraient encore, à l'époque des croisades, tout comme les Templiers. D'un côté l'ordre des Ḥashshāshīn (Hashishin, Hassassin, ou Hashashiyyin), de l'autre l'ordre des Chevaliers du Temple. Deux Ordres puissants, deux communautés bien réelles au beau milieu de la Terre Sainte et ses croisades.

Le mot assassin vient étymologiquement parlant de l'ordre des Hashishin, si on les nommait de la sorte, c'est que d'après la légende, les membres de l'ordre étaient endoctrinés par leur Mentor et drogués avec du haschisch (d'où le nom) pour qu'ils puissent commettre leurs crimes sans aucun regret ni aucune conscience. Le Mentor le plus cruel de l'ordre est sans aucun doute "Le Vieux de la Montagne" (deuxième du nom), Rachid ad-Din Sinan, c'est lui qui a inspiré le personnage d'Al Mualim que les fans de la série connaissent bien.


Saladin, le chef des Sarrasins ennemis de Richard Coeur de Lion, à la suite de plusieurs tentatives d'assassinat contre lui par les Haschaschîn, décide d'assiéger la ville de Masyaf, repaire des Assassins (oui pour de vrai, c'est pas que dans le jeu) en 1176, mais il renonce à prendre la ville après avoir conclu un pacte avec les Assassins dont le contenu reste secret. On raconte que Rachid ad-Din Sinan, absent au moment de l'encerclement de la forteresse, serait apparu non loin du camp des assaillants. Saladin, sachant cela, décida d'envoyer une troupe pour se saisir du chef rebelle. Mais les soldats en approchant de leur ennemi furent soudain paralysés, incapable du moindre geste. Rentrant au camp, ils avertirent leur maître de leur mésaventure et l'informèrent que Rachid ad-Din Sinan souhaitait le rencontrer. Saladin, inquiet de ce présage, renforça sa protection et fit répandre tout autour de sa tente de la chaux et des cendres afin de détecter toute trace de pas. En pleine nuit, il se réveilla et aperçut un visage inconnu à proximité de sa couche, avant que la silhouette ne s'enfuie. Alertée, la garde entra dans la tente mais ne constata aucune présence, exceptée celle d'une galette empoisonnée sur le lit, accompagnée d'un papier où Saladin put lire : "Tu es en notre pouvoir". Le lendemain il leva le siège.

La légende que vous venez de lire est presque identique dans le contexte de la série ! Dans Assassin's Creed, l'homme qui s'est introduit dans la tente de Saladin n'est autre qu'Umar Ibn-La'Ahad, le père d'Altair. Suite à cette intrusion malgré les mesures prises, Saladin devint fou furieux et se lança à la recherche de l'intrus par tous les moyens, celui-ci ayant dû s'enfuir à la hâte en tuant au passage un noble Sarrasin. Après avoir capturé un espion des Assassins, Ahmad Sofian, le père d'Abbas, Saladin le tortura et le fit parler, celui-ci dénonça alors son frère, ce qui condamna Umar à une mort certaine, car soit Umar devait donner sa vie en échange de celle du noble qu'il avait tué soit c'était Ahmad qui mourrait, et le siège se poursuivrait alors, Umar se sacrifia donc. Submergé par la honte de sa trahison, le père d'Abbas se présenta devant Altair qui n'avait alors que 11 ans, il s'excusa de tout son coeur et se suicida devant l'enfant qui l'avait auparavant blâmé pour la mort de son père. Abbas n'a jamais admis le suicide de son père, ni sa trahison envers la confrérie, pour lui Altair n'était qu'un menteur et cette rancune le rongea toute sa vie, une rivalité cruelle, à tel point qu'Abbas finit par haïr Altair...

Cette légende est sûrement un peu exagérée je vous l'accorde, mais le côté romanesque de celle-ci permet de l'adapter facilement à une histoire de fiction comme vous venez de le lire. Et cette histoire de fiction parlons-en un tout petit peu avant de conclure cette Séquence du dossier. Est-elle cohérente ? Je ne parle pas cette fois-ci de cohérence avec l'Histoire, comme je vous l'ai déjà dit la cohérence historique s'accentue au fur et à mesure de l'avancement de la série, plus ou moins fidèle dans AC1, par exemple Garnier de Naplouse meurt en 1191 dans le jeu alors qu'en vérité celui-ci meurt  fin 1192, bien après la bataille d'Arsouf pendant laquelle Altair assassine Robert de Sablé, bataille à laquelle Garnier a réellement participé, bref pas de quoi râler, surtout quand on sait qu'AC3 sera lui le plus fidèle possible comme je vous l'ai déjà dit. Non, maintenant je veux vous parler de la cohérence de l'histoire de fiction de la série.

Dans la mythologie de la série, il faut savoir que l'ordre des Assassins, tout comme celui des Templiers, a perduré jusqu'à nos jours. Mieux encore, l'ordre des Assassins n'a pas été fondé à l'époque des croisades mais simplement redécouvert, je vous en parlerai plus en détails lorsque nous aborderons la Première Civilisation dans la Séquence 3.

Le scénario de la saga est très cohérent et c'est un très gros point fort que cette cohésion scénaristique entre les différentes parties de la série. Ceci dit, s'il y a un épisode qui fait véritablement tâche, c'est le premier opus DS, Altair's Chronicles. Cet épisode se déroule en 1190, soit juste un an avant l'épisode 1. On y voit un Al Mualim avec la tête d'un gars de 40 ans, Altair y tue un certain Tamir, or ce même Tamir est le premier des Templiers assassinés par Altair en 1191 dans AC1, on y assassine également un type avec la même tête que Garnier, mais qui ne s'appelle pas Garnier... Pour faire simple, nul doute qu'à la base ce jeu ne devait pas être une préquelle, mais bien un épisode portable plus ou moins similaire à AC1, d'où ces incohérences. Malgré le fait qu'il rentre dans la chronologie officielle de la série, pour moi il est clairement de trop, le seul truc que l'on pourrait garder, c'est Adha, le premier amour d'Altair mentionné dans AC1 et AC2, dont je vous reparlerai plus tard, car la belle a quand même un peu d'importance...

Cohérence, Histoire et Fiction d'après le Dr W. Vidic:


"Ce que je vois dans l'Animus...parfois, ça a l'air incohérent, inexact. Et comme l'Histoire est révolue, je me demandais...

Vous vous demandiez quoi monsieur Miles ? Ah, je vois ! Vous vous dites que ce que vous avez vu ne colle pas toujours avec ce que l'on vous a appris en cours d'Histoire. Laissez-moi-vous poser une question : croyez-vous vraiment que les connaissances de vos professeurs étaient plus pointues que les nôtres ?

Les livres, la correspondance, les documents qui remontent à cette époque ! Tout est en parfaite contradiction avec ce que l'Animus restitue !

Écrire un livre est à la portée de tout le monde ! Puis-je vous rappeler qu'il n'y a pas si longtemps, on lisait partout que la Terre était plate !

Pour certains elle l'est toujours...

Et cela défendent leurs théories bec et ongles, d'autres affirment que l'on n'a jamais marché sur la Lune, le livre parmi les livres ne prétend-il pas que la Terre a été créé en sept jours...et c'est le plus vendu !

Où voulez-vous en venir ?

Au fait que vous ne devriez pas croire tout ce que vous entendez, tout ce que vous lisez ! Votre ancêtre lui-même n'affirmait-il pas que rien n'est vrai ?"

Séquence 2 - Lire la Suite !

By Yoyonoa.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

JerryGolay
Signaler
JerryGolay
Effectivement très beau dossier sur l'univers du jeu.
Après c'est sur que c'est difficile de reprocher à des gamins de 13 ans de ne pas avoir la maturité ou la conscience leur permettant d'appréhender tout cet univers politico-socio-historique.
Cela dit on trouve aussi un paquet de haters plus âgés et qui vont passer à côté de ce que le jeu peux offrir même en terme de gameplay.

Mais bon effectivement il vaut mieux laisser aux gens leur libre arbitre même si ça ne nous empêchera pas de lever les yeux au ciel.
Waelis
Signaler
Waelis
Excellent dossier, ton travail de collecte est titanesque mais pour ma part tu vas loin dans tes premiers propos. Cela m'a presque donné envie d'arrêter la lecture ici.

"Je suis persuadé que plus de 60% des joueurs d'AC passent totalement à côté du jeu, de son histoire, de son background et de tout ce qui fait son âme. Énormément de joueurs voient cette série comme un GTA plus médiéval et n'y jouent que pour tuer du people, et c'est bien malheureux."

Tout juste mais moi-même j'ai joué deux fois à Assassin's Creed dont une première fois plus jeune (avant de m'intéresser de près à l'histoire de Desmond). Dès la découverte du jeu, j'étais bluffé par les décors de l'Italie de la Renaissance ou des villes de la Terre Sainte mais n'est-ce-pas le but premier d'ubisoft ?
Je te conseille de t'intéresser davantage aux jaquettes du jeu, notamment celles d'AC I et II.
"Explorez la terre sainte et mettez au jour un complot séculier" "Maîtrisez de nombreuses armes médiévales" "Une aventure unique à travers la renaissance italienne" et j'en passe..

Bien sûr il est regrettable de ne pas s'intéresser à l'histoire centrale de la saga mais l'accent est mis par les créateurs du jeu sur les histoires d'Altair et d'Ezio et pour les plus jeunes il est normal de ne s'intéresser qu'à cela (On s'intéresse à l'histoire de Desmond au fil du temps si on accroche vraiment à l'univers d'ubisoft).Et puis tout le monde n'est pas forcément fan de science-fiction. Je ne l'étais pas il y a quelques années et j'avais du mal à m'intéresser à l'animus en lui-même.

Puis comme disent les Assassins, laissons aux gens leur libre-arbitre..
Niobius
Signaler
Niobius
Pour moi, ça sera un rafraichissement de mémoire :D Merci d'avoir accompli ce fabuleux travail !
Acheron
Signaler
Acheron
Au fil de différents liens, je suis tombé sur tes dossiers/séquences. Et bien je te félicite pour ce travail! Bien peu nombreux sont ceux qui se sont plongés dans l'essence de la série et c'est bien dommage...
Eni
Signaler
Eni
Trop bien !!!

Archives

Favoris